Le Mans ne lâche pas prise

  • A
  • A
Le Mans ne lâche pas prise
Partagez sur :

Le Mans a répondu à Orléans lors du deuxième match de la demi-finale de Pro A en s'imposant, mardi soir, à Antarès (71-61). Après une défaite d'un point lors du match aller, les Sarthois s'offrent donc un match d'appui, samedi à Orléans, qui s'avèrera décisif pour accéder à la grande finale.

Le Mans a répondu à Orléans lors du deuxième match de la demi-finale de Pro A en s'imposant, mardi soir, à Antarès (71-61). Après une défaite d'un point lors du match aller, les Sarthois s'offrent donc un match d'appui, samedi à Orléans, qui s'avèrera décisif pour accéder à la grande finale.L'opportunité était belle pour Orléans. Vainqueurs in extremis du premier match sur leur parquet (76-75), les hommes de Philippe Hervé entendaient bien boucler l'affaire à Antarès, la salle du MSB, afin de valider leur billet pour la finale de Pro A. Force est de constater que les joueurs du Loiret n'y sont pas parvenus en s'inclinant, mardi soir, face au Mans (71-61). Les Sarthois n'ont, en effet, pas tremblé devant leur public et ont donc égalisé dans cette demi-finale en montrant une détermination sans faille.Malgré de nombreuses d'approximations de part et d'autre, le premier quart temps affiche déjà une légère tendance favorable aux locaux (17-12). La même nervosité semble encore bien présente en début de deuxième période quand le tableau d'affichage reste bloqué pendant près de trois minutes. Le MSB parvient légèrement à prendre le large après une interception et un dunk d'Antoine Diot (19-12, 13e).Orléans mangé aux rebondsMais l'Entente ne s'avoue pas vaincu et recolle au score grâce à des shoots longue distance de Sciarra et Banks. Les joueurs de la Région Centre restent donc au contact et n'accusent qu'un seul point de retard à la pause (33-32). A la reprise, la défense mancelle prend un peu plus de consistance. Le MSB profite de l'activité de Dewarick Spencer (21 points et 6 rebonds) et de David Bluthenthal (9 points, 7 rebonds) pour virer en tête à l'entame du dernier round (56-45).Le dernier quart temps ne fera que confirmer le succès des troupes de J. D. Jackson. La clé du match réside, sans conteste, dans le nombre de rebonds offensifs gobés par le MSB comme autant de seconde chance d'inscrire au minimum deux points. Une supériorité cruciale et bien marquée avec 14 prises mancelles sous le cercle adverse (36 au total) contre seulement 6 pour les Orléanais (25 en tout).Le score final paraît donc logique et mérité pour les Sarthois (71-61). Cette victoire permet surtout aux Manceaux de forcer le fameux match d'appui qui aura lieu samedi au Palais des Sports d'Orléans. Et là encore, la rencontre risque de valoir le détour.