Le Paris FC voit la vie en rose

  • A
  • A
Le Paris FC voit la vie en rose
Partagez sur :

Comme il y a trois ans, le Paris FC, club de National, a éliminé Toulouse en 32èmes de finale de la Coupe de France en s'imposant sur la pelouse du Stadium (2-1). Après avoir pris l'avantage grâce à des buts de Youssouf Touré (24e) et Stephen Vincent (51e), les joueurs de la capitale ont su résister en fin de match malgré la réduction du score de Mansaré (65e) et l'expulsion d'Afougou (79e).

Comme il y a trois ans, le Paris FC, club de National, a éliminé Toulouse en 32èmes de finale de la Coupe de France en s'imposant sur la pelouse du Stadium (2-1). Après avoir pris l'avantage grâce à des buts de Youssouf Touré (24e) et Stephen Vincent (51e), les joueurs de la capitale ont su résister en fin de match malgré la réduction du score de Mansaré (65e) et l'expulsion d'Afougou (79e). Presque trois ans jour pour jour après s'être imposés le 6 janvier 2008 à Toulouse en 32èmes de finale de la Coupe de France (2-1), le Paris FC est de nouveau reparti victorieux de la Ville Rose vendredi soir. L'actuel septième du National a en effet surpris le TFC, neuvième de Ligue 1, au Stadium, au même stade de la compétition et sur le même score. Eliminés aux tirs aux buts par Dijon en seizièmes de finale il y a deux ans, les hommes de Jean-Luc Vannuchi espèrent aller beaucoup plus loin cette année. Bien décidés à prendre leur revanche, les pensionnaires de l'élite avaient pourtant bien démarré la rencontre avec un tir croisé de Mohamed Fofana, détourné au premier poteau par Cheikh N'Diaye (9e). Le défenseur toulousain va être involontairement à l'origine de l'ouverture du score des Parisiens. Sur un bon ballon en profondeur de Stephen Vincent, Fofana manque son intervention et dévie involontairement le ballon de la main en direction de Youssouf Touré, qui en profite pour aller battre Mathieu Valverde d'un plat du pied droit (1-0, 24e). Très remuant, Vincent corse même l'addition au retour des vestiaires. Sur un coup franc excentré tiré par Jimmy Roye, le joueur passé par Saint-Etienne double la mise d'une reprise à ras de terre qui entre avec l'aide du poteau (2-0, 51e). Vannuchi: "Pas forcément illogique" Vexés par la tournure des événements, les Toulousains réagissent et parviennent à revenir dans le match. Lancé par Wissam Ben Yedder sur le côté droit, Moussa Sissoko centre en retrait pour Fodé Mansaré qui prend N'Diaye à contre-pied (2-1, 65e). Emoussés physiquement, les joueurs de la capitale reculent de plus en plus et Kévin Afougou écope d'un second carton jaune pour être intervenu en retard sur Adrien Regattin (79e). Réduit à dix, le club parisien doit essuyer plusieurs situations chaudes mais ne rompt pas et obtient ainsi son billet pour les seizièmes de finale. Particulièrement ému, l'entraîneur Jean-Luc Vannuchi faisait part de son émotion au micro d'Eurosport: "Je suis très satisfait, je remercie les joueurs pour ce qu'ils ont fait ce soir. Ce n'est pas forcément illogique vu la physionomie de la rencontre". Du côté toulousain, l'ambiance était toute autre. "C'est une grosse désillusion, lâchait Daniel Congré. On ne s'attendait pas à ce genre de match. On est passé à côté en première période. Le PFC nous a posés pas mal de problèmes sans être trop dangereux. Il va falloir se remettre en question et au boulot pour bien préparer la deuxième partie de saison". Le TFC accueillera Nancy samedi prochain à l'occasion de la 21e journée de Ligue 1 avec l'ambition de repartir de l'avant.