Le PL fait le ménage

  • A
  • A
Le PL fait le ménage
Partagez sur :

Jean-Marc Dupraz n'est plus l'entraîneur du Paris-Levallois. Le club francilien, qui a subi samedi contre Vichy sa huitième défaite d'affilée en championnat (50-77), a décidé lundi de se séparer du coach de la remontée en Pro A. Bracey Wright et Nigel Wyatte, au rendement insuffisant, ont également été coupés par le PL.

Jean-Marc Dupraz n'est plus l'entraîneur du Paris-Levallois. Le club francilien, qui a subi samedi contre Vichy sa huitième défaite d'affilée en championnat (50-77), a décidé lundi de se séparer du coach de la remontée en Pro A. Bracey Wright et Nigel Wyatte, au rendement insuffisant, ont également été coupés par le PL. "Huit, ça suffit..." Ainsi le site du Paris-Levallois accueillait-il ses internautes ce lundi matin, deux jours après une sévère défaite, la huitième d'affilée en championnat, concédée sur le parquet de Vichy (50-77). Quelques heures plus tard, ce titre a pris tout son sens: l'entraîneur Jean-Marc Dupraz ainsi que les deux joueurs Bracey Wright et Nigel Wyatte ont tous été coupés par le club francilien, en crise de résultats et désormais avant-dernier ex-aequo de Pro A après la treizième journée disputée ce week-end, avec quatre victoires contre neuf revers au compteur. "Après avoir analysé la situation de l'équipe, Jean-Marc Dupraz et le Paris-Levallois ont décidé d'un commun accord de mettre fin à leur collaboration, indique le club dans un communiqué. Le challenge relevé au pied levé par Jean-Marc Dupraz lors de la saison 2007-08, avec les résultats qui suivirent trouve aujourd'hui son épilogue, sans pour autant que ne soient remises en question les qualités de l'entraîneur. A l'heure ou leurs chemins se séparent, le Paris-Levallois remercie Jean-Marc pour ce qu'il a apporté à l'équipe depuis deux ans et demi, et lui souhaite la réussite pour le futur." Il s'agit du deuxième entraîneur de Pro A viré cette saison, après Vincent Collet à Villeurbanne. Au Paris-Levallois, Jean-Marc Dupraz avait jusqu'ici connu plus de succès que de désillusions, puisqu'il avait permis au club de remonter en Pro A un an seulement après sa relégation et qu'il avait, la saison suivante, guidé les partenaires d'Angel Daniel Vassallo jusqu'en play-offs. Une sacrée performance pour un promu. Les quatre succès en cinq matches pour débuter l'exercice 2010-11 ont, un temps, fait penser que le PL était capable de confirmer cet étonnant retour au premier plan. Mais les blessures, notamment celle de David Noel, ont peu à peu érodé un effectif francilien déjà assez limité. Sciarra à la place de Dupraz ? Il y a dix jours, la défaite subie contre Gravelines-Dunkerque (55-76) avait laissé Jean-Marc Dupraz sans réaction. "C'est allé trop vite pour que je puisse moi-même réagir", avait-il alors reconnu. Celle concédée à Vichy, lanterne rouge du championnat, a donc été la dernière pour lui. Qui lui succèdera ? George Eddy, invité mercredi de l'émission Carrément Basket sur RTL-L'Equipe, a révélé que le PL avait récemment approché Laurent Sciarra, actuel meneur de jeu de Pau-Lacq-Orthez, pour prendre en main le club de la capitale. "Il y a eu des contacts dans ce sens, mais ça n'a pas abouti pour le moment", a ainsi annoncé le consultant de Canal+. L'ancien international tricolore devrait d'abord mettre un terme à sa carrière pour changer de casquette... Pour Bracey Wright et Nigel Wyatte, l'aventure s'arrête aussi. "Bracey Wright, annoncé comme joueur majeur avec son cursus estampillé NBA et Euroligue n'aura finalement joué que 11 matches sous les couleurs du Paris-Levallois avec des stats très loin des attentes placées dans ce recrutement (9,2 points à 38% pour 30 minutes), regrette le PL sur son site internet. Nigel Wyatte prend la direction du Nord, Le Portel (Pro B), club qu'il connaît bien puisqu'il y jouait la saison dernière. Le pari de Jean-Marc Dupraz de décaler Nigel en poste 4 n'a pas abouti et malgré une bonne volonté certaine, les 12 minutes de moyenne grappillés par l'intérieur américain n'ont pas permis au staff d'être persuadé qu'il avait les capacités de s'installer en Pro A." Le Paris-Levallois, qui ne compte qu'un point d'avance sur la JAV, espère les avoir, ces capacités.