Le point sur le maintien

  • A
  • A
Le point sur le maintien
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - La lutte est encore acharnée pour le maintien.

LIGUE 2 - La lutte est encore acharnée pour le maintien.Baptiste Gentili clamait depuis longtemps l'impérieuse nécessité d'atteindre les 45 points pour s'assurer du maintien. Pour son FC Nantes, c'est désormais chose faite depuis mardi et une victoire face à Ajaccio (1-0) aussi triste que l'ensemble de sa saison. A moins d'un improbable scenario catastrophe lors des deux dernières journées, où ils se déplaceront à Angers avant d'accueillir Caen, les Canaris peuvent déjà se préparer à une nouvelle saison à l'ombre de l'élite. En revanche, un maintien de Bastia, lanterne rouge pointée à six longueurs de Strasbourg (17e), tiendrait également du miracle. Sur son site internet, le club corse, qui titre "Bastia reviendra encore plus fort", apparait déjà résigné, et tourné vers l'avenir. En s'inclinant face à Vannes mardi (1-2), Bastia a sans doute brûlé le dernier joker qu'il s'était offert par une deuxième partie de saison bien meilleure. Au contraire, le but de Sammaritano à la dernière minute à Furiani vaut très cher pour les Morbihannais. Equipe de cycle, le VOC, qui vient de décrocher trois victoires en quatre matches, après avoir aligné quatre matches nuls puis quatre défaites, serait bien inspiré de poursuivre cette série positive face à Laval vendredi, avant un déplacement périlleux à Metz pour clôturer son championnat. Ajaccio sur la mauvaise penteDerrière Vannes, 14e, cinq équipes se tiennent en deux points, dont Ajaccio, qui a appris dans la semaine qu'il lui faudrait finalement jouer son match face au Havre (33e j.), donné perdu aux Normands qui ne s'étaient pas présentés à François-Coty, faute d'avion. Une bien mauvaise nouvelle pour l'autre club corse, qui n'a pris que deux points depuis le 12 mars, et qui a trouvé le moyen de perdre à La Beaujoire mardi. Dans ce contexte, affronter en plus deux concurrents directs (Châteauroux, puis Guingamp), apparaît comme un cadeau empoisonné pour l'ACA. Surtout que la Berrichonne de Jean-Pierre Papin, invaincue depuis cinq matches, est désormais sortie de la zone rouge et voudra l'emporter sur l'Ile de Beauté pour s'éviter un match a priori à mort face à Strasbourg pour terminer.D'où l'intérêt également pour les Alsaciens de s'imposer, vendredi à la Meinau, face à une équipe du Havre écartée de la course à la montée. Derrière le RCS, Istres et Guingamp, pour le moment tous deux condamnés, tremblent. Les Provençaux ont tout de même un calendrier favorable: un derby face à Nîmes, qui n'a plus rien à jouer, et un déplacement à Bastia. Les Guingampais ont eux décroché un succès essentiel face à Strasbourg (2-0) mardi. Toujours à la traîne au classement, les Bretons rendront visite à Clermont vendredi, l'une des équipes en forme de Ligue 2. Un match qu'ils abordent tout de même "avec confiance", selon Victor Zvunka, qui espère que son équipe aura encore son destin en mains avant d'affronter Ajaccio lors de la dernière journée. Pour l'une des nombreuses confrontations décisives...