Le Magic réduit l'écart

  • A
  • A
Le Magic réduit l'écart
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Orlando a recollé à 1-3 après son succès chez les Celtics en finale de Conférence.

NBA - Orlando a recollé à 1-3 après son succès chez les Celtics en finale de Conférence.Boston-Orlando 92-96 ap.Les Celtics mènent 3-1. Prochain match, mercredi, à Orlando.Le Magic évite le sweep. Grâce à un important succès décroché la nuit dernière sur le parquet des Celtics (96-92, ap.), Orlando n'a pas concédé de quatrième défaite consécutive, synonyme d'élimination en finale de la Conférence est. Au lieu de cette humiliation, les coéquipiers de Dwight Howard restent en vie et entretiennent l'espoir de renverser la situation en revenant à 3-1 dans la série. Le match 5 disputé mercredi prochain en Floride autorise même à un nouveau rebondissement que les joueurs de Boston n'envisageaient pas avant la rencontre. "Ils ne veulent pas partir, mais nous allons les mettre dehors", a prévenu Glen "Big Baby" Davis. Ça promet...Alors que les supporters des Celtics entonnaient des "Beat L.A. !" en tribunes, dans la perspective de retrouver les Lakers en finales NBA pour la deuxième fois en trois ans, ils devront encore patienter. Le Magic, fort de caractère, a éteint ces chants prémonitoires lors de la prolongation grâce à un duo salvateur. Howard et Jameer Nelson ont porté leur équipe en marquant des paniers décisifs dans les dernières minutes de la partie. Deux tirs à 3 points de Nelson et un dunk d'Howard ont propulsé Orlando vers un succès inespéré. "Nous devions être des leaders pour l'équipe. Ce n'est pas simplement une question de points. C'est juste dire aux coéquipiers: suivez-nous, nous montrons le chemin", a déclaré Howard après la rencontre.Allen: "Il n'y a aucune raison de paniquer"Avec 32 points au compteur et 16 rebonds, il a régné dans la raquette pour le Magic. Son compère meneur de jeu a quant à lui compilé 23 points et 9 passes, alors que Vince Carter est complètement passé à côté de son match, trouvant le moyen de ne marquer que trois points en 30 minutes de présence sur le parquet. Sur le banc en début de match, Mike Pietrus n'a pas scoré, captant seulement un rebond et offrant une passe décisive en 12 minutes. Du côté des Celtics, Paul Pierce a livré une belle partie, avec 32 points et 11 rebonds, tandis que Kevin Garnett (14 points et 12 rebonds) et Ray Allen (22 points et 5 rebonds) ont tenté de maintenir leur équipe à flots."Il n'y a aucune raison de paniquer. Nous sommes dans une bonne position. Mais c'est une leçon à retenir: nous devons faire attention à tout et nous remplirons notre objectif", a lancé Allen. Pour rassurer les Celtics, aucune franchise n'est parvenue à inverser un 3-0 en sa défaveur en playoffs dans l'histoire de la NBA. Pourtant, un signe a peut-être ouvert la voie vers un incroyable come-back. Les joueurs du Magic occupaient les vestiaires du TD Garden, là-même où les Flyers de Philadelphie avaient entamé leur remontée fantastique en demi-finales de Conférence est en NHL pour finalement battre les Bostons Bruins (4-3). "On ne sait jamais ce qui peut arriver", a prévenu le meneur d'Orlando J.J. Redick.