Le PSG ne doit pas flancher

  • A
  • A
Le PSG ne doit pas flancher
Partagez sur :

COUPE DE LA LIGUE - Le PSG se déplace, mercredi, sur le terrain du promu boulonnais pour le compte des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue.

COUPE DE LA LIGUE - Le PSG se déplace, mercredi, sur le terrain du promu boulonnais pour le compte des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Il y a incontestablement une classe d'écart entre les deux formations qui s'opposent ce mercredi en Coupe de la Ligue. Pour son entrée en lice dans la compétition, Boulogne-sur-Mer aura la lourde tâche de tenter de se défaire du Paris-Saint Germain s'il veut obtenir son ticket pour les huitièmes de finale de la compétition. Si les deux formations du soir ne semblent pas évoluer dans la même catégorie et n'ont certainement pas les mêmes ambitions dans ce championnat de France, elles ne sont séparées que de trois points au classement général. Par ailleurs la Coupe de la Ligue réserve chaque année son lot de surprises, en témoigne le fabuleux parcours de Vannes l'an passé qui est parvenu à se hisser jusqu'en finale avant d'être étrillé par Bordeaux au Stade de France (4-0). Guyot : "La Coupe, ce n'est pas une priorité"De ce fait, malgré la méforme actuelle de Boulogne-sur-mer qui n'a engrangé que deux point lors de ses trois dernières apparitions en Ligue 1, les protégés de Laurent Guyot restent candidats à la victoire. Nul doute qu'ils joueront sans complexe dans leur antre de la Libération pour espérer déjouer le piège du club de la capitale. Malgré tout, le championnat reste la priorité selon les dires de l'entraîneur boulonnais: "Très honnêtement, ce n'est ni faire injure à la Coupe de la Ligue ni à Paris, mais notre position de promu, le rendez-vous le plus important de cette trilogie c'est bien le match à Montpellier, qui est également promu. La Coupe, ce n'est pas une priorité", déclarait Laurent Guyot dans les colonnes de La Voix du Nord.Antoine Kombouaré, de son côté, risque de faire tourner son effectif et de laisser au repos certains cadres comme Makelele ou Giuly tout en laissant aux habitués du banc de touche, comme Sankharé, Ngoyi ou encore Chantôme, leur chance de s'exprimer sur le terrain. Mais cette rotation d'effectif n'altère en rien l'engouement du PSG pour cette épreuve. Vainqueur en 2007-2008 et pensionnaire du dernier carré la saison passée, le PSG, grand favori du soir, s'avère être un grand amateur des Coupes et n'entend pas quitter l'aventure dès son entrée en lice pour cette édition 2009-2010 de la Coupe de la Ligue.