Le Portugal force 3

  • A
  • A
Le Portugal force 3
Partagez sur :

Le football portugais aura trois représentants en demi-finales de la Ligue Europa. Porto a encore été l'emporter sur la pelouse du Spartak Moscou lors du quart de finale retour (5-2), tandis que Benfica a eu quelques frayeurs mais a finalement décroché le nul au PSV Eindhoven (2-2). En plus de Braga, Villarreal est aussi passé suite à sa nouvelle victoire à Twente (3-1).

Le football portugais aura trois représentants en demi-finales de la Ligue Europa. Porto a encore été l'emporter sur la pelouse du Spartak Moscou lors du quart de finale retour (5-2), tandis que Benfica a eu quelques frayeurs mais a finalement décroché le nul au PSV Eindhoven (2-2). En plus de Braga, Villarreal est aussi passé suite à sa nouvelle victoire à Twente (3-1). Spartak Moscou-FC PORTO: 2-5 (3-10 sur l'ensemble des deux matches) Il n'y a pas eu l'ombre d'un début de miracle au stade Loujniki. Si McGeady avait marqué face à Helton en tout début de match (8e), peut-être le Spartak aurait-il pu se sentir pousser des ailes. Mais le champion du Portugal a fait parler toute sa puissance, symbolisée par l'ouverture du score incroyable de Hulk, parti de sa propre surface et sollicitant simplement un relais avec Falcao avant de déposer Suchy et de conclure (0-1, 28e). Juste avant la pause, l'ancien Parisien Rodriguez double la mise (0-2, 45e) avant que Guarin n'enfonce un peu plus les Russes dès le retour des vestiaires (0-3, 47e). Et quand Dzyuba permet aux siens de souffler un peu (1-3, 52e), Falcao - meilleur buteur de la Ligue Europa - en remet une couche dans la foulée (1-4, 54e). Très agréable et spectaculaire malgré le manque d'enjeu, le match accouche encore de deux nouveaux buts : Ari réduit encore la marque pour les locaux (2-4, 72e) et les Dragons confirment leur tarif maison à cinq buts, comme à l'aller, grâce à une dernière réalisation de Ruben Micael (2-5, 89e). Ouf ! Porto, impressionnant de maîtrise et de puissance, est lancé à toute vitesse vers Dublin. PSV Eindhoven-BENFICA: 2-2 (3-6 sur l'ensemble des deux matches) Les tombeurs du Paris-SG ont eu chaud, très chaud même. Benfica a été victime d'une sacrée poussée de fièvre dans l'ambiance incandescente du Philips Stadion, avec deux buts encaissés avant la demi-heure de jeu. Dzsudzsak (1-0, 17e) puis Lens (2-0, 25e) ont permis au PSV de se relancer complètement dans la course à la qualification, puisqu'un seul but supplémentaire aurait alors été suffisant aux Néerlandais pour renverser la vapeur, après leur sévère défaite 4-1 à l'aller. Le timing était bon, presque parfait même, mais la réduction du score de Luisao est tombée à un moment non moins opportun, quelques secondes avant la pause (2-1, 45e). Un but aussi utile qu'esthétique, inscrit d'un magnifique ciseau par le défenseur benfiquiste. Après la fièvre pour les hommes de Jorge Jesus, c'était donc au tour du PSV d'être victime d'un sacré coup de froid. Ce fameux but à l'extérieur plaçait d'un coup les joueurs d'Eindhoven à deux buts d'une simple prolongation. Peu après l'heure de jeu, Cardozo égalise sur penalty et éteint les dernières flammes (2-2, 63e). Benfica affrontera Braga dans un duel fratricide en demi-finales, avant une éventuelle finale brûlante contre Porto. Twente-VILLARREAL: 1-3 (2-8 sur l'ensemble des deux matches) A l'inverse de Benfica, Villarreal n'a jamais tremblé. Malgré l'ouverture du score de Bajrami à la demi-heure de jeu, seul à bout portant après une intervention manquée de Diego Lopez (1-0, 32e), Twente n'a pas passé la surmultipliée. C'aurait pourtant été la seule solution afin d'inquiéter véritablement le Sous-marin jaune, qui s'était largement mis sur les rails des demi-finales suite à sa victoire 5-1 à l'aller. Un penalty de Rossi à l'heure de jeu (1-1, 59e), un autre de Marco Ruben en fin de match (1-2, 83e) et enfin une demi-volée de Cani (1-3, 89e) ont définitivement éteint les espoirs de retour des Néerlandais. Comme attendu (même si Braga-Dynamo Kiev était beaucoup plus indécis), le dernier carré fera donc la part belle au sud de l'Europe, avec trois clubs portugais et un représentant espagnol. 4e de Liga et désormais relégué à six points de Valence en championnat, Villarreal reportera toutes ses ambitions sur la Ligue Europa, puisque les pensionnaires du Madrigal ont aussi huit unités d'avance sur le 5e, le FC Séville, et sont donc quasiment assurés de se qualifier pour le tour préliminaire de la Ligue des champions la saison prochaine. Face à Porto, l'échauffement sera grandeur nature.