Le mystère reste entier

  • A
  • A
Le mystère reste entier
Partagez sur :

Darren Clarke est toujours celui qui s'en tire le mieux sur les greens du British Open. Le Nord-Irlandais occupe seul la tête du troisième Majeur de la saison à l'issue du 3e tour au Royal Saint George's Club, avec un total de 205 coups, soit 5 coups sous le par. Dustin Johnson est le nouveau dauphin, à un coup, alors que Raphaël Jacquelin reste placé, 17e à sept longueurs de la tête.

Darren Clarke est toujours celui qui s'en tire le mieux sur les greens du British Open. Le Nord-Irlandais occupe seul la tête du troisième Majeur de la saison à l'issue du 3e tour au Royal Saint George's Club, avec un total de 205 coups, soit 5 coups sous le par. Dustin Johnson est le nouveau dauphin, à un coup, alors que Raphaël Jacquelin reste placé, 17e à sept longueurs de la tête. Dans le vent, le froid et même la pluie parfois, seuls des joueurs locaux semblent en mesure de dompter les greens du Royal Saint George's. En l'occurrence, c'est un Nord-Irlandais qui réussit à tirer son épingle du jeu à la veille du dernier tour du British Open. Mais pas celui qui était forcément le plus attendu au départ... Rory McIlroy, majestueux vainqueur de l'US Open le mois dernier, pointe en effet en 25e position, à neuf longueurs de son compatriote Darren Clarke, qui occupe seul la tête du troisième Majeur de la saison. Déjà aux commandes à l'issue du deuxième tour, Clarke partageait son bien avec Lucas Glover, mais ce dernier a craqué samedi. Sa carte de 73 place encore l'Américain en 5e position, mais à quatre coups de la tête. Solide, Clarke a réussi à maintenir une vraie constance. Un coup sous le par samedi, avec une carte de 69, le récent vainqueur de l'Open de Majorque (le 15 mai dernier) a réussi le troisième meilleur score de la journée, en profitant d'une petite amélioration sur la fin de journée. Des rayons de soleil ont même percé le ciel de Sandwich... Jacquelin est bien, Havret un peu moins Pour Grégory Havret en revanche, il n'y a pas d'amélioration qui tienne. Chose (très) rare, le Rochelais - qui avait passé le cut de justesse la veille - a terminé le trou n°14 en... dix coups, soit un quintuple bogey ! "Ça arrive à un des pires moments de mon année, de ma carrière, surtout à un moment où j'étais vraiment bien, indiquait Havret devant les caméras de Canal+ Sport, en gardant le sourire. Je vais penser à dimanche, ce n'est pas fini et on va essayer de bien terminer." L'autre Grégory, Bourdy, a fait à peine mieux en rendant une carte de 77 (78 pour Havret) nantie de six bogeys et un double bogey. Toutefois, le clan français garde un véritable espoir avec Raphaël Jacquelin, toujours dans les clous. Après avoir rendu une superbe carte de 67 vendredi, le Lyonnais a terminé un coup au-dessus du par samedi (71), ce qui lui permet de pointer à sept coups de Clarke. "Il faut garder la même concentration que samedi. C'est un peu ouvert, on ne sait pas trop. N'importe quel score autour du par est très bon dans ces conditions." Et après l'hécatombe des deux premiers tours, peu de favoris ont encore l'opportunité de tirer leur épingle du jeu, à l'instar de McIlroy. Dans le cimetière des éléphants, seuls Miguel Angel Jimenez (5e à quatre coups de Clarke), Phil Mickelson et Martin Kaymer (tous les deux 7e à cinq coups) survivent encore. Le top 10 du British Open après le 3e tour: 1. Darren CLARKE (NIR) 205 (68+68+69) 2. Dustin JOHNSON (USA) 206 (70+68+68) 3. Rickie FOWLER (USA) 208 (70+70+68) Thomas BJORN (DAN) 208 (65+72+71) 5. Miguel Angel JIMENEZ (ESP) 209 (66+71+72) Lucas GLOVER (USA) 209 (66+70+73) 7. Anthony KIM (USA) 210 (72+68+70) Phil MICKELSON (USA) 210 (70+69+71) Anders HANSEN (DAN) 210 (69+69+72) Davis LOVE III (USA) 210 (70+68+72) Martin KAYMER (ALL) 210 (68+69+73) ... 17. Raphaël JACQUELIN (FRA) 212 (74+67+71)