Le nuage bloque aussi les sportifs

  • A
  • A
Le nuage bloque aussi les sportifs
@ Reuters
Partagez sur :

Privés d'avions, les sportifs professionnels doivent trouver des solutions pour leurs déplacements.

Privés d'avions, les sportifs professionnels doivent trouver des solutions pour leurs déplacements. Si le nuage de cendres qui s'échappe d'un volcan islandais et paralyse le trafic aérien depuis jeudi bloque des millions de voyageurs à travers toute l'Europe, les sportifs professionnels ne sont pas épargnés. Alors que certaines compétitions comme les championnats d'Europe de judo qui doivent débuter mercredi à Vienne sont menacées, de nombreux sportifs sont contraints de trouver des solutions à la dernière minute pour pouvoir effectuer leurs déplacements, dans des conditions souvent inhabituelles pour eux. Ainsi, les joueurs du FC Barcelone, qui disputent mardi soir leur demi-finale aller de la Ligue des champions face à l'Inter, ont dû effectuer près de 1 000 km en bus pour rejoindre Milan. Partis dimanche de Catalogne, Lionel Messi et ses coéquipiers ont passé la nuit de dimanche à lundi dans un hôtel près de Cannes avant d'arriver la veille du match dans la capitale lombarde. Même périple pour les Lyonnais, qui affrontent le Bayern Munich mercredi dans le cadre de ces demi-finales aller. C'est à bord d'une dizaine de mini-vans, dont le départ est prévu lundi à la mi-journée, que les hommes de Claude Puel vont rejoindre la Bavière. Trois jours de voyage pour les Experts, bloqués en Islande La situation est encore plus complexe pour les joueurs de l'équipe de France de handball, qui étaient à Reykjavik ce week-end pour disputer deux matches face à la sélection islandaise (28-28, 31-28). Basés à 120 kilomètres du volcan en éruption, les Experts cherchaient un moyen de regagner au plus vite le continent et leurs clubs respectifs. Mais c'est un véritable périple de près de trois jours qui les attends. Les Bleus ont pu prendre dimanche à 18 heures un avion jusqu'à Trondheim, en Norvège, d'où un bus, parti la nuit dernière, les a emmené jusqu'à Hambourg en Allemagne. Si les joueurs de Bundesliga sont descendus lors de cette escale, ceux évoluant en France et en Espagne devront ensuite prendre un nouveau bus qui ralliera Paris. Restera alors plus aux Montpelliérains, dont le quart de finale aller de Ligue des champions prévu jeudi face aux Russes de Tchekhov a été reporté, et pensionnaires de Liga qu'un petit millier de kilomètres à parcourir...