Le Maccabi s'est vengé

  • A
  • A
Le Maccabi s'est vengé
Partagez sur :

Vaincu par Barcelone lors de la 1ère journée du Top 16 de l'Euroligue, le Maccabi Tel-Aviv a fait plus que réagir jeudi en faisant exploser Rome et Ali Traoré (99-58) à l'occasion du deuxième acte. Le Barça a lui enchaîné mais dans la douleur à Ljubljana (68-67), alors que Fenerbahçe engrange également, face à Valence (75-73), une deuxième victoire, tout comme le Pana, facile tombeur de Malaga (82-56).

Vaincu par Barcelone lors de la 1ère journée du Top 16 de l'Euroligue, le Maccabi Tel-Aviv a fait plus que réagir jeudi en faisant exploser Rome et Ali Traoré (99-58) à l'occasion du deuxième acte. Le Barça a lui enchaîné mais dans la douleur à Ljubljana (68-67), alors que Fenerbahçe engrange également, face à Valence (75-73), une deuxième victoire, tout comme le Pana, facile tombeur de Malaga (82-56). Jeudi 27 janvier Premier de cordée jeudi soir, le Maccabi Tel-Aviv devait se faire pardonner après sa défaite inaugurale à Barcelone au sein de ce Groupe F, une défaite qui mettait à une impressionnante série de neuf victoires consécutives pour les hommes de David Blatt dans la compétition. Une mission plus qu'accomplie pour les Israéliens de Sofoklis "Baby Shaq" Schortsanitis (19 points et 10 rebonds), qui ont littéralement fait voler en éclats une équipe de Rome complètement dépassée et vaincue pour la deuxième fois en autant de matchs (99-58). Ali Traoré, malgré une adresse en berne (4 sur 11 aux tirs), termine avec 10 points assortis de 3 rebonds côté italien. L'autre match du groupe a confirmé la mainmise du Barça, mais que ce fut dur sur le parquet de l'Olimpija Ljubljana (68-67). Car les Catalans et Juan Carlos Navarro (27 points) ont eu toutes les peines du monde à dominer une formation slovène qui comptait deux points d'avance après un troisième quart remporté dans les grandes largeurs (28-16). Insuffisant pour empêcher les champions d'Europe en titre de conserver la tête du groupe. Une place de leader qu'occupent également Fenerbahçe et Omer Onan (22 points) dans le Groupe H, après leur courte victoire face à Valence (75-73), ainsi que le Panathinakos, qui a enfoncé Malaga dans le Groupe E, une victoire 82 à 56 pour Kostas Tsartsaris (14 points et 8 rebonds) et ses coéquipiers qui condamne presque les Espagnols à l'exploit en vue du Final Four. Mercredi 26 janvier Il ne faisait pas bon recevoir à l'occasion du premier acte de la 2e journée d'Euroligue. Les quatre formations évoluant à domicile se sont en effet toutes inclinées mercredi soir. Bourreaux des Choletais lors de la première phase, les Lituaniens du Lietuvos Rytas, présents dans le Groupe E, se sont relancés en remportant une belle et importante victoire à Vitoria (89-86), grâce notamment à un Khalid El-Amin décisif (22 points avec un 4/5 à 3 points). Vainqueur à deux reprises du CB, Sienne a de son côté subi un deuxième revers de rang au sein du Groupe G face au Real Madrid de Nikola Mirotic (16 points et 24 d'évaluation), dans une poule également dominée par l'Efes Pilsen et Igor Rakocevic (23 points), eux qui ont, tout comme les Madrilènes, glané un deuxième succès de rang, sur le parquet du Partizan Belgrade (79-76). Enfin, le dernier match de cette soirée a vu le réveil de l'Olympiakos dans le Groupe H. Tombés au Pirée face à Fenerbahçe lors de la première journée (70-84), les Grecs, emmenés par Vassilis Spanoulis (17 points), ont bien réagi à Kaunas, en infligeant une deuxième défaite consécutive au Zalgiris (71-64).