Le PSG maintient le cap

  • A
  • A
Le PSG maintient le cap
Partagez sur :

Libérés par un but de Sakho dans les ultimes minutes, les Parisiens sont venus à bout des Valenciennois (3-1), samedi au Parc des princes, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1. Au classement, le PSG revient à la troisième place, à égalité de points avec l'OL qui compte un match en moins. Un peu plus tôt, Lille avait repris le pouvoir en étrillant Arles-Avignon (5-0). Suite du programme dimanche.

Libérés par un but de Sakho dans les ultimes minutes, les Parisiens sont venus à bout des Valenciennois (3-1), samedi au Parc des princes, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1. Au classement, le PSG revient à la troisième place, à égalité de points avec l'OL qui compte un match en moins. Un peu plus tôt, Lille avait repris le pouvoir en étrillant Arles-Avignon (5-0). Suite du programme dimanche. 1 204 minutes. Nenê aura donc patienté tout ce temps pour retrouver le chemin des filets en Ligue 1. Et pour marquer l'événement, l'homme providence de la première partie de saison du PSG a donné du plaisir aux amateurs de jolis gestes. Le Parc était donc aux anges quand le Brésilien trompa Penneteau d'une puissante reprise de volée après moins d'un quart d'heure (10e, 1-0). Une mise sur orbite confirmée par le break signé par un coup de tête de Bodmer, esseulé au deuxième poteau, suite à un corner de Nenê dévié par un autre crâne, celui de Sakho (22e). Si leur début de match volontaire et percutant ne trahissait en rien l'avantage au score, les hommes de Kombouaré s'en sortaient tout de même pas mal, Valenciennes ayant trouvé la barre par Kadir (18e) peu de temps avant le coup de tête de l'ex-lyonnais et lillois. Le PSG, encore sur coup de pied arrêté, n'était pas loin du 3-0, quand Sakho, sur un corner de l'inévitable Nenê, voyait le cuir tutoyer le cadre de Penneteau (28e). Cette soirée plutôt agréable dans la capitale, que ce soit pour les supporters parisiens et les téléspectateurs au vu d'un match assez rythmée, allait prendre un peu plus de consistance grâce à Pujol. Montanier: "Cinq points pour nous maintenir" Le PSG ne serait pas le PSG s'il ne se rendait pas la tâche un peu plus compliquée. L'attaquant nordiste inscrivait son 15e but en championnat et remettait Paris dans le doute quelques secondes avant la mi-temps (2-1, 44e). Au retour des vestiaires, la formation de Montanier prenait les commandes des opérations. La possession était en sa faveur mais les occasions franches manquaient au rendez-vous. On sentait pourtant que VA disposait des moyens de ramener un point, et dans les travées du Parc le souvenir des venues de Montpellier (2-2) ou Monaco (2-2) commençait à poindre dans les esprits. Paris était finalement libéré par Sakho reprenant une demi-volée ratée de Nenê transformée en passe au deuxième poteau (3-1, 88e). "Je pense que ce soir, on a gagné le match 1-0 et on a perdu celui des coups de pieds arrêtés 3-0. Les deux buts en première mi-temps ont agi comme des coups de poignard et le troisième a anéanti nos espoirs. Ils ont des joueurs de classe internationale et cela a fait la différence... On sait que cela va être difficile jusqu'au bout pour nous. On a perdu un round, il nous en reste cinq pour nous maintenir. On estime le maintien à 43 points", analysait Montanier en conférence de presse. Le PSG, lui, en compte 56, autant que Lyon, troisième, en déplacement dimanche à Toulouse. Cette troisième victoire en quatre rencontres offre ainsi aux joueurs de Kombouaré, qui fêtait pour l'occasion sa 100e sur le banc parisien, le droit de continuer à croire à une place sur le podium. Et à cinq journées du terme, beaucoup s'en contenterait.