Le Magic éteint le champion

  • A
  • A
Le Magic éteint le champion
Partagez sur :

De retour en Floride, le Magic d'Orlando en a profité pour reprendre la main dans sa série face aux Celtics de Boston (2-1). Les coéquipiers de Pietrus l'ont emporté largement (117-96) dans la nuit de vendredi à samedi. De leur côté les Lakers se sont imposés sur le parquet des Rockets (108-94).

De retour en Floride, le Magic d'Orlando en a profité pour reprendre la main dans sa série face aux Celtics de Boston (2-1). Les coéquipiers de Pietrus l'ont emporté largement (117-96) dans la nuit de vendredi à samedi. De leur côté les Lakers se sont imposés sur le parquet des Rockets (108-94).Orlando-Boston: 117-96Il n'y a pas eu match, cette nuit, entre Orlando et Boston. Vainqueur de l'une de ses deux sorties dans l'arène des Verts, le Magic n'a pas manqué ses débuts à domicile dans cette série face aux champions NBA en titre (117-96). Le score, sans appel, ne répond qu'à la logique. Celle d'une franchise qui était tout bonnement irrésistible vendredi soir, du haut de ses 59,1% de réussite au shoot (39/66). Un record de franchise soutenu par un pourcentage tout aussi remarquable au tir primé: 50% (9/18). Pourtant les Floridiens évoluaient sans Rafer Alston, suspendu à cette occasion pour avoir frappé Eddie House lors du match 2. Un handicap qui a certes permis à Paul Pierce de s'exprimer, avec 27 points et 6 passes au compteur en 38 minutes. Mais sans plus de conséquences que cela pour le Magic.Car en dépit de la bonne contribution de Rajon Rondo (15 points, 5 rebonds et 6 passes en 34 minutes) – ce, tandis que Ray Allen plafonnait péniblement à 8 unités (à 3/13) – et d'un baroud d'honneur efficace qui a un temps ramené les Celtics à 7 longueurs, Orlando s'est imposé en successeur potentiel à Boston hier soir. Non content d'avoir pu s'appuyer sur un Dwight Howard égal à lui-même, flanqué de 17 points, 14 rebonds et 5 contres en 28 minutes, le Magic a pu profiter des écots de ses artilleurs Rashard Lewis et Hedo Turkoglu (28 et 24 points respectivement) pour prendre une option certaine sur la finale de conférence. Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule pour Boston, Kendrick Perkins pourrait manquer le choc dominical entre les deux franchises. Celui-ci s'étant rendu coupable d'un coup de coude à l'encontre de Mickaël Pietrus (7 points, 2 interceptions en 19 minutes). Le Magic mène la série 2-1 face aux Celtics. Prochain match, dimanche, à Orlando.Houston-Los Angeles: 94-108Voilà qui s'appelle remettre les pendules à l'heure ! Surpris d'entrée de série sur son parquet, Los Angeles, qui avait épargné à son public un second revers domestique dans la foulée, a à son tour profité de l'hospitalité de Houston pour s'acquitter de sa dette, et mieux encore (94-108). Car si la deuxième victoire des Californiens dans cette demi-finale de conférence a une nouvelle fois tardé à se dessiner – les hommes de Phil Jackson, crédités de deux longueurs d'avance à la pause, ont réellement pris le dessus dans le troisième quart, à la faveur de la maladresse de leurs hôtes – nul doute qu'ils se soient désormais pleinement approprié le statut de favori qui leur était dévolu avant même les premières explications.Malgré un Ron Artest incisif, pointé à 25 unités et 6 rebonds mais à nouveau privé de dessert pour s'être frotté d'un peu trop près à Pau Gasol, Kobe Bryant n'a pas manqué de se régaler dans ce match 3 entre Los Angeles et Houston. Forts de sa compilation de 33 points, 6 rebonds et 3 passes en 44 minutes, le tout agrémenté des 16 points et 13 rebonds signés en 34 minutes par Lamar Odom, sans oublier les 13 unités rapportées en 36 minutes par Pau Gasol, les Lakers ont ainsi mis un terme à une série de neuf succès des Rockets sur leur terrain. Un affront d'autant plus douloureux que la franchise de Houston a dû finir la rencontre sans son colosse chinois Yao Ming, touché au pied gauche et très incertain pour la prochaine réception de LA au Toyota Center. Les Lakers mènent la série 2-1 face aux Rockets. Prochain match, dimanche, à Houston.