Le Mans souffre à domicile

  • A
  • A
Le Mans souffre à domicile
@ Maxppp
Partagez sur :

PRO A - Le Mans a de nouveau chuté sur son parquet, face à Lyon-Villeurbanne (54-62).

PRO A - Le Mans a de nouveau chuté sur son parquet, face à Lyon-Villeurbanne (54-62). Rien ne va plus au Mans ! Autrefois forteresse imprenable, Antarès est devenue maudite pour le MSB qui, après deux défaites face aux promus Paris-Levallois et Poitiers, a de nouveau cédé dans son antre face à Lyon-Villeurbanne (54-62). Le public sarthois a même « salué » la sortie des siens par une bordée de sifflets. Un quatrième revers en cinq matches pour les Manceaux, qui n'a pas encore de grosses conséquences au classement, puisque les hommes de JD Jackson sont toujours leaders grâce à la défaite de Cholet à Poitiers (76-71). Les Sarthois avaient pourtant entamé la partie de façon idéale face à des Villeurbannais dos au mur après leurs deux défaites consécutives qui les ont plombés dans l'optique des play-offs. Grâce à huit points de Dewarick Spencer, le MSB virait en tête à l'issue du premier quart-temps avec un tout petit score (15-9, 10e). Aux tirs primés de Diot et Spencer, auteurs tous deux de six points derrière la ligne en première mi-temps, l'Asvel répondait à l'intérieur avec la vivacité et la puissance d'Ali Traoré et Victor Samnick, qui totalisaient 16 points à eux deux à la pause (30-26, 20e). L'Asvel reste ne lice Avec une adresse générale inférieure à 33% pour les deux équipes après 25 minutes de jeu, la marque peinait à gonfler, avec toujours un léger un avantage au Mans (34-31, 25e puis 43-39, 30e). Habitués à perdre les matches dans le quatrième quart-temps ces dernières semaines, les champions en titre renversaient cette fois-ci la vapeur dans le sillage d'un Ben Dewar, auteur de ses 10 premiers points dans la dernière période (49-55, 37e). Et quand Diot et Spencer ramenait l'espoir dans le camp manceau (54-55, 38e), le même Dewar portait son total final à 14 unités pour tuer le suspense (54-62, 40e) et offrir un succès précieux à l'Asvel, qui n'a pas abdiqué dans la lutte pour la huitième place. De lutte, il n'y a presque plus en tête du classement. Pour la deuxième journée consécutive, Cholet a manqué de profiter de la défaite du Mans pour rejoindre les Sarthois aux commandes de la Pro A. Samedi, tout semblait aller pour le mieux pour les choletais pendant trois quart-temps à Poitiers. Mais les hommes d'Erman Kunter ont encaissé un rédhibitoire 27-13 dans les dix dernières minutes... Un succès qui permet aux Poitevins de s'offrir les deux premiers du classement en une semaine, et de rêver à mieux qu'un simple maintien...