Le Mans a retenu la leçon

  • A
  • A
Le Mans a retenu la leçon
Partagez sur :

Parti favori la saison passée, Le Mans a cruellement vu s'échapper la montée en Ligue 1 à cause d'une moins bonne différence de buts que Dijon au classement final. Les Manceaux ne veulent plus revivre ce cauchemar, et miseront sur un effectif rajeuni afin de pallier aux départs de Thorstein Helstad et Sébastien Corchia.

Parti favori la saison passée, Le Mans a cruellement vu s'échapper la montée en Ligue 1 à cause d'une moins bonne différence de buts que Dijon au classement final. Les Manceaux ne veulent plus revivre ce cauchemar, et miseront sur un effectif rajeuni afin de pallier aux départs de Thorstein Helstad et Sébastien Corchia. La saison dernière Le Mans peut nourrir de grands regrets de sa saison 2010-2011. Après avoir figuré près de 23 journées en position de promu (7 journées pour Dijon et 12 pour Ajaccio tous deux promus), les Manceaux ont manqué le coche dans le money-time, terminant au pied du podium à égalité de points avec le troisième, Dijon, qui valide son ticket grâce à la différence de buts (+11 contre +15 pour Dijon). Destin cruel pour un club qui visait directement la remontée dans l'élite après l'avoir quittée en 2009-2010, et qui a craqué en deuxième partie de championnat. Les "Sang et or" avaient pourtant la deuxième meilleure défense de Ligue 2 avec seulement 37 buts encaissés. Ils ont également obtenu la deuxième meilleure affluence moyenne grâce notamment à l'inauguration en cours d'année de leur flambant neuve MMArena contenant 25 000 places. Une enceinte plus digne de la Ligue 1 que des joutes de L2 qu'elle accueillera encore cette saison. Le recrutement Les Manceaux ont reçu deux gros coups durs lors du ce mercato estival. Dans un premier temps les Sarthois ont vu le départ de leur buteur phare Thorstein Helstad, en fin de contrat et qui a reçu une offre plus intéressante financièrement. Il prend la direction du Sud en s'engageant pour deux ans avec les nouveaux pensionnaires de Ligue 2, Monaco. L'international norvégien (38 sélections, 10 buts) avait grandement aidé les Manceaux à se maintenir aux avant-postes de Ligue 2 en terminant deuxième meilleur buteur du championnat en 2010-2011 (21 buts). Autre perte, néanmoins plus prévisible, le départ de Sébastien Corchia qui a logiquement quitté la Sarthe pour s'installer en Ligue 1 à Sochaux. Les latéraux Ludovic Baal et Samuel Bouhours sont également partis à Lens et Ajaccio. Du côté des arrivées, Le Mans a notamment recruté Mamadou Doumbia, défenseur central d'Istres, et Brahim Boudebouda un défenseur algérien, sélectionné en équipe olympique et qui évoluait la saison dernière au MC Alger. Le joueur à suivre Jeff Louis sera à surveiller de près la saison prochaine. A l'âge de 18 ans, ce jeune milieu de terrain, capable d'évoluer à tous les postes de l'entrejeu, possède déjà toute la confiance de son coach Arnaud Cormier. L'entraîneur manceau devrait lui confier l'une des clés de son dispositif en 4-3-3 avec un rôle de meneur de jeu grâce à ses qualités de percussion. Le Haïtien avait réalisé des débuts très prometteurs la saison dernière en jouant 6 matchs en fin de saison, permettant au Mans d'y croire jusqu'au bout grâce à un but face à Laval et plusieurs passes décisives. L'entraîneur Fidèle bras droit de Frédéric Hantz ou encore Rudi Garcia après avoir remporté la Coupe Gambardella 2004 avec les jeunes Baal, Coutadeur ou Samassa, Arnaud Cormier a finalement été promu au poste d'entraîneur fin 2009 lors du départ de Paulo Duarte. Ne pouvant assurer le maintien du Muc 72 en Ligue 1, il a conservé les rênes en Ligue 2 du nouveau Mans FC. Ce jeune technicien de 35 ans a failli dans sa mission mais conserve la confiance de joueurs et dirigeants pour mener à bien le défi de la remontée. Un solide bilan la saison dernière, néanmoins non-récompensé de la promotion, lui permet de continuer en s'appuyant cette année sur un effectif très jeune. Mais rien de moins qu'une montée la saison prochaine pourrait mettre fin à sa construction d'un groupe d'avenir. L'objectif La montée, tout simplement. Le Mans ne peut pas se permettre de viser moins haut qu'un retour dans l'élite. Président du Mans depuis 2001, Henri Legarda confirme les ambitions de montée immédiate: "L'objectif est évidemment de figurer parmi les trois premiers. La montée est impérative chaque année". En manquant d'un rien l'ascension en Ligue 1 en 2010-2011, l'équipe a clairement manqué le coche au grand dépit de supporters déçus mais qui espèrent beaucoup de ce nouveau cycle au risque de voir leur club s'enliser. L'avis de la rédaction Même si le président Legarda ne veut peut pas se mettre de pression inutile en estimant que Le Mans n'est pas favori, le club figure tout de même parmi les cadors du prochain exercice. Mais, dans un championnat très relevé comprenant les grosses écuries que sont Lens et Monaco, et qui peut se révéler comme l'année dernière très indécis et congestionné à la tête du classement, Le Mans ne devra pas lâcher de points faciles en cours de route comme elle l'a pu faire la saison passée. Néanmoins la sérénité affichée par le club, accompagnée de la stabilité apportée par le maintien du coach Arnaud Cormier, inspire confiance pour cette équipe mancelle qui attaque une nouvelle saison qui s'annonce passionnante.