Le Mans réussit son envol

  • A
  • A
Le Mans réussit son envol
Partagez sur :

Les Manceaux n'ont pas gâché l'inauguration de leur MMArena. Après trois défaites consécutives en Ligue 2, les joueurs d'Arnaud Cormier ont renoué avec la victoire dans leur nouvelle enceinte, disposant d'Ajaccio lors de la 21e journée (3-0). Ce succès leur permet de remonter à la deuxième place et de dépasser Sedan, qui a concédé le nul face à Dijon (0-0), alors qu'Evian-Thonon, large vainqueur de Nantes (3-0), a repris la tête.

Les Manceaux n'ont pas gâché l'inauguration de leur MMArena. Après trois défaites consécutives en Ligue 2, les joueurs d'Arnaud Cormier ont renoué avec la victoire dans leur nouvelle enceinte, disposant d'Ajaccio lors de la 21e journée (3-0). Ce succès leur permet de remonter à la deuxième place et de dépasser Sedan, qui a concédé le nul face à Dijon (0-0), alors qu'Evian-Thonon, large vainqueur de Nantes (3-0), a repris la tête. Henri Legarda peut souffler. Après avoir présenté durant toute la semaine le MMArena, ce bijou dont il est si fier, le président manceau a dû largement croiser les doigts au moment du coup d'envoi. Hors de question de concéder une quatrième défaite consécutive en Ligue 2, après avoir évoqué ses ambitions et ses espoirs d'Europe à plus ou moins long terme. Ses joueurs l'ont rapidement rassuré, évitant de gâcher une fête bon enfant mais savamment orchestrée. Avec deux moments forts: l'inauguration de la traditionnelle plaque par le Premier ministre François Fillon, né au Mans, puis le message vidéo sur grand écran d'un certain Didier Drogba, formé au club et désireux de partager cette journée historique pour le club manceau. Peur de mal faire ou simple besoin de se libérer, les Manceaux, certes bien en place, auront tout de même peiné à faire le jeu au cours d'une entame délicate. Poussés par un public enthousiaste, les joueurs d'Arnaud Cormier entament une domination nette, mais stérile en occasions. Avant que Baal ne fasse pour la première fois lever les 25 064 spectateurs, bien aidé par une grossière erreur de Lippini qui ne l'avait pas vu dans son dos. Le milieu gauche manceau profite du cadeau et ajuste tranquillement Bernardi (1-0, 27e). A peine le temps de souffler et de savourer ce premier but au MMArena que Poté double la mise. Parti derrière une défense bien statique et à l'alignement des plus douteux, l'ancien Niçois réussit un contrôle osé avant de lober Bernardi, sorti très rapidement à se rencontre (2-0, 29e). Helstad parachève la fête La première ola pouvait débuter, à peine refroidie par l'air glacial et la sortie sur blessure de Poté, suppléé par Cissé à la pause. Face à une équipe ajacienne décevante, loin du niveau de ses dernières performances, les Sarthois se contentent alors de gérer, plaçant tout de même quelques banderilles en contre. Et comme un symbole, le meilleur buteur manceau se charge de rendre un peu plus beau cet historique après-midi. Après un bel échange avec Baal plein axe, le Norvégien crochète Poulard dans la surface pour battre de nouveau le pauvre Bernardi (3-0, 75e). "On voulait que le public revienne", avouera Baal au micro d'Eurosport. Mission sans doute accomplie, le feu d'artifice peut sereinement débuter... Dans les autres rencontres de cette 21e journée, Evian-Thonon a largement dominé Nantes (3-0), reprenant la tête du championnat et reléguant les Canaris à la 9e place, à cinq points du podium. De retour après une longue blessure, Nicolas Goussé a même marqué le troisième but pour convaincre, s'il le fallait, que ces Haut-Savoyards sont de sérieux clients. Sedan a concédé le nul face à Dijon (0-0) et recule donc à la troisième place, devant Ajaccio et Troyes, vainqueur 2-1 d'un FC Metz toujours en fâcheuse posture (19e).