Le Milan commence fort

  • A
  • A
Le Milan commence fort
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - En attendant Zlatan, l'AC Milan bat tranquillement Lecce (4-0).

SERIE A - En attendant Zlatan, l'AC Milan bat tranquillement Lecce (4-0). Même sans sa recrue phare arrivée quelques heures avant l'ouverture du championnat, l'AC Milan a montré que son potentiel offensif était intact. Alexandre Pato s'est fendu d'un doublé face au promu Lecce et l'inévitable Pippo Inzaghi y est allé de son petit but dans les derniers instants du match. Tout pour un début réussi alors que Zlatan Ibrahimovic s'affichait dans les tribunes aux côtés de Silvio Berlusconi et Adriano Galliani. Ce succès large des Milanais, dessiné dès la première période, leur offre même la tête d'une Serie A marquée par le nul bien pauvre de la Roma samedi (0-0 face au promu Cesena) et l'incroyable raté de la Juve face à Bari (0-1). Face à un adversaire qui possède sa carte de fidélité à l'ascenseur transalpin (montée en 2008, descente en 2009, nouvelle promotion en mai dernier), le Milan s'est facilité le match, plié dès la première demi-heure de jeu grâce à un doublé de Pato et une réalisation du Brésilien Thiago Silva. De quoi mettre un peu la pression au voisin interiste qui débutera demain sa quête d'un sixième titre consécutif face à un Bologne déstabilisé par le renvoi de son entraîneur ce dimanche. Le choc du jour entre Naples et la Fiorentina a par ailleurs accouché d'un nul 1-1, qui laissera des regrets aux Napolitains. Menant au score dès la 9e minute grâce à un but de l'Uruguayen Cavani, l'ancien club de Diego Maradona a vécu une seconde période bien délicate, où l'égalisation de D'Agostino s'est ajoutée à l'expulsion de Blasi à l'aube du dernier quart d'heure. A noter les belles victoires de la Sampdoria, remise de son élimination en barrages de la Ligue des Champions, face à la Lazio et de Parme face au promu Brescia, tous les deux sur le score de 2-0. Le Calcio est lancé, au grand dam d'un Luigi Del Neri qui voit sa Juve new look (sans Diego ni Trézeguet, avec Krasic et Bonucci) en rater un premier wagon sur lequel trône le Milan. Opposée à Bologne lundi soir, l'Inter de Rafael Benitez a pour sa part dû se contenter du point du match nul (0-0).