Le pire est à craindre

  • A
  • A
Le pire est à craindre
Partagez sur :

Ce jeudi, peu après 17h45, Lille, Marseille et Lyon, connaîtront leurs trois adversaires pour la phase de groupes de la Ligue des champions, à l'issue d'un tirage au sort rempli d'écueils. La présence de Manchester City dans le chapeau 3, ou encore celle du Borussia Dortmund dans le chapeau 4, entraînera automatiquement des chocs terribles dès le mois de septembre.

Ce jeudi, peu après 17h45, Lille, Marseille et Lyon, connaîtront leurs trois adversaires pour la phase de groupes de la Ligue des champions, à l'issue d'un tirage au sort rempli d'écueils. La présence de Manchester City dans le chapeau 3, ou encore celle du Borussia Dortmund dans le chapeau 4, entraînera automatiquement des chocs terribles dès le mois de septembre. Un vent de fraîcheur souffle sur la Ligue des champions. Certes, Arsenal et Lyon ont prolongé mercredi soir leur bail dans le grand rendez-vous du mois de septembre, eux qui s'y invitent sans faute depuis maintenant plus d'une décennie. Mais ce tirage au sort de la phase de groupes de la compétition chère à Michel Platini ne manquera pas de nouveauté, et surtout de piquant. Il le doit au retour en grâce de quelques grands noms de la scène européenne, aux abonnés absents depuis plusieurs saisons. On parle de Manchester City, absent de la C1 depuis 1968, du Borussia Dortmund, champion d'Allemagne pour la première fois depuis neuf ans ou encore du Napoli, qui est venu l'an passé s'immiscer aux côtés des deux géants milanais dans le trio de tête de la Serie A. Conséquence, toutes ces grosses cylindrées aux coefficients UEFA faiblards (car basés sur les résultats européens des cinq dernières saisons) viennent bouleverser une hiérarchie jusqu'alors assez lisible au moment du tirage au sort. Ainsi, le pire (comme le bien moins pire) est à craindre pour les clubs français. Chacun des trois représentants tricolores (Lille, Marseille, Lyon) héritera d'un grand nom du chapeau 1. Ça, c'est habituel. Là où ça va se corser, c'est quand les trois chapeaux suivants seront tirés. Placés dans le 2e groupe, l'OL et l'OM voudront sûrement éviter Manchester City, mastodonte du pot n°3, et apprécieraient sans doute plus que jamais un déplacement en Biélorussie, sur la pelouse du BATE Borisov. Quant au Losc, s'il est sûr d'éviter Man City ou encore le Bayer Leverkusen, il pourrait se frotter à l'AC Milan. Quant au chapeau 4, il est de très loin le plus déséquilibré, avec d'un côté Naples et le Borussia Dortmund, et de l'autre l'APOEL Nicosie, le Viktoria Plzen et l'Otelul Galati. Les présidents de club ont l'habitude, par prudence ou superstition, de ne jamais parler de bon tirage. Ce jeudi, peu après 17h45, il risque d'être très mauvais pour certains. Les chapeaux : N°1: Manchester United (ANG), FC Barcelone (ESP), Chelsea (ANG), Bayern Munich (ALL), Arsenal (ANG), Real Madrid (ESP), FC Porto (POR), Inter Milan (ITA). N°2: Milan AC (ITA), Lyon (FRA), Shakhtar Donetsk (UKR), Valence (ESP), Benfica (POR), Villarreal (ESP), CSKA Moscou (RUS), Marseille (FRA). N°3: Zenith St-Petersbourg (RUS), Ajax Amsterdam (P-B), Bayer Leverkusen (ALL), Olympiakos (GRE), Manchester City (ANG), Lille (FRA), FC Bâle (SUI), BATE Borisov (BIE). N°4: Borussia Dortmund (ALL), Naples (ITA), Dinamo Zagreb (CRO), APOEL Nicosie (CHY), Trabzonspor (TUR), Genk (BEL), Viktoria Plzen (RTC), Otelul Galati (ROU).