Le Portugal imite le Brésil

  • A
  • A
Le Portugal imite le Brésil
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Le Portugal accède aux 1/8es après un nul (0-0) face au Brésil déjà qualifié.

CM 2010 - Le Portugal accède aux 1/8es après un nul (0-0) face au Brésil déjà qualifié. C'est sans trop de pression que Brésiliens et Portugais se rencontraient, vendredi, à l'occasion de la dernière journée du groupe G. Déjà assurée de sa qualification pour les huitièmes de finale, la Seleçao s'est ainsi contentée de conforter sa place de leader en décrochant le point du nul face à la formation lusitanienne (0-0). Un statut qui ne l'empêchera pas d'affronter un redoutable adversaire lors du prochain tour: l'Espagne ou le Chili qui s'affronte un peu plus tard.En bonne place pour la qualification avant les dernières rencontres (deuxième devant la Côte d'Ivoire), le Portugal semble enclin à s'accommoder du service minimum en première période. Peu portés sur l'offensive, volontiers tournés vers la défense, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo se contentent de subir le jeu d'un Brésil qui, même en l'absence de Kaka, parvient à développer un jeu fluide quoique stérile en buts. A l'approche du dernier quart d'heure, les duels deviennent toutefois plus musclés. La première occasion franche de la partie se présente peu après. Nilmar, à la barbe de la défense portugaise, récupère côté gauche pour armer sa frappe dans un angle peu évident. Eduardo parvient in extremis à détourner sur sa barre transversale (31e).Julio Cesar impérialEt le portier portugais connaît une nouvelle frayeur sur une tête de Luis Fabiano qui passe non loin du cadre de son but (39e). De sérieuses alertes qui n'ont pas dû être du goût de Carlos Queiroz. Le sermon du sélectionneur lusitanien aura-t-il été efficace durant la pause ? Toujours est-il que les Portugais font montre d'un allant plus offensif au retour des vestiaires imprimant peu à peu leur domination dans les échanges. Un effort presque récompensé lorsque Ronaldo s'infiltre dans la surface de réparation adverse semant la panique dans l'arrière-garde brésilienne. Meireles prend le relais mais sa frappe, pourtant juste, trouve la parade de Julio Cesar (60e).Le choc tant attendu s'achemine dès lors vers un nul bien accommodant pour les deux formations loin de réjouir les spectateurs du stade Moses Mabhida de Durban malgré un tir, dévié, de Ramires qui oblige Eduardo à un plongeon aérien (90e + 2). Un match nul qui offre la première place du groupe au Brésil et la deuxième au Portugal alors que la Côte d'Ivoire malgré un large succès face à la Corée du Nord (3-0) doit quitter le Mondial.