Le mini-guide du Tournoi des Six Nations

  • A
  • A
Le mini-guide du Tournoi des Six Nations
@ REUTERS
Partagez sur :

RUGBY - Europe1.fr vous propose un décryptage de l'édition 2011 de cette compétition.

Cap sur le Mondial. A sept mois de l’ouverture de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, les six nations de l’hémisphère nord seront scrutées par leurs voisines du Sud. Ce tournoi aura des allures de répétition générale avant le Mondial. Après son Grand Chelem de l’année passée, la France fait partie des favoris mais les hommes de Marc Lièvremont ont été corrigés à deux reprises lors de leurs tests matches cet automne. Contrairement aux Français, les Anglais sont en pleine forme. Cette année, le XV de la rose nourrit de grandes ambitions dans le Tournoi.

L’Angleterre, le modèle. Sa dernière victoire dans le Tournoi des Six Nations remonte à 2003. Mais cette année-là, les Anglais avaient réussi un fantastique doublé en gagnant aussi la Coupe du monde. Pendant la tournée d’automne, le XV de la rose s’est imposé deux fois contre l'Australie, à Sydney et à Twickenham. A ce jour, l’Angleterre est la seule nation à avoir réalise ce doublé. Et si la France s’en inspirait…

Le premier match. Le Tournoi des Six Nations n’autorise aucune erreur. Avec seulement cinq matches pour chaque équipe, la moindre défaite est très handicapante. La France débute la compétition samedi contre l’Ecosse, au Stade de France. Le XV du chardon n'a plus battu la France depuis 2006 et ne s'est plus imposé dans l’Hexagone depuis 1999. Et si ces bonnes statistiques ne suffisent pas à vous rassurer, regardez plutôt la victoire tricolore (18-9) de l’an dernier sur la pelouse de Murrayfield.

Les règles, toujours les règles. Très difficile à suivre pour les novices, le rugby comporte toute une série de règles assez complexes. Si vous voulez potasser avant le match, n’hésitez pas à consulter les règles éditées par la Fédération française de rugby. Mais rassurez-vous, même les joueurs professionnels continuent à apprendre certaines combinaisons et spécificités de chaque poste. Le staff des Bleus leur a même remis un livre de jeu qui compile trois ans de tactique de jeu, schémas et autres particularités du rugby.

L’ouverture française. Après la déculottée subie en novembre dernier contre l’Australie (59-16), Marc Lièvremont et ses joueurs doivent impérativement se racheter. Le sélectionneur des Bleus mise énormément sur sa charnière centrale, Trinh-Duc-Parra. Absent de la tournée d’automne, le Montpelliérain François Trinh-Duc aura la tâche de redonner de la vie au jeu français. Avec Morgan Parra, ils débuteront samedi leur douzième match ensemble.

Jonny Wilkinson. L’ouvreur anglais du RCT Toulon est encore une star du rugby. Avec 86 sélections et près de 1.200 points pour l’Angleterre, il est une des valeurs sûres du XV de la rose. Même s’il ne sera pas aligné d’entrée contre les Gallois vendredi soir, Jonny Wilkinson reste une des plus grosses attractions du tournoi.

La finale. Si la France veut réaliser le doublé, elle devra forcément s’imposer à Twickenham. Après le match d’ouverture au Millennium Stadium de Cardiff contre les Gallois, l’Angleterre recevra l’Italie. De son côté, la France accueille l’Ecosse avant de jouer en Irlande. Si la logique est respectée, il y a fort à parier que le tournoi se joue dans 15 jours en Angleterre. Depuis la création de la compétition à la fin du XIXe siècle, les deux équipes se sont souvent affrontées dans une sorte de finale pour le Grand Chelem.

Les chants. Au début de chaque rencontre, les équipes reprennent leurs hymnes nationaux. Chauvinisme mis à part, le très connu God save the Queen, le chant de l’Angleterre, est de loin le plus populaire. Mais on ne peut parles des hymnes sans évoquer les mythiques son de cornemuse du chant écossais, Flowers of Scotland.

La cuillère de bois. Cette récompense n’existe que dans les vestiaires. Aucun trophée n’est remis. Et pour cause, la cuillère de bois est décernée à l’équipe qui a perdu tous ses matches.Un favori en 2011 ? Avec quatre parcours ratés du début à la fin depuis son apparition dans le tournoi en 2000, l’Italie a sa petite chance.

>>> Retrouvez le calendrier du Tournoi des Six Nations :

Première journée
vendredi 4 février : Pays de Galles-Angleterre (20h45)
samedi 5 février : Italie - Irlande (15h30), France - Ecosse (18h)

Deuxième journée
samedi 12 février : Angleterre - Italie (15h30), Ecosse - Pays de Galles (18h)
dimanche 13 février : Irlande - France (16h)

Troisième journée
samedi 26 février ; Italie - Pays de Galles (15h30), Angleterre - France (18h)
dimanche 27 février : Ecosse - Irlande (16h)

Quatrième journée
samedi 12 mars : Italie - France (15h30), Pays de Galles - Irlande (18h)
dimanche 13 mars : Angleterre - Ecosse (16h)

Cinquième journée
samedi 19 mars : Ecosse - Italie (15h30), Irlande - Angleterre (18h), France - Pays de Galles (20h45)