Le Paris FC en quête d'exploit

  • A
  • A
Le Paris FC en quête d'exploit
Partagez sur :

Les 32èmes de finale de la Coupe de France débutent vendredi soir par une affiche entre Toulouse et le Paris FC. La tâche du club de National s'annonce particulièrement ardue, mais le club francilien ne désespère pas de reproduire le même exploit qu'il y a deux ans au Stadium lorsqu'il était parvenu à éliminer le TFC au même stade de la compétition. Jean-Luc Vannuchi et ses hommes y croient.

Les 32èmes de finale de la Coupe de France débutent vendredi soir par une affiche entre Toulouse et le Paris FC. La tâche du club de National s'annonce particulièrement ardue, mais le club francilien ne désespère pas de reproduire le même exploit qu'il y a deux ans au Stadium lorsqu'il était parvenu à éliminer le TFC au même stade de la compétition. Jean-Luc Vannuchi et ses hommes y croient. C'était il y a tout juste deux ans. Le 6 janvier 2008, le Paris FC, fraîchement promu en National, avait créé l'exploit en 32èmes de finale de la Coupe de France en s'imposant sur la pelouse de Toulouse (2-1). Les hommes de Jean-Guy Wallemme avaient ensuite chuté au tour suivant face à Dijon aux tirs au but. Aujourd'hui entraîné par Jean-Luc Vannuchi, le club de la capitale est toujours en National, plutôt bien placé (7e), et retrouve les Toulousains au Stadium en 32èmes de finale de la Coupe de France. Curieux hasard du tirage au sort pour le TFC qui aura sûrement à coeur de prendre sa revanche, même si Alain Casanova a pour principal but d'assurer l'avenir du club au sein de l'élite, comme il l'a confié à nos confrères de La Dépêche du Midi: "Notre premier objectif, aujourd'hui, c'est d'obtenir le maintien, en mettant la barre à 40 points. C'est très important, pour tous les clubs. Et dès qu'on les aura, on se fixera d'autres objectifs. Mais avant de parler de points, je préfère parler des moyens de les atteindre: en améliorant notre jeu, en faisant preuve d'une plus grande efficacité défensive et offensive". L'entraîneur des Violets ne néglige pas pour autant la Coupe de France, alors que son équipe a été éliminé dès son entrée en lice en Coupe de la Ligue par Boulogne-sur-mer (1-2): "Dès lors qu'on joue une fois par semaine, entre deux journées de championnat, il y a tout pour la jouer à fond". Barthelme: "Ne pas se précipiter" Du côté du Paris FC, le joueur prêté par Lorient, Maxime Barthelme, qui a débuté l'an dernier au Stadium sa carrière en Ligue 1 avec les Merlus, estime le coup jouable. "Nous avons tous hâte de jouer ce match. La clé de cette rencontre sera de ne pas se précipiter. L'objectif sera d'empêcher Toulouse de prendre l'ascendant car une équipe de L1 qui prend confiance est difficile à manoeuvrer. Offensivement, il faudra être particulièrement efficace, mais tout le monde y croit", a-t-il ainsi confié sur le site de la FFF, l'organisateur de la compétition. Les joueurs du Paris FC pourront compter sur leur solidité défensive - ils n'ont concédé que deux défaites en 18 journées depuis le début de la saison en National - pour espérer faire déjouer le TFC. Ils devront en revanche faire preuve de plus d'audace offensive qu'en championnat - ils sont déjà à dix nuls - pour créer l'exploit. "J'aurais bien sûr préféré recevoir, mais quitte à se déplacer, c'est forcément plus enrichissant d'aller jouer chez un club de L1, avait confié Jean-Luc Vannuchi au Parisien lors du tirage au sort. Ce ne sera pas simple, mais on ira là-bas pour rééditer l'exploit. Ce groupe a l'occasion d'écrire sa propre histoire". Une histoire qui pourrait se transformer de nouveau en conte de fées vendredi soir au Stadium.