Le Nord de la guerre

  • A
  • A
Le Nord de la guerre
Partagez sur :

Battu à Roanne (75-83), Gravelines-Dunkerque a une deuxième occasion de conclure ce quart de finale des play-offs de Pro A, mardi soir au Sportica, où il s'était imposé lors du premier match de la série (66-60). Mais la Chorale, revigorée par sa victoire à la Halle Vacheresse, est dans le même cas... Ce qui promet une belle disputée !

Battu à Roanne (75-83), Gravelines-Dunkerque a une deuxième occasion de conclure ce quart de finale des play-offs de Pro A, mardi soir au Sportica, où il s'était imposé lors du premier match de la série (66-60). Mais la Chorale, revigorée par sa victoire à la Halle Vacheresse, est dans le même cas... Ce qui promet une belle disputée ! GRAVELINES-DUNKERQUE [4] - ROANNE [5] Les deux équipes sont à égalité 1-1 dans la série A l'aube du troisième acte de ce quart de finale des play-offs de Pro A entre Gravelines-Dunkerque et Roanne, difficile de dégager un favori. Le premier match de la série, qui a plu à Jean-Denys Choulet, la Chorale l'a perdu (60-66). Et le deuxième, qui lui a laissé un sentiment mitigé, son équipe l'a gagné (83-75). Une victoire acquise, il faut bien le reconnaître, grâce notamment à l'adresse dévastatrice de Dylan Page (24 points à 6/9 derrière la ligne, 12 rebonds) ainsi qu'au pourcentage à longue distance limité des Gravelinois (7/23 soit 30,4%). La réussite, un paramètre aléatoire sur lequel les Roannais ne pourront pas seulement se reposer mardi soir au Sportica, où les hommes de Christian Monschau les attendent de pied ferme. Mais le coach nordiste le sait: la marge de manoeuvre du BCM est limitée contre un adversaire coriace. "Il faudra gommer le mauvais départ, ça fait deux fois de suite, chez nous et à Roanne, prévient-il sur le site de La Voix des Sports, avant de dégager les clés de cette belle. La rigueur défensive affichée au premier match, voire mieux, et puis ne pas perdre la balle et être relâchés dans les tirs." Choulet: "Ça va être compliqué" Cette rencontre, Cholet y sera très attentif. Qualifié en deux matches secs contre Le Mans vendredi dernier, le champion de France en titre attend de connaître sa prochaine cible. Sans préférence aucune puisque Gravelines et Roanne ont tous les deux battus une fois le club des Mauges en saison régulière. Cette demi-finale, le BCM se doit d'y participer. Après sa victoire lors de la Semaine des As cet hiver, une élimination dès le premier tour des play-offs ferait un peu tache. Pour la Chorale aussi. "Ça va être compliqué, estime dans Le Progrès Jean-Denys Choulet. Ils vont savoir rameuter ce qu'il faut. On a été très bien arbitré au match 1, si c'est le même arbitrage, c'est très bien. Je dis ça pourtant on a perdu, hein..." Pour peu que le jeu collectif roannais se mette bien en place, comme lors du match 2 au cours duquel les Ligériens ont signé 21 passes décisives (contre 11 pour les Nordistes), Gravelines pourrait avoir du mal à faire honneur à son statut de tête de série n°4. Surtout que la dynamique s'est inversée. "Honnêtement, ce n'est pas toujours le meilleur scénario, concède d'ailleurs Christian Monschau. Mais être vraiment malmené n'aide pas forcément psychologiquement non plus. Souvent, on dit qu'il faut lâcher le deuxième match pour jouer le troisième, ce n'est pas notre philosophie. Un sentiment de frustration nous habitera de toute façon parce qu'on n'a pas produit ce qu'on pouvait faire de mieux."