Le Mans rate ses adieux

  • A
  • A
Le Mans rate ses adieux
Partagez sur :

Pour son dernier match à Léon-Bollée, l'équipe mancelle, défaite par des Vannetais sans complexe (0-1), a manqué sa sortie et la première place au cours d'une 19e journée également fatale au leader, Evian-Thonon-Gaillard, tombé à domicile face à Reims (1-2). Tours, qui décroche le nul à Angers (2-2) revient sur le podium alors que Metz, vaincu à Nîmes (0-2), reste bien ancré dans la zone rouge.

Pour son dernier match à Léon-Bollée, l'équipe mancelle, défaite par des Vannetais sans complexe (0-1), a manqué sa sortie et la première place au cours d'une 19e journée également fatale au leader, Evian-Thonon-Gaillard, tombé à domicile face à Reims (1-2). Tours, qui décroche le nul à Angers (2-2) revient sur le podium alors que Metz, vaincu à Nîmes (0-2), reste bien ancré dans la zone rouge. Les supporters manceaux avaient sans doute rêvé d'autres adieux. Car avant d'emménager dans leur flamboyant nouvel outil, la MMArena, avec un premier match prévu le 29 janvier face à Ajaccio, leurs protégés disputaient une dernière rencontre dans leur ancestral stade Léon-Bollée (104 ans) face à des Vannetais venus pour gâcher la fête. Vainqueurs mérités grâce à une réalisation de Reset (0-1, 67e), les Bretons s'extirpent ainsi de la zone rouge et laissent les Sarthois à leurs regrets, même si leur match en retard face à Laval peut leur permettre de reprendre seuls la possession d'une première place qu'ils occupent toujours, à égalité de points, avec Evian. Car les Haut-Savoyards n'ont pas pu profiter du faux-pas manceau, la faute à une équipe de Reims en mission survie et à une réaction trop tardive. Fauré (0-1, 3e) puis Barbier (0-2, 29e), contre le cours du jeu, assurent rapidement ce quatrième succès de la saison pour les Champenois, la réduction du score d'Angoula n'y changeant rien (1-2, 91e). Les hommes de Bernard Casoni, qui passeront tout de même l'année en tête grâce à une différence de buts favorable (+12 contre +7 pour Evian), s'inclinent pour la première fois depuis le 17 septembre. Privat rejoint Guié Guié De retour sur le podium, Tours, privé de Guié Guié et Buengo et qui restait sur quatre défaites consécutives toutes compétitions confondues, a quelque peu retrouvé le sourire en arrachant le nul 2-2 sur la pelouse d'Angers, grâce à une égalisation de Faucher (83e), alors que De Freitas (13e) et Charbonnier, sur penalty (51e), avaient successivement donné l'avantage aux Angevins, qui manquent quant à eux l'opportunité de passer dans la première partie du tableau. Une première partie où sont bien installés un Nîmes toujours invaincu depuis l'arrivée de Noël Tosi et tombeur d'indigents Messins 2-0, sur des réalisations de Moukandjo et du prometteur Benezet, ainsi qu'Ajaccio, qui aurait même pu accrocher la troisième place à Istres sans une réalisation d'Adeilson (2-2, 89e). Même score à Clermont, où le 10e but de Privat, qui rejoint Guié Guié en tête du classement des buteurs, n'a pas permis aux Auvergnats de s'imposer face à une lanterne rouge grenobloise toujours en vie et qui peut remercier Mandrichi (2-2, 91e). Triste match nul enfin à Laval des Tangos qui conservent leur invincibilité à domicile face à Troyes au prix d'un 0-0 pas franchement transcendant. Vivement 2011 !