Le Mondial chez les Lacazette

  • A
  • A
Le Mondial chez les Lacazette
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - La famille d'Alexandre Lacazette vit au rythme de la Coupe du monde des Moins de 20 ans.

C'est à un drôle de rituel nocturne que se livrent les Lacazette depuis la fin du mois dernier et le début de la Coupe du monde des Moins de 20 ans, qui se déroule en Colombie. "On se couche vers les 22 heures, on se lève à 2h30", explique Raphaël Lacazette, le frère aîné. "Rendez-vous chez les parents, on arrive tous ensemble et tous les frangins participent." Participent et encouragent Alexandre, le jeune prodige de la famille, attaquant de l'équipe de France. "Une fois le match commencé, il y a de la pression, de la tension, du suspense. On essaie de ne pas faire trop de bruit pour les voisins quand même."

Quatre buts en cinq matches

Au milieu de ses garçons et devant son fils footballeur, la mère d'Alexandre Lacazette, Rose, est aux anges. "La maman, elle est contente parce qu'il y a quatre garçons qui la chouchoutent dans tous les sens, et bien sûr, quand Alexandre réalise ses prestations, tout le monde est euphorique, avec une très grande fierté", souffle Jérôme, le fils cadet. Et la famille a de quoi être fier d'Alexandre, qui compte déjà 12 matches à son compteur avec les pros de l'OL.

Après un premier match difficile, perdu (4-1) face à la Colombie, les petits Bleus viennent en effet d'aligner quatre victoires en quatre matches et Lacazette a marqué quatre fois : un but contre la Corée du Sud (3-1), un autre contre le Mali (2-0) et un doublé contre le Nigeria (3-2 a.p.), en quarts de finale.

"Toute la famille sera là, avec des amis cette fois-ci"

Dans le sillage de son super remplaçant - il n'a débuté aucun des cinq matches -, l'équipe de France des Moins de 20 ans va disputer dans la nuit de mercredi à jeudi (coup d'envoi à minuit) la première demi-finale de son histoire, face au Portugal. "Toute la famille va se réunir pour regarder ce match en espérant qu'il sera titulaire mais l'essentiel est qu'il participe au jeu et que l'équipe de France soit qualifiée", souligne le père, Alfred. "Toute la famille sera là, avec des amis cette fois-ci compte tenu de l'horaire pas trop tardif du match." Le rituel est maintenu. Il sera juste un peu moins tardif...