Le Racing renversé !

  • A
  • A
Le Racing renversé !
Partagez sur :

Le Racing-Métro a perdu, vendredi soir, un match au scénario incroyable à Edimbourg (47-48) dans le cadre de la 2e journée de la H-Cup. Après une entame ratée, les Parisiens pensaient tenir le bon bout quand ils menaient de 24 points à moins de vingt minutes du terme. Mais les hommes de Pierre Berbizier ont ensuite coulé sous la déferlante écossaise, concédant quatre essais supplémentaires, et avec une défaite dure à avaler. Dans la poule 4, Clermont a bien fêté son centenaire en corrigeant Aironi (54-3).

Le Racing-Métro a perdu, vendredi soir, un match au scénario incroyable à Edimbourg (47-48) dans le cadre de la 2e journée de la H-Cup. Après une entame ratée, les Parisiens pensaient tenir le bon bout quand ils menaient de 24 points à moins de vingt minutes du terme. Mais les hommes de Pierre Berbizier ont ensuite coulé sous la déferlante écossaise, concédant quatre essais supplémentaires, et avec une défaite dure à avaler. Dans la poule 4, Clermont a bien fêté son centenaire en corrigeant Aironi (54-3). EDIMBOURG-RACING-METRO: 48-47 Le point sur la poule 2 Le Métro perd un match fou 95 points dans un match ! Vous ne rêvez pas, et la rencontre opposant Edimbourg au Racing-Métro restera certainement parmi les plus spectaculaires de la saison. Spectaculaire et renversante tant le scénario de ce match de la deuxième journée de la H-Cup s'est révélé complètement fou, avec un dénouement incroyable à l'avantage des Ecossais. Battus à domicile par Cardiff (20-26) la semaine dernière, les Parisiens étaient dans l'obligation de ramener une victoire de Murrayfield pour rester dans la course au sein d'une poule 4 très homogène. Ainsi, quand après neuf minutes de jeu les hommes de Pierre Berbizier étaient menés 17-3 après avoir encaissé deux essais, dont un de Tim Visser dès la première minute, l'affaire semblait bien mal engagée. Mais, aussi vite qu'ils avaient bu la tasse en début de partie, les Parisiens allaient réagir en inscrivant trois essais en l'espace de onze minutes, grâce à Saubade (12e), Imhoff (15e) et Wisniewski (22e). Ce dernier, aligné à l'arrière du fait de la titularisation d'Hernandez à l'ouverture, faisait aussi parler sa précision au pied pour permettre au Racing-Métro de prendre la direction de la partie (17-24). En feu, les Racingmen ne s'arrêtaient pas là, Henry Chavancy marquait l'essai du bonus offensif à la demi-heure de jeu (17-31) ! C'est encore le centre parisien qui faisait exploser la défense écossaise en début de seconde période pour installer les siens avec 21 longueurs d'avance (20-41) avant que Wisniewski ne rajoute trois points de plus au pied (20-44, 53e). Le Racing-Métro fonçait vers une victoire rassurante, sur la pelouse d'une équipe capable de s'imposer chez les London Irish le week-end dernier. Sauf que les vingt dernières minutes se transformaient en véritable calvaire pour les Français. Emportés par la vague écossaise, les partenaires de Sébastien Chabal allaient concéder quatre essais en un quart d'heure, dont un doublé du demi de mêlée Greig Laidlaw, auteur d'un triplé ! Le carton jaune concédé par Pablo Orlandi (69e) coûtait très cher. Mais malgré cela les visiteurs avaient la balle de match entre leurs mains, ou plutôt entre les pieds de Juan Martin Hernandez. Mais l'Argentin, en position idéale à 20 mètres face aux poteaux, dévissait complètement son drop qui rasait la pelouse. Une fin terrible pour les Parisiens, battus d'un petit point et qui rentrent dans la capitale avec les deux bonus, offensif et défensif. Mais avec deux défaites, la qualification pour les quarts de finale paraît presque déjà hors de portée dans une poule où Edimbourg et Cardiff, tombeur ce soir des London Irish (24-18), comptent deux succès. CLERMONT-AIRONI: 54-3 Le point sur la poule 4 Un centenaire réussi Né le 11 octobre 1911, l'ASM, à l'époque l'association sportive de Michelin, célébrait son centenaire ce vendredi soir à l'occasion de la venue d'Aironi dans le cadre de la deuxième journée de la H-Cup. Les Clermontois, battus dans les derniers instants la semaine dernière chez la province irlandaise de l'Ulster (11-16), se trouvaient dans l'obligation de vaincre les Italiens sous peine de gâcher la fête et de voir s'envoler leurs espoirs de briller sur la scène européenne cette saison. Mais les Auvergnats, largement supérieurs aux derniers de la Ligue Celte, ont réussi un véritable feu d'artifice, compilant huit essais pour s'offrir une large victoire qui les replacent au sein de la poule 4. Face à leur adversaire le plus faible du groupe, les joueurs de Vern Cotter se sont fait plaisir, régalant du même coup le nombreux public de Marcel-Michelin venu célébrer comme il se doit ce 100e anniversaire. Byrne (11e), Vosloo (19e), James (35e), Bonnaire (51e), Bardy (54e), Buttin (58e), Fofana (71e) et Malzieu (76e) y allaient tous de leur essai personnel pour réussir, tout juste, à passer le cap des 50 points. S'ils peuvent toujours regretter leur fin de match en Irlande lors de la première levée, les Clermontois, qui recevront Leicester lors de la prochaine journée le 11 décembre, se sont remis sur les bons rails. Mais l'adversité ne sera pas toujours aussi docile qu'en ce jour de fête.