Le PSG assure l'essentiel

  • A
  • A
Le PSG assure l'essentiel
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Le PSG a dominé jeudi le Maccabi Tel Aviv (2-0) en barrage aller.

LIGUE EUROPA - Le PSG a dominé jeudi le Maccabi Tel Aviv (2-0) en barrage aller. Le Paris Saint-Germain n'avait jamais réussi à battre une formation israélienne. Un impair réparé jeudi lors de son barrage aller de Ligue Europa face à un Maccabi Tel Aviv qui n'aura donc pas réussi à reproduire les performances réalisées par le Maccabi Haïfa en 1998 et l'Hapoël Tel Aviv plus récemment (2006), s'inclinant 2-0 dans un Parc des Princes à moitié vide. L'horaire (18h30), la période (deuxième quinzaine d'août), les nouvelles mesures de sécurité, l'impressionnant dispositif policier positionné aux alentours de l'enceinte de la Porte de Saint-Cloud ainsi que le boycott d'une partie des supporters expliquant en partie cette désaffection à l'occasion d'un match considéré "à très haut risque" par les autorités. Un manque de soutien qui n'a toutefois pas gêné les joueurs parisiens, qui ont réussi, malgré de sérieuses occasions concédées en toute fin de rencontre, à préserver leur but inviolé et ont surtout pris une belle option sur la qualification pour la phase de poules de la compétition européenne, tout en démontrant - turn-over oblige - qu'ils disposaient désormais d'un banc plus conséquent. Autant de bonnes nouvelles pour Antoine Kombouaré. "Il faut finir le travail, déclarait le Kanak à l'issue de la rencontre, se projetant déjà, au micro de Canal + Sport, sur le match retour. J'espère que c'est de bon augure pour la suite. On reste invaincu, c'est bien. Et, on a pu le constater ce soir, on ne prend pas de but. Quand on ne prend pas de but et qu'on a des éléments performants en attaque, on peut «scorer»." Pour ces retrouvailles avec la scène européenne, Antoine Kombouaré aligne donc une équipe considérablement remaniée avec pas moins de huit changements (Edel, Armand, Makonda, Giuly, Chantôme, Clément, Maurice et Luyindula étant titulaires) par rapport à la formation alignée à Lille le week-end dernier (0-0). Et c'est l'un de ces habituels remplaçants qui va rapidement trouver l'ouverture. Profitant d'un centre de Céara – aligné cette fois côté droit – mal repoussé par l'arrière garde israélienne, Luyindula trompe Strauber à bout portant (1-0, 3e), confirmant ses bonnes dispositions européennes (7 buts lors de ses 11 dernières titularisations en Coupe d'Europe). Un but qui va paradoxalement réveiller les visiteurs, qui s'enhardissent au fil des minutes. D'abord sur une frappe du remuant Medunjanin dans les tribunes clairsemées du Parc des Princes (5e), puis une nouvelle tentative d'Itzhaki, sans plus de réussite (6e). Sakho: "On part avec un petit avantage" Gérant tranquillement leur avance, les Parisiens reprennent le contrôle des opérations mais peinent toutefois à se montrer dangereux, malgré de bonnes dispositions symbolisées par les montées bien senties de Ceara et la complicité retrouvée du Brésilien avec Giuly - grandement aidé il est vrai par les difficultés de Gafni sur son flanc gauche. Et il faut finalement presque patienter jusqu'à la pause pour voir une action digne de ce nom quand, suite à un premier centre de Makonda dévié par Hoarau que Giuly remise instantanément, le néo-Bleu place une belle tête que Strauber parvient à repousser (42e). Un portier - pourtant guère inspiré – qui doit à nouveau s'employer dès la reprise, sur une frappe rasante de Luyindula qu'il capte en se couchant (53e). Les joueurs du PSG sont finalement récompensés quelques instants plus tard, avec Hoarau au départ et à la conclusion de ce deuxième but de la soirée. Le Réunionnais parvient, en taclant, à servir Makonda qui décale Giuly, l'ancien Monégasque temporise et remet au Réunionnais qui double la mise (2-0, 60e). Et si le rugueux Baning, passé par le PSG sans y laisser de grands souvenirs (un seul match joué), est enfin, et logiquement, averti (62e), c'est Erding, tout juste entré en jeu à la place de Hoarau, qui tente de saler la note, mais c'est bien trop enlevé (75e). Dans la foulée, le relâchement parisien manque de profiter à Itzhaki (76e), alors qu'Edel, malgré des sorties convaincantes, montre quelques signes de relâchement comme sur ce corner où il passe à travers (80e), avant de se rattraper pour la plus grosse opportunité du Maccabi, repoussant une frappe de Buzaglo avant de voir Sakho et enfin Ceara réussir péniblement à écarter le danger (85e). L'objectif – ne pas encaisser de but - est donc atteint pour Mamadou Sakho et ses partenaires, le jeune défenseur préférant néanmoins "ne pas s'enflammer. Mais c'est vrai qu'on part avec un petit avantage pour le match retour." Un résultat positif à ne pas gâcher jeudi prochain dans la chaleur du Bloomfield Stadium de Tel Aviv, où les Parisiens seront attendus de pied ferme.