Le Mans en route pour tout gagner

  • A
  • A
Le Mans en route pour tout gagner
Partagez sur :

Après un sacre lors de la Semaine des As en février dernier, Le Mans s'est adjugé la Coupe de France, dimanche à Bercy, aux dépens de Nancy (79-65). Un match que Bobby Dixon, élu MVP, aura encore éclaboussé de son talent. Le MSB souhaite désormais obtenir le titre de champion.

Après un sacre lors de la Semaine des As en février dernier, Le Mans s'est adjugé la Coupe de France, dimanche à Bercy, aux dépens de Nancy (79-65). Un match que Bobby Dixon, élu MVP, aura encore éclaboussé de son talent. Le MSB souhaite désormais obtenir le titre de champion.Le Mans et Nancy, les deux seuls représentants français en Euroligue cette saison, s'étaient donnés rendez-vous en finale de la Coupe de France, dimanche à Bercy. Un match qui, pour le Sluc, a eu un goût amer, celui de la défaite (79-65), alors que les Manceaux ont pu, eux, savourer leur deuxième titre de la saison après la Semaine des As, remportée en février dernier. Le troisième de leur histoire dans l'épreuve, après 1964 et 2004.A vrai dire, il n'y a pas eu photo dans ce match au sommet. Le Mans a surclassé son adversaire, qui a pourtant bien débuté la rencontre... l'espace de quelques minutes seulement. La défense du Sluc a en effet d'abord complètement désorganisé le jeu d'attaque du MSB, malgré le premier tir victorieux de Dewarick Spencer.Dixon omniprésentPourtant, c'est un Sluc trop maladroit qui a regagné les vestiaires en ayant un sérieux mal de crâne (40-26, 20e), quoiqu'en dise Ricardo Greer (10 points, 8 rebonds, 4 passes). Le seul, avec son frère, à avoir vraiment donné satisfaction jusque-là. Les hommes de Jean-Luc Monschau ont-il eu du mal à digérer la cruelle défaite subie à Villeurbanne (65-76), en milieu de semaine, revers qui les a fait reculer à la quatrième place de la saison régulière et les obligera à se démener pour conserver leur titre de champion de France en play-offs ? C'est en tout cas ce que craignait leur entraîneur. Il avait raison.Debout, muet et statique sur le bord du terrain, le coach nancéien avait l'air d'avoir compris que la Coupe de France ne serait pas non plus pour cette année. Avec 24 points, 6 rebonds et 8 passes au compteur, Bobby Dixon a une nouvelle fois démontré l'impact énorme qu'il a sur le jeu sarthois. Le titre de MVP lui est donc revenu de droit. Avant d'éclabousser les play-offs, et ainsi réaliser un triplé historique ? Réponse en juin prochain. D'ici là, les joueurs de J.D. Jackson auront un statut à défendre. Le plus dur commence peut-être.