Le PSG ne doit pas gâcher

  • A
  • A
Le PSG ne doit pas gâcher
Partagez sur :

Même diminué, le PSG, qui n'a pas encaissé le moindre but lors du mois de septembre, doit enchaîner face au Karpaty Lviv, jeudi soir à 19h pour le compte de la deuxième journée des matches de poules de la Ligue Europa. Vainqueurs 1-0 à Séville il y a deux semaines, les Parisiens, qui récupérent Sessegnon, ont déjà la possibilité de se positionner pour la qualification mais doivent se méfier d'une formation ukrainienne sans complexes.

Même diminué, le PSG, qui n'a pas encaissé le moindre but lors du mois de septembre, doit enchaîner face au Karpaty Lviv, jeudi soir à 19h pour le compte de la deuxième journée des matches de poules de la Ligue Europa. Vainqueurs 1-0 à Séville il y a deux semaines, les Parisiens, qui récupérent Sessegnon, ont déjà la possibilité de se positionner pour la qualification mais doivent se méfier d'une formation ukrainienne sans complexes. Fort d'une série d'invincibilité de quatre rencontres depuis début septembre (Arles 4-0, Séville 1-0, Rennes 0-0 et Lens 2-0), le Paris Saint-Germain est incontestablement en forme ascendante à l'heure de recevoir les Ukrainiens du Karpaty Lviv en Ligue Europa. Seule ombre au tableau: les absences, déjà connues, de Bodmer et Ceara - même si ce dernier a repris l'entraînement en début de semaine - auxquelles sont venus s'ajouter les forfaits de Giuly et Maurice. Antoine Kombouaré doit donc composer sans ces quatre éléments mais peut enfin compter sur Stéphane Sessegnon, de retour après un mois d'absence. Blessé à la cheville droite, le Béninois a vu Ludovic Giuly s'installer à son poste lors de ce mois de septembre et l'ancien Cristolien va devoir batailler pour reprendre possession durablement de son flanc droit, alors que le côté gauche est désormais occupé par un autre soliste qui a, lui, su se rendre indispensable en l'espace de quelques semaines, le Brésilien Nenê. Meilleur buteur du club avec déjà 6 buts toutes compétitions confondues dont deux inscrits en Coupe d'Europe, l'ex-Monégasque fait, pour l'instant, mieux que répondre aux attentes placées en lui et sera encore le danger numéro un jeudi soir, dans un Parc des Princes qui risque de sonner bien creux. Et si les Parisiens devraient s'y aligner dans leur 4-4-2 traditionnel avec un duo Clément-Chantôme à la récupération et la probable présence au coup d'envoi de Luyindula, ils feront face à une formation ukrainienne qui avait bien failli créer la surprise à Dortmund en ouverture de l'épreuve (défaite 4-3) et dont le coach du PSG se "méfie terriblement". Reste qu'une victoire face au Karpaty les mettrait en position idéale pour la qualification avant de se rendre dans la Ruhr. Une belle occasion à ne pas gâcher donc.