Le quadruplé pour Porto !

  • A
  • A
Le quadruplé pour Porto !
Partagez sur :

Au terme d'un match fou, le FC Porto a remporté la 16e Coupe du Portugal de son histoire en s'imposant contre le Vitoria Guimaraes (6-2). Après la Supercoupe, le Championnat et la Ligue Europa, les joueurs d'André Villas Boas remportent donc leur quatrième trophée de la saison. Le club de Braga, trop fébrile en défense, perd lui sa cinquième finale de Coupe.

Au terme d'un match fou, le FC Porto a remporté la 16e Coupe du Portugal de son histoire en s'imposant contre le Vitoria Guimaraes (6-2). Après la Supercoupe, le Championnat et la Ligue Europa, les joueurs d'André Villas Boas remportent donc leur quatrième trophée de la saison. Le club de Braga, trop fébrile en défense, perd lui sa cinquième finale de Coupe. Porto est inarrêtable. Après avoir remporté la Ligue Europa mercredi, les coéquipiers de Joao Moutinho se sont imposés en finale de la "Taça" du Portugal ce dimanche. Après une première mi-temps spectaculaire (5-2 à la pause !), Les Dragons ont battu une équipe de Guimaraes joueuse mais fragile défensivement. Porto, favori avant la rencontre eu égard à la différence entre les deux équipes en championnat (41 points de plus pour les bleus et blancs), a brillamment confirmé son statut au cours d'une rencontre débridée. Les hommes de Villas Boas n'ont d'ailleurs pas tardé à faire valoir leur supériorité. Les Dragons, qui ont pris la possession du ballon à leurs comptes dès le début de la rencontre, ont ainsi ouvert le score dès la 3e minute. James Rodriguez, titulaire en l'absence de Falcao, blessé, reprend un tir détourné de Fernando Belluschi pour marquer dans le but vide. Auteurs d'un gros pressing, les Portuenses manquent même de doubler la mise sur une tête de Maicon (5e), détourné au-dessus de la barre par un défenseur. Une première mi-temps incroyable Mais Guimaraes ne tarde pas à réagir. Les joueurs du district de Braga, après avoir laissé passer l'orage, se créent deux occasions coup sur coup. Edgar voyait tout d'abord sa tête passer à côté (8e), avant que l'habituel gardien remplaçant de Porto, Beto, ne sorte un superbe arrêt réflexe sur une tête de Targino (13e). Mais le portier portuenses ne fait que retarder l'échéance, puisque cinq minutes plus tard, Guimaraes parvient à égaliser. Sur un coup franc d'Anderson, Rolando dévie le ballon vers son propre but. Alvaro tente bien de dégager de la tête mais marque finalement contre son camp (18e). C'était le début d'une mi-temps complètement folle. Deux minutes plus tard, Porto reprend en effet l'avantage grâce à une reprise de volée de Valera sur un centre de James Rodriguez (20e), avant qu'Edgar, s'élevant plus haut que tout le monde sur un corner d'Anderson, ne remette les deux équipes à égalité d'une tête piquée (22e). Le match allait alors à cent à l'heure. James Rodriguez manque ainsi d'inscrire un doublé après avoir dribblé deux joueurs. Sa frappe du gauche est cependant repoussée par Nilson (33e). Les Portuenses n'ont cependant pas le temps de ruminer. Sur un nouveau coup de pied arrêté, Maicon voit sa tête frapper la barre transversale. Rolando, qui avait bien suivi, reprend de manière acrobatique (34e), permettant ainsi à Porto de mener 3-2. Edgar manque un pénalty Guimaraes ne reverra ensuite plus les Dragons. Sur un corner, Hulk frappe directement. Nilson, surpris au premier poteau, voit le ballon rentrer dans son but après un rebond (41e) et Porto s'envole (4-2). Pourtant, le match aurait pu être relancé trois minutes plus tard. Fernando rate son dégagement, ce qui profite à Fauzi qui partait seul au but. Le défenseur de Porto commet alors l'irréparable en poussant le milieu de terrain dans le dos. L'arbitre n'hésite pas et sifflait pénalty, mais Edgar voit son tir repoussé par Beto, qui dévie en corner (45e). Un tournant. Car, sur le corner, Porto parvient à dégager, et part en contre-attaque. Hulk, déborde en puissance côté gauche, et sert idéalement James Rodriguez, seul dans la surface. Le Colombien feint le gardien avant de marquer dans le but vide (46e). Une première mi-temps à couper le souffle, qui voit Porto rentrer aux vestiaires avec trois buts d'avance (5-2). James Rodriguez, homme du match En deuxième mi-temps, Manuel Machado tentait le tout pour le tout en lançant Jorge Ribeiro et Joao Alves. Guimaraes a alors la possession du jeu, Porto se contentant de bien défendre et d'évoluer en contre. Malgré plusieurs grosses occasions, les coéquipiers de Nilson ne parviennent pas à recoller au score. Ainsi, Fauzi voit son tir passer à quelques centimètres à droite de la cage (55e) et Edgar manque son face à face contre Beto alors qu'il est parti seul au but (67e). Porto profite ensuite du manque de réalisme de Guimaraes pour mettre fin à leurs espoirs. Sur un nouveau contre, Hulk centre parfaitement pour James Rodriguez, étrangement seul et qui ne se faisait pas prier pour inscrire un triplé (72e). Porto aurait même pu corser une nouvelle fois la marque, mais le but de Mariano (86e) était refusé pour hors-jeu. Au terme d'un superbe match, Porto s'imposait donc logiquement (6-2) grâce notamment à un éblouissant James Rodriguez, auteur de trois buts et d'une passe décisive. Guimaraes, qui n'a pas fermé le jeu, s'est bien battu mais n'aura finalement rien pu faire face au festival offensif d'un FC Porto décidément invincible cette saison (aucune défaite en championnat) et auteur d'un fabuleux quadruplé...