Le patron, c'est Boston

  • A
  • A
Le patron, c'est Boston
Partagez sur :

Huit victoires, et c'est tout. Le Miami Heat a vu sa belle série stoppée par Boston (82-85), dimanche soir au TD Garden, malgré les 24 points et 10 rebonds de Chris Bosh. Les Celtics, portés par Kevin Garnett (19 points, 7 rebonds) et Rajon Rondo (11 points, 10 rebonds, 10 passes), sont désormais seuls leaders de la conférence Est. Le Magic s'est lui offert les Lakers. Nuit difficile pour les Bleus.

Huit victoires, et c'est tout. Le Miami Heat a vu sa belle série stoppée par Boston (82-85), dimanche soir au TD Garden, malgré les 24 points et 10 rebonds de Chris Bosh. Les Celtics, portés par Kevin Garnett (19 points, 7 rebonds) et Rajon Rondo (11 points, 10 rebonds, 10 passes), sont désormais seuls leaders de la conférence Est. Le Magic s'est lui offert les Lakers. Nuit difficile pour les Bleus. Le match de la nuit Kevin Garnett, Paul Pierce, Rajon Rondo et Ray Allen d'un côté, LeBron James et Dwyane Wade de l'autre. A une semaine du All-Star Game de la NBA à Los Angeles, les étoiles s'étaient donné rendez-vous à Boston pour une garden-party au sommet, entre les deux équipes de tête de la conférence Est. Un choc majuscule que les Celtics ont remporté d'un chouia (85-82), prenant seuls le fauteuil de leader de ce côté-ci des Etats-Unis. Avec désormais 39 victoires contre 14 défaites au compteur, les hommes de Doc Rivers comptent en effet un revers de moins que les Floridiens, venus dans le Massachussetts pour frapper un grand coup et signer un neuvième succès de rang. Une série que les C's ont donc stoppée grâce notamment à Garnett (19 points, 7 rebonds) et Rondo, auteur d'un triple-double remarqué (11 points, 10 rebonds, 10 passes). "Ce sont eux les champions en titre à l'Est, et ils n'allaient pas nous rendre les choses faciles", a déclaré après coup le coach du Heat Erik Spoelstra. Mais que Boston a eu chaud ! Menés à la pause (49-53), les partenaires d'un Pierce en délicatesse avec son shoot (1 point à 0/10, 5 rebonds, 3 passes) - son plus faible total offensif depuis 1999 - ont réussi un superbe troisième quart-temps, qu'ils ont remporté 35-18. Une avance qui aurait pu les mettre à l'abri, mais LeBron James (22 points, 7 rebonds, 7 passes) et ses coéquipiers n'ont rien lâché. Porté par un Chris Bosh impérial (24 points, 10 rebonds) et Wade (16 points, 5 rebonds), le Heat s'est rebellé dans la dernière ligne droite pour revenir à hauteur (81-83). "King James" aurait alors pu égaliser, mais il n'a rentré qu'un seul de ses deux lancers francs. Sur l'action suivante Glen Davis, précieux en sortie de banc (16 points, 4 rebonds), a lui eu plus de réussite que le double MVP de la ligue, laissant alors 6"3 à Miami sur la dernière possession. Le temps pour Mike Miller de tenter d'arracher la prolongation sur un shoot à trois points, un tir qui n'a finalement pas fait mouche. Un signe précurseur de ce qui pourrait arriver en playoffs ? "Ils seront une toute autre équipe en mars ou avril, les mois les plus importants", a déclaré Pierce. Le rendez-vous est pris. Les Français de la nuit Nuit sans relief pour la colonie française sur les parquets de la Ligue... Si trois des quatre Bleus de sortie ont goûté à la victoire, leur contribution a été limitée. Voire nulle à l'image d'un Alexis Ajinça resté sur le banc lors du succès de ses Raptors sur les Clippers (98-91). C'est à peine mieux pour Kevin Seraphin avec les Wizards à Cleveland. Car le rookie tricolore n'a fait que passer, ne jouant que 7 minutes et devant de contenter de 3 rebonds pour 2 tirs pris et manqués. Tout juste pourra-t-il se consoler avec le succès décroché 115-100... Nicolas Batum a lui eu droit à 40 minutes de jeu, mais si ses Blazers ont assuré le coup en l'emportant chez les Pistons (105-100), l'ancien Manceau a été plutôt discret avec seulement 7 points, 6 rebonds et 2 passes en 40 minutes, le Tricolore tentant néanmoins de faire oublier son piètre 2 sur 9 aux tirs par son activité en défense sur Tracy McGrady et Tayshaun Prince. Enfin, double peine pour Mickael Pietrus. Non seulement ses Suns ont été piégés par les Kings (113-108), Phoenix concédant ainsi une défaite malvenue dans la course aux playoffs, mais le Français a également été une nouvelle fois réduit à la portion congrue avec 2 points à 1 sur 3 aux tirs, 2 rebonds et 1 passe en 16 minutes. Les chiffres de la nuit 1. Grande première pour les Wizards ! Profitant à plein de leur déplacement à Cleveland, Washington a en effet décroché son premier succès à l'extérieur de la saison. Face à des Cavaliers tout juste débarrassés de leur série noire historique de 26 défaites consécutives, les Wizards n'ont même pas eu à s'employer, l'emportant 115-100 après avoir compté 25 points d'avance à la pause. Une victoire aisée qui met fin à 25 revers de rang à l'extérieur et qui doit beaucoup à Nick Young, 31 points, et John Wall, 19 points et 14 passes au compteur. 13/16. Dwight Howard tient décidément la grande forme. L'intérieur floridien en a offert une nouvelle démonstration face aux Lakers, en se jouant du tandem Pau Gasol-Andrew Bynum. Avec 31 points à 13 sur 16 aux tirs et 13 rebonds, Howard a en effet dominé ses vis-à-vis californiens, respectivement limités à 11 et 17 points. De quoi permettre au Magic de s'offrir une victoire de prestige face aux champions en titre. Porté par son intérieur, Orlando l'a en effet emporté (89-75) et a ainsi glané son premier succès depuis un mois face à une équipe avec un bilan positif.