Le Mans, c'était écrit

  • A
  • A
Le Mans, c'était écrit
Partagez sur :

Habitués à très bien voyager dans cette saison de Ligue 2, les Sarthois ont confirmé la tendance lundi à Tours en s'imposant 1-0 grâce à Khaled Adenon (1-0) dans ce dernier match de la 16e journée de Ligue 2. Le Mans rejoint ainsi son adversaire du soir en tête du classement avec 29 points. Evian-Thonon suit à une longueur, Sedan à deux.

Habitués à très bien voyager dans cette saison de Ligue 2, les Sarthois ont confirmé la tendance lundi à Tours en s'imposant 1-0 grâce à Khaled Adenon (1-0) dans ce dernier match de la 16e journée de Ligue 2. Le Mans rejoint ainsi son adversaire du soir en tête du classement avec 29 points. Evian-Thonon suit à une longueur, Sedan à deux. Tours ne s'échappera pas. La formation de Daniel Sanchez avait l'occasion lundi soir de prendre quelques aises avec la concurrence en accueillant Le Mans, autre prétendant crédible à la montée parmi l'élite. Mais le leader de la Ligue 2 n'a pu endiguer la formidable capacité des Sarthois à briller hors de leurs bases. C'est ainsi que les joueurs d'Arnaud Cormier sont venus infliger à leurs hôtes leur première défaite de la saison au stade de la Vallée du Cher, enregistrant au passage leur sixième succès obtenu en dehors de Léon-Bollée. "On a un objectif, tout le monde le connait mais c'est un championnat difficile car beaucoup d'équipes se tiennent en peu de points. Toutes les victoires sont importantes mais celle-là me fait plaisir car c'est la troisième victoire face à nos voisins", soulignait Henri Legarda, le président du Mans FC. Après Nantes en ouverture de la saison (0-2) et Angers au cours de la 11e journée (1-3), Cerdan et ses camarades sont venus en Indre-et-Loire chercher une troisième victoire dans un « derby ». Helstad, le choc Tours pourra toujours ressasser la reprise de Buengo, sur un centre de Cardy, achevée sur le poteau gauche d'Ovono (27e), ou la frappe de Song détournée par le gardien sarthois (22e), mais il aura manqué un peu de justesse aux hommes de Sanchez pour bousculer une équipe mancelle bien concentrée pour fermer les espaces. Les Sarthois toucheront également les montants, à deux reprises: un plat du pied d'Helstad (53e) et une reprise de la tête de Cerdan (55e). Sur cette dernière action, Helstad heurtera violemment le montant droit en voulant reprendre le ballon. Le massif Norvégien, victime d'un saignement spectaculaire du crâne, sortira sur une civière. C'est dans cette période agitée que sera inscrit le seul but de la rencontre, là encore pour une histoire de tête. Le corner de Corchia est ainsi repris à la 54e minute par Khaled Adenon, l'international béninois prenant de vitesse une défense tourangelle un peu trop figée. Le Mans aurait par ailleurs mérité de terminer en supériorité numérique si Monsieur Jaffredo avait exclu Saidi, en position de dernier défenseur et coupable d'un croc-en-jambe sur Cissé qui partait directement au but (68e). Heureusement pour eux, les Manceaux ne le regretteront pas et les voilà en tête de la Ligue 2 à égalité de points avec les Tourangeaux. La route vers l'élite est tracée. A eux de ne pas s'en égarer.