Le Magic toujours en vie

  • A
  • A
Le Magic toujours en vie
Partagez sur :

Orlando n'a pas dit son dernier mot dans la série du premier tour l'opposant à Atlanta. Dos au mur après les deux défaites concédées en Géorgie, le Magic a en effet entretenu l'espoir en l'emportant ce mardi, revenant ainsi à 3-2 avant de retourner à la Philips Arena pour la sixième manche. Et ce d'autant plus que les Floridiens n'ont pas fait dans la demi-mesure en étrillant leurs adversaires 101-76.

Orlando n'a pas dit son dernier mot dans la série du premier tour l'opposant à Atlanta. Dos au mur après les deux défaites concédées en Géorgie, le Magic a en effet entretenu l'espoir en l'emportant ce mardi, revenant ainsi à 3-2 avant de retourner à la Philips Arena pour la sixième manche. Et ce d'autant plus que les Floridiens n'ont pas fait dans la demi-mesure en étrillant leurs adversaires 101-76. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Telle est la nouvelle philosophie du Magic. Philosophie gagnante et libératrice à en croire le récital offert à l'occasion de la cinquième manche de leur série face aux Hawks. Pourtant au bord de l'élimination depuis les deux revers ramenés d'Atlanta, les Floridiens se sont en effet enfin réconciliés avec leur attaque, passant ainsi la barre des 100 points pour la première fois depuis le coup d'envoi de la série ! Et alors qu'ils reposaient jusqu'alors tous leurs espoirs sur les (très larges) épaules de Dwight Howard, c'est en faisant enfin l'extérieur qu'Orlando a retrouvé quelques motifs d'espoir. En panne d'adresse à longue-distance, la meilleure équipe de la Ligue à trois points a notamment réglé la mire derrière l'arc, y signant un joli 11 sur 26 après avoir compilé un piètre 10 sur 51 sur les deux dernières rencontres... «C'est une victoire évidemment capitale puisqu'elle nous maintient en vie. Mais c'est également un succès qui doit nous redonner confiance.» expliquait d'ailleurs Jason Richardson, meilleur marqueur floridien avec 17 points et un 3 sur 6 à trois points. Fort d'un début de match à sens unique, le Magic se mettant ainsi à l'abri dès le premier quart avec 15 longueurs d'avance après à peine dix minutes de jeu, Stan Van Gundy a d'ailleurs pu en profiter pour faire tourner son effectif. Dwight Howard s'est ainsi contenté de 8 points et 8 rebonds en 29 minutes et J-Rich a été le seul à émarger à plus de dix points, JJ Redick et Ryan Anderson sortant du banc pour inscrire 14 et 11 points. Aussi, Josh Smith a eu beau signer la plus belle ligne de stats de la soirée, compilant 22 points et 11 rebonds, le 2 sur 12 aux tirs de Joe Johnson ou le 2 sur 8 de Jamal Crawford ont obligé les Hawks à remettre à jeudi, à Atlanta, leurs espoirs de qualification. Il leur faudra alors composer avec un Magic regonflé...