Le PSG sans forcer

  • A
  • A
Le PSG sans forcer
Partagez sur :

FOOTBALL: Le PSG s'est imposé 5-0 face à Aubervilliers ce dimanche dans le cadre des 32e de finale de la Coupe de France.

Le PSG n'a pas fait de détail ce dimanche face à Aubervilliers. Les Parisiens se sont en effet imposés sur le score fleuve de 5 buts à 0 et obtiennent ainsi leur billet pour les seizièmes de finale de la Coupe de France.Décidément, la Coupe de France n'est plus ce qu'elle était ! Si Plabennec, 18e de National, a bien réussi l'exploit des 32e de finale en sortant Nice (2-1), ce week-end fortement perturbé par les conditions hivernales sévissant sur l'Hexagone (13 rencontres reportées) n'aura finalement réservé que peu de grosses surprises. Après Marseille, qui est passé sans trembler à Trélissac (2-0), c'est au tour du PSG d'avoir rempli sa mission dimanche soir en écartant un autre pensionnaire de CFA2, Aubervilliers. Et comme à Périgueux trois heures plus tôt, de suspense, il n'y en a pas eu dans un Parc des princes sonnant le creux, les joueurs de la capitale ayant très vite fait la différence face à une formation qui a eu le tort de ne pas suffisamment bloquer ses couloirs.A l'arrivée, l'équipe de la capitale attaque 2010 comme elle avaikt terminé 2009, par une nette victoire, Aubervilliers, corrigé 5-0, ayant encaissé un but de plus que Grenoble, reparti le 23 décembre avec quatre buts dans ses valises. Une satisfaction pour Antoine Kombouaré qui aura apprécié le sérieux de ses troupes face à un adversaire qui subit au Parc sa première défaite de la saison en match officiel. Un sérieux qui se manifeste d'entrée de jeu: la première occasion de la partie pour Erding, contré par... Luyindula sur un service d'Armand (8e), annonce la précoce ouverture du score du PSG. Lancé côté droit, Jallet centre dans l'axe, Erding laisse passer pour Luyindula qui, au point de penalty, ne laisse pas la moindre chance à Kerboriou (1-0, 10e). Cueilli à froid, Aubervilliers tente de reprendre ses esprits, mais sur un ballon perdu par Doukantie qui tente le dribble de trop devant Clément à 25 mètres du but d'Edel, le contre parisien se déploie trop vite pour les visiteurs : Luyindula sert Erding qui s'en va battre le plus sereinement du monde Kerboriou (2-0, 23e). A peine une moitié de mi-temps et les carottes sont cuites pour les hommes d'Abdellah Mourine qui, après une tentative en pivot de Djedj à côté (31e), encaissent un troisième but avant la pause, avec toujours les mêmes acteurs parisiens: Jallet lance Erding à droite, ce dernier sert dans l'axe Luyindula qui, en deux temps, trompe le portier adverse (3-0, 38e).Une véritable démonstration3-0 à la pause, le score est sévère mais logique pour la formation de Seine-Saint-Denis qui revient sur la pelouse avec de meilleures intentions. Mais faute de concrétiser ses occasions, à l'image de Marlet qui manque son duel devant Edel (58e), Aubervilliers s'expose à une nouvelle déconvenue et à un quatrième but sous forme de leçon de football: à trente mètres du but adverse, les Parisiens déroulent, Makelele sert à droite Jallet dont le centre instantané trouve au deuxième poteau la reprise de volée victorieuse de l'intérieur du droit de Chantôme (4-0, 65e). Cette fois, les joueurs de CFA2 capitulent et il faut la barre sur une tête de Sankharé puis un arrêt de Kerboriou sur la reprise de Giuly pour empêcher Paris d'ajouter un cinquième but (75e). Un cinquième et dernier but qui vient finalement quelques minutes plus tard: côté gauche, Sankharé se lance dans un numéro de dribbles avant de servir en retrait Giuly, taclé dans le dos par Diallo. Le penalty est indiscutable et transformé par Maurice (81e). 5-0 score final, Paris affrontera en 16e de finale l'actuel deuxième de National, Evian-Thonon-Gaillard.