Le PSG s'offre un peu de répit

  • A
  • A
Le PSG s'offre un peu de répit
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le PSG s'est imposé dans la douleur au Parc des Princes face à Toulouse (1-0).

LIGUE 1 - Le PSG s'est imposé dans la douleur au Parc des Princes face à Toulouse (1-0). Encore une décision arbitrale qui va alimenter la polémique. A la 22e minute du match opposant le Paris Saint-Germain à Toulouse, samedi au Parc des Princes à l'occasion de la 25e journée de Ligue 1, Mevlut Erding dévie de la tête un ballon en profondeur en direction de Péguy Luyindula. Légèrement bousculé par Albin Ebondo, l'attaquant parisien, qui semblait légèrement trop court, s'écroule dans la surface, alors que le gardien du TFC Yohann Pelé se saisit du cuir sans difficulté. L'arbitre de la rencontre, Stéphane Lannoy, n'hésite pas une seconde : il désigne le point de penalty et décide d'exclure le Toulousain, en raison de sa position de dernier défenseur. Guillaume Hoarau se charge de convertir l'offrande et ouvre la marque pour le club de la Capitale (1-0, 22e). Malgré plusieurs occasions très nettes, dont cette reprise de Colin Kazim-Richards qui frôle le cadre du but gardé par Apoula Edel (29) ou ces deux tentatives à bout portant d'Etienne Capoue, d'abord de la tête (64e), puis du plat du pied (65e), qui échouent sur les montants, les Toulousains, privés de leur buteur André-Pierre Gignac, touché aux adducteurs, mais surtout handicapés pendant plus d'une heure par leur infériorité numérique, ne parviendront pas à se relever de ce coup du sort. Dans la douleur, le PSG, qui aurait pu aggraver la marque par Christophe Jallet (55e) ou Ludovic Giuly (73e et 80e), si Yoahnn Pelé ne s'était pas interposé sur leurs frappes respectives, tient sa première victoire de l'année 2010 en Ligue 1 et garde ses distances avec la zone rouge. Les hommes d'Antoine Kombouaré, remontés provisoirement à la douzième place du classement, gardent en effet treize points d'avance sur le premier relégable, Le Mans, et reviennent à une longueur de leurs adversaires du soir, sûrement frustrés par le scénario et l'issue de cette rencontre. De son côté, le PSG, s'il est loin d'avoir complètement rassuré ses supporters, aborde le Clasico face à l'OM, prévu dimanche prochain au Parc des Princes, dans un climat plus serein.