Le Mans, enfin !

  • A
  • A
Le Mans, enfin !
Partagez sur :

Incapables de remporter le moindre match à domicile en championnat depuis le début de saison, les Manceaux ont enfin vaincu le signe indien en dominant facilement des Villeurbannais privés de Matt Walsh vendredi soir à Antarès (74-57), en match avancé de la 10e journée de Pro A. Une victoire qui ramène le MSB à hauteur de l'Asvel au classement.

Incapables de remporter le moindre match à domicile en championnat depuis le début de saison, les Manceaux ont enfin vaincu le signe indien en dominant facilement des Villeurbannais privés de Matt Walsh vendredi soir à Antarès (74-57), en match avancé de la 10e journée de Pro A. Une victoire qui ramène le MSB à hauteur de l'Asvel au classement. Les spectateurs d'Antarès commençaient à trouver le temps long. Et pour cause : leurs protégés s'étaient montrés jusqu'alors incapables de remporter le moindre succès dans leur salle en championnat. Un impair - enfin - réparé par les finalistes malheureux du dernier championnat de Pro A, qui ont largement dominé l'Asvel vendredi soir en match avancé de la 10e journée (74-57). Une victoire qui permet aux hommes de J.D. Jackson de revenir à hauteur de leurs adversaires du soir avec 4 victoires et 6 défaites au compteur, des Villeurbannais qui ont grandement souffert de l'absence de Matt Walsh, leur homme à tout faire depuis son arrivée fin octobre. "On a besoin de lui", confirmait d'ailleurs au micro de Sport + un Mickaël Gelabale dépité à l'issue de la rencontre, lui qui a tout de même terminé meilleur marqueur du match (22 points et 7 rebonds). Walsh, touché au cou, a d'ailleurs manqué ses retrouvailles - tout du moins sur le parquet - avec la recrue mancelle Michaïlis Kakiouzis, côtoyé l'an passé du côté de l'Aris Salonique. S'il a été peu utilisé, l'expérimenté grec (9 points et 2 interceptions en 17 minutes) a laissé entrevoir ce qu'il pourrait apporter au niveau de l'adresse extérieur au MSB, avec un tir primé sur sa deuxième tentative (22-17, 11e). Hasard ou coïncidence, c'est d'ailleurs à ce moment-là que cette rencontre tourne de manière définitive après une entame marquée par l'apport de JP Batista (7 points en 5 minutes, 13 au final) côté manceau et la réactivité du Rhodanien Cliff Hammonds (16 points, 3 passes mais 7 balles perdues), pour une égalité parfaite au terme du premier quart (17-17). L'écart va ensuite n'avoir de cesse de croître, avec déjà 12 points de débours à la pause pour les champions de France 2009 (40-28). Et si Nordine Ghrib hausse le ton, cela ne change rien à l'affaire, ses troupes subissent et multiplient les pertes de balle (20 au total), alors qu'Alex Acker confirme lui son redressement. L'ailier sarthois terminera finalement avec 16 points, 4 rebonds et 3 passes tandis qu'Antoine Diot, en panne de réussite face à Kazan en Eurocoupe, n'a pas réussi à redresser la barre à 3 points (2/7) mais finit tout de même avec 8 points et 5 passes. Menés de 18 unités à l'entame du dernier quart (58-40), les Villeurbannais voient alors leur ancien coéquipier Ben Dewar les enterrer presque définitivement (61-40, 31e) avant que Gelabale ne limite la casse dans les dernières secondes, pour éviter les 30 points d'écart (74-57). Une bien maigre consolation...