Le Racing tient sa demie

  • A
  • A
Le Racing tient sa demie
Partagez sur :

En allant s'imposer sur la pelouse de son voisin du Stade Français (29-16) lors de la 26e et dernière journée du Top 14, le Racing-Métro s'est assuré samedi une qualification direction pour les demi-finales. Bayonne, vainqueur de son côté à La Rochelle (30-17), échoue dans la course aux phases finales, au contraire de Biarritz, 5e de la saison régulière après sa victoire à Bourgoin (22-16). Enfin, Castres recevra Montpellier en barrage après son succès à Perpignan (29-10).

En allant s'imposer sur la pelouse de son voisin du Stade Français (29-16) lors de la 26e et dernière journée du Top 14, le Racing-Métro s'est assuré samedi une qualification direction pour les demi-finales. Bayonne, vainqueur de son côté à La Rochelle (30-17), échoue dans la course aux phases finales, au contraire de Biarritz, 5e de la saison régulière après sa victoire à Bourgoin (22-16). Enfin, Castres recevra Montpellier en barrage après son succès à Perpignan (29-10). STADE FRANÇAIS-RACING-MÉTRO 92: 16-29 Consulter aussi: Le film du match Le Racing en demie ! Dans le cadre de cette ultime journée de saison régulière, le Racing confirme son statut de prétendant au Brennus en s'imposant face au Stade Français sur la pelouse de Charléty (16-29). Le club de la capitale subit une douche froide d'entrée. Tandis que le jeu est à l'initiative du Stade, Bobo intercepte et file inscrire un essai en contre de quatre-vingt mètres (0-7, 3e). Le rouleau compresseur francilien se met alors en marche et réussit toutes ses entreprises. Sur une action initiée par l'intenable Bobo, Steyn négocie parfaitement un surnombre en bout de ligne (0-12, 10e). C'est ensuite Fall, mis sur orbite par le jeu au pied de Wisniewski, qui offre un caviar à Chavancy pour réaliser le break (0-17, 14e). Peu avant la demi-heure de jeu, Scarbrough sèche Beauxis et écope d'un carton jaune (28e) dont profite le Stade. Dupuy fait travailler son pack avant de se charger d'inscrire lui-même l'essai de l'espoir (10-17, 34e). Espoir de courte durée puisque le Racing se contente de gérer son avance en seconde période et s'en remet au pied de Wisniewski qui inscrit quatre pénalités supplémentaires (40e, 49e, 52e et 68e). Les hommes de Berbizier terminent sur la deuxième marche du podium et s'offrent une place en demi-finale qui leur évite un barrage indécis. TOULOUSE-CLERMONT: 15-6 Consulter aussi: Le film du match Sans intérêt A l'issue d'un match très décousu, le Stade Toulousain a logiquement battu l'ASM Clemont Auvergne (15-6) ce samedi au Stadium. Il faut attendre plus de vingt-cinq minutes pour voir le tableau d'affichage bouger. Une pénalité de Parra récompense un temps fort clermontois (0-3, 26e) et entraine une réaction immédiate des locaux. Suite à un bon travail de Nyanga et Caucaunibuca, Médard file en effet marquer entre les poteaux (7-3, 29e). Le carton jaune récolté par Jauzion (33e) ne permet pas aux visiteurs de recoller au score : dans son en-but, Johnston empêche Cudmore d'aplatir (35e) et préserve le mince avantage des siens à la pause. Le second acte est sans grand intérêt. Seul un éclair de Caucaunibuca, qui échappe à trois défenseurs avant d'aller marquer (15-6, 60e), brise la monotonie d'un match très brouillon. Proposant un jeu indigent, les Clermontois laissent filer, tandis que les Toulousains n'insistent pas outre-mesure. Toulouse termine premier de la phase régulière et prend le chemin de Marseille pour sa demi-finale. Clermont jouera son barrage à domicile contre Biarritz. BOURGOIN-BIARRITZ: 18-22 Consulter aussi: Le film du match BO, contrat rempli Biarritz se déplaçait à Bourgoin avec une mission simple: s'imposer pour composter son billet pour les phases finales du Top 14. Une mission menée à bien samedi par une formation basque qui l'a emporté (22-18) à Pierre-Rajon, venant à bout d'un CSBJ vaillant pour sa dernière sortie en Top 14. Le BO, fébrile, a joué à se faire peur même s'il n'aura finalement jamais été mené dans cette rencontre comptant pour la 26e et dernière journée du Top 14, notamment grâce à la botte chirurgicale de Dimitri Yachvili, auteur d'un sans faute et de la bagatelle de 17 points répartis en cinq pénalités (2e, 30e, 38e, 58e, 60e) et une transformation (49e). Magnus Lund aura inscrit les 5 autres points de son équipe, le Norvégien signant le seul essai des siens en force (49e). Biarritz se déplacera donc sur le terrain de Clermont pour une place en demi-finale du championnat de France, alors que le CSBJ quitte l'élite après avoir livré un beau combat. Une belle résistance matérialisée par l'inscription de deux essais, oeuvres de Coenraad Basson (56e) et de Thomas Genevois (70e). Insuffisant cependant pour ne pas enregistrer un 24e revers dans cet exercice 2010-11 et empêcher le BO de rallier les phases finales pour la première fois depuis 2007... PERPIGNAN-CASTRES: 10-29 Consulter aussi: Le film du match Le CO assure Castres devait s'imposer pour décrocher son billet pour un match de barrage à domicile. Perpignan devait s'imposer pour offrir un bel adieu à Brunel et Edmonds. Au final, cette rencontre de la 26e et dernière journée du Top 14 aura offert un spectacle inégal dans un match dominé par le CO (10-29). Car c'est bel et bien Castres qui sort grand vainqueur de cette rencontre. L'USAP, vainqueur 2009 et finaliste 2010, avait valeur de test pour le CO. Un examen réussi haut la main par des visiteurs qui se sont imposés avec la manière à Aimé-Giral. Romain Teulet - une pénalité (8e), trois transformations (14e, 37e, 80e) et un essai (79e) - aura été le grand artisan de la victoire logique du duo Travers-Labit. Andreu et ses deux essais (13e et 36e) ont parachevé la domination du CO, complété par l'essai de Tekori (47e). En face, les Sang et Or n'ont pas semblé vouloir de la victoire. Incapables de concrétiser leurs temps forts, guère pressés d'attaquer, les Perpignanais, malgré de la bonne volonté, n'y sont pas arrivés. Les joueurs de l'USAP sont passés totalement à côté d'une rencontre qui ne semble pas vraiment les intéresser. Pour les Catalans, la saison se termine en eau de boudin. Pour les Castrais, elle continue face à Montpellier. LA ROCHELLE-BAYONNE: 17-30 Consulter aussi: Le film du match L'Aviron en vain ! Malgré sa nette victoire à La Rochelle (17-30) dans ce dernier match de la phase régulière, Bayonne ne disputera pas les phases finales du Top 14. Les Basques échouent de peu dans leur tentative, devancés par Montpellier et Biarritz. La Rochelle rentre le mieux dans ce match et prend l'avantage par une pénalité de Goosen (3-0, 3e). L'Aviron répond du tac au tac par Boyet (3-3, 5e). Le même Boyet donne l'avantage aux visiteurs (3-6, 8e). Dans ce festival de coups de pied, Goosen égalise (6-6, 17e). Les Bayonnais, plus présents dans ce match, marquent le premier essai de la partie par l'intermédiaire d'Huget, bien servi par Fauqué (6-13, 29e). Le break est fait treize minutes plus tard grâce à un essai en bout de course de Pietersen (6-20, 32e). On croit le sort de la rencontre scellé, mais les Rochelais reviennent au score peu avant la pause grâce à un essai en coin de Dall'Igna (11-20). Les Maritimes débutent mieux la deuxième période et réduisent la marque grâce à deux pénalités de Goosen (42e et 48e). A 17-20, tout est encore possible pour les locaux. Mais une nouvelle pénalité de Boyet (17-23, 52e) et un deuxième essai d'Huget en contre (17-30, 56e) tuent le match. Malgré tous leurs efforts en fin de match, les Bayonnais ne peuvent inscrire le point du bonus offensif et doivent se contenter de la septième place au classement général final. AGEN-BRIVE: 36-10 Consulter aussi: Le film du match Une question d'envie Samedi, pour le compte de la 26e journée de Top 14, Agen n'a pas fait dans le détail face à Brive pour ses adieux provisoires avec l'enceinte d'Armandie (36-10). Déjà assurées de figurer de nouveau parmi l'élite la saison prochaine, on attendait des deux équipes qu'elles se fassent plaisir. Cela aura surtout été le cas pour les locaux, auteurs de six essais et d'un match plein au niveau de l'envie. Déjà devant à la pause (17-3) après les essais de Tian (13e), Pelesasa (23e) et Fono (28e), les Agenais enfoncent le clou en seconde période. Les courses supersoniques de Vaka (43e) et Tian (61e) finissent d'achever des Brivistes laxistes et dépassés pour le dernier match d'Estebanez et Palisson sous le maillot du CA. Dulin s'offre une réalisation en fin de partie (71e), avant que le Sud-Africain Cooke ne sauve l'honneur des visiteurs (77e). A la faveur de ce succès, Agen repasse au 10e rang devant le Stade Français, avant des vacances estivales bien méritées.