Le Mans sur le fil, Orléans vaincu

  • A
  • A
Le Mans sur le fil, Orléans vaincu
Partagez sur :

BASKET - Le tour préliminaire de l'Euroligue a vu, mardi, la victoire du Mans sur Berlin (61-60) et la défaite d'Orléans contre Charleroi (53-55).

Le Mans a éteint Berlin de justesse (61-60), mardi, lors du tour préliminaire de l'Euroligue. De son côté, Orléans a dû s'incliner face à Charleroi (55-53). Les matches retour sont prévus dès vendredi.Depuis seize ans, il y a toujours eu deux représentants français en Euroligue. Mais en raison des mauvais résultats des dernières saisons, la nouvelle formule de la coupe d'Europe n'a distribué qu'un seul ticket à la Pro A et à son champion de France, Villeurbanne. Orléans et Le Mans doivent donc en passer par un double tour préliminaire pour rejoindre l'Asvel. Et pour le moment, rien n'est acquis, loin de là. Si le MSB a dominé l'Alba Berlin d'un tout petit point (61-60), l'Entente Orléanaise a trébuché en Belgique contre Charleroi (55-53). La qualification des deux clubs pour le deuxième tour (les deux vainqueurs du deuxième tour rejoindront la phase de poules) se jouera donc aux matches retours ce vendredi.A Antarès, les Manceaux ont joué au chat et à la souris avec leurs adversaires. Menés de six points à deux minutes de la fin du match, il leur a fallu inverser la tendance dans les derniers instants, grâce notamment à un shoot à trois points de N'Doye et un lay up de Marc Salyers, meilleur homme sur le parquet. L'Américain a en effet compilé 28 points et 4 rebonds au cours de la partie, une performance qui confirme qu'il est bien l'homme fort du MSB. Le match retour en Allemagne s'annonce cependant difficile puisqu'il faudra gagner.De son côté, Orléans pourra regretter longtemps un gros passage à vide dans les deuxième et troisième quart-temps. Car après un bon début de match, les coéquipiers d'Austin Nichols (14 points) ont sombré, encaissant un cinglant 20-5 dans le troisième acte. Le réveil trop tardif dans les dix dernières minutes n'a finalement pas empêché la défaite, il a seulement laissé intacts les espoirs pour le match retour au Palais des Sports d'Orléans. Mais la saison européenne des clubs français ne démarre pas sous les peilleurs auspices...