Le Portugal atomise la Corée du Nord

  • A
  • A
Le Portugal atomise la Corée du Nord
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Le Portugal n'a fait qu'une bouchée de la Corée du Nord (7-0).

CM 2010 - Le Portugal n'a fait qu'une bouchée de la Corée du nord (7-0). De Lisbonne à Porto en passant par Funchal ou Faro, on a dû pousser un gros ouf de soulagement en ce premier jour de l'été dans tout le Portugal ! Six jours après des débuts décevants face à la Côte d'Ivoire (0-0), la sélection de Carlos Queiroz s'est rassurée dans les grandes largeurs lundi au Cap en atomisant une formation nord-coréenne qui n'aura existé qu'une mi-temps. La première en l'occurrence, puisque seul Raul Meireles est parvenu lors de ces 45 minutes initiales à tromper la vigilance de Ri Myong-guk, la seconde s'apparentera à un long cauchemar pour les Asiatiques dépassés par la vitesse de Ronaldo et consorts qui offriront un festival offensif au public du Green Point Stadium.A l'arrivée, le Portugal a fait un pas de géant pour les huitièmes de finale, puisqu'un nul vendredi face au Brésil lui suffira, voire une défaite, à condition qu'elle ne soit pas trop lourde et que dans le même temps, la Côte d'Ivoire ne passe pas un carton identique aux Nord-Coréens. Bref, le Portugal a vécu un bien bel après-midi, malgré les trombes d'eau tombées en première période, Carlos Queiroz aussi, lui dont les changements tactiques opérés entre le match face aux Eléphants et celui contre la Corée auront payé, puisque Simao, Hugo Almeida et Tiago, alignés cette fois au coup d'envoi, auront brillé et même marqué. Ronaldo aussi, lui qui n'avait plus trouvé l'ouverture en sélection depuis le 11 février 2009 et un match amical face à la Finlande (et encore, sur penalty) ! Ronaldo libéréA l'arrivée, ce carton est le plus lourd enregistré dans la compétition depuis l'Allemagne-Arabie Saoudite du Mondial 2002 (8-0), et pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario à l'issue d'une première mi-temps certes dominée par le Portugal, mais pas outrageusement. Les Asiatiques tiennent la dragée haute à leurs adversaires, mais finissent par craquer sur une accélération dans l'axe de Tiago qui sert Raul Meireles dont la frappe à ras de terre trompe Ri Myong-guk (1-0, 29e).C'est tout pour ce premier acte, la Corée du Nord s'en sortant alors avec les honneurs. La suite sera d'un tout autre tonneau, puisque le Portugal passe la vitesse supérieure en doublant le score à la sortie d'un très beau mouvement collectif orchestré par Raul Meireles et Hugo Almeida, achevé dans un fauteuil par Simao qui glisse le ballon entre les jambes du portier adverse (2-0, 54e). Rebelote deux minutes plus tard avec un nouvel enchaînement à une touche de balle et un centre millimétré côté gauche de Coentrao pour la tête victorieuse d'Hugo Almeida (3-0, 56e). La curée n'est pas terminée pour les pauvres Coréens qui encaissent un quatrième but dans la foulée (le troisième en six minutes !), cette fois inscrit d'un plat du pied par Tiago à la suite d'un service en retrait parfait de Ronaldo (4-0, 60e). Les Portugais, conscients que quelques buts supplémentaires sont autant de garanties de se mettre à l'abri d'une mauvaise surprise en vue du dernier match face au Brésil, ne s'arrêtent pas en si bon chemin. Liedson, tout juste entré en jeu, inscrit un cinquième but, profitant d'une grosse faute du défenseur central Ri Kwang-chon pour marquer en force d'une frappe du gauche sous la barre (5-0, 80e). Pour que la fête soit complète, manque alors le premier but de Ronaldo en match officiel avec la Selecçao depuis l'Euro 2008, c'est chose faite à deux minutes de la fin, le joueur du Real, avec un peu de réussite puisque le ballon lui roule sur le coup, marquant d'un plat du pied après un contre favorable devant Ri Kwang-chon (6-0, 88e). Tiago clôture la marque de la tête (7-0, 89e), la Corée du Nord, 44 ans après avoir tenu la dragée haute au Portugal d'Eusebio en Angleterre (défaite 5-3 après avoir mené 3-0), sort cette fois la tête basse, le retour au pays s'annonce difficile...