Le Mans n'y arrive pas

  • A
  • A
Le Mans n'y arrive pas
Partagez sur :

Malgré un beau retour dans le dernier quart-temps de son match avancé de la 8e journée de Pro A face à Nancy, Le Mans s'est une nouvelle fois incliné vendredi soir (76-79). Une sixième défaite en huit matches douloureuse pour des Sarthois qui partagent cette statistique avec Poitiers, vaincu d'un souffle à Villeurbanne un peu plus tôt (66-64).

Malgré un beau retour dans le dernier quart-temps de son match avancé de la 8e journée de Pro A face à Nancy, Le Mans s'est une nouvelle fois incliné vendredi soir (76-79). Une sixième défaite en huit matches douloureuse pour des Sarthois qui partagent cette statistique avec Poitiers, vaincu d'un souffle à Villeurbanne un peu plus tôt (66-64). Quand ça ne veut pas... La victoire acquise en Eurocoupe face à Oldenburg en milieu de semaine (84-60) n'aura donc été qu'une trop rare éclaircie pour des Manceaux vite retombés dans leurs travers, dès vendredi soir à Antarès face à Nancy (76-79). Une défaite, la sixième en seulement huit journées de championnat, qui aurait pu être bien plus lourde sans un ultime quart endiablé des Sarthois (27-14). Mais il était déjà trop tard. "Notre troisième quart-temps était vraiment nul, que ce soit en défense ou en attaque, confiait un Ben Dewar dépité au micro de Sport +. Après, on revient mais c'est trop tard. On a besoin de jouer 40 minutes avec le même niveau." Un court revers d'autant plus rageant qu'il fait suite à deux défaites en prolongations, contre Cholet (69-74) et à Limoges (73-75). Au niveau individuel, si Acker a, malgré son réveil européen, une fois de plus déçu Antarès (4 points en 21 minutes), Diot s'est lui retrouvé dans le money-time (10 points à 2/6 à 3 points), alors que Dewar (16 points) et surtout Koffi (27 points et 13 rebonds) ont tenu la baraque. Mais on attend toujours plus du reste du casting, à l'image d'Acker donc ainsi que de Batista (8 points et 4 rebonds) et de Pellin (3 points et 7 passes). Poitiers comme Le Mans Les Manceaux débutent pourtant bien cette rencontre face à des Nancéiens eux aussi à la recherche de leur rythme. Grâce à une bonne série initiée par Dewar (15-6, 6e), les locaux prennent ainsi le large (23-11, 10e) mais Linehan (13 points et 8 passes) appuie sur l'accélérateur et Nancy recolle à la pause (40-38). Tout s'écroule alors dans un troisième quart que les visiteurs s'adjugent facilement, alors que Darden (24 points, record en Pro A) survole les débats (49-65, 30e). Et malgré des tirs primés successifs de Diot et Dewar qui permettent au MSB de revenir, Darden et Samnick (17 points) enterrent leurs espoirs. Et c'est maintenant Orléans qui s'annonce à Antarès mardi en Eurocoupe. Mais Le Mans n'est pas encore guéri... La guérison, l'Asvel commence de plus en plus à y croire, avec son porte-bonheur Nordine Ghrib. L'intérimaire villeurbannais reste en tous cas, après un court revers en Eurocoupe mardi, invaincu en Pro A grâce à un deuxième succès de rang acquis face à Poitiers vendredi soir (66-64). Le remplaçant de Vincent Collet n'a toutefois pas vécu une soirée des plus tranquilles, malgré le départ canon de ses troupes (14-0, 5e). Toujours largement en tête à la pause, Davon Jefferson (23 points) et les siens ont progressivement baissé de pied en deuxième mi-temps, avec, il est vrai, un effectif encore amoindri par l'absence de Matt Walsh, retourné au pays en raison d'un deuil familial. Pierre-Yves Guillard (14 points et 8 rebonds) et les siens ont même la possibilité de l'emporter (58-63, 39e) mais Mickaël Gelabale (13 points) et le jeune Kim Tillie (6 points et 10 rebonds) permettent à Villeurbanne de l'emporter et de se repositionner dans la première moitié du classement, enfonçant au passage des Poitevins qui comptent que le même bilan que les Manceaux.