Le lundi au soleil ?

  • A
  • A
Le lundi au soleil ?
Partagez sur :

Pour la troisième fois de son histoire, la finale du Queen's se disputera un lundi, la pluie ayant reporté de vingt-quatre heures le match entre Jo-Wilfried Tsonga et Andy Murray. Un rendez-vous que le Français, tombeur de Rafael Nadal en quarts, attend avec envie. Mais sans pression. Même s'il pourrait être le premier joueur tricolore à inscrire son nom au palmarès du tournoi londonien.

Pour la troisième fois de son histoire, la finale du Queen's se disputera un lundi, la pluie ayant reporté de vingt-quatre heures le match entre Jo-Wilfried Tsonga et Andy Murray. Un rendez-vous que le Français, tombeur de Rafael Nadal en quarts, attend avec envie. Mais sans pression. Même s'il pourrait être le premier joueur tricolore à inscrire son nom au palmarès du tournoi londonien. Il faudra attendre lundi, à 13h30 en France, pour voir Jo-Wilfried Tsonga et Andy Murray en découdre sur le gazon londonien du Queen's. La finale, initialement prévue dimanche après-midi, a dû être reportée à cause de la pluie qui n'a pas cessé d'arroser la capitale anglaise. Pas forcément une mauvaise nouvelle pour les deux joueurs, qui auront donc un jour de plus pour préparer cette rencontre. Et pour souffler. Le Manceau ne s'en plaindra sûrement pas. Car ses deux précédents matches n'ont pas été de tout repos. En quarts, le Français a bataillé trois sets pour se débarrasser du numéro un mondial, Rafael Nadal (6-7 [3], 6-4, 6-1). Tout le monde s'attendait à une rencontre plus tranquille en demi-finales contre James Ward, titulaire d'une wild-card, mais Jo-Wilfied Tsonga ne s'était pas économisé non plus (6-3, 7-6 [7]). Tsonga: "Je vais être relax""Ce n'était pas mon meilleur match mais c'était une demi-finale, et il fallait la gagner, avait-il déclaré après sa victoire sur le site de l'ATP. Je me fiche du niveau qui était le mien (vendredi) parce que le plus important était de l'emporter. C'est ce que j'ai fait. Et je suis en finale." Une finale contre un adversaire qui ne lui réussit pas vraiment, Andy Murray menant 4-1 contre lui. Son seul succès devant le Britannique, Jo-Wilfried Tsonga l'avait obtenu en 2008, à l'Open d'Australie. Depuis, le Français ne s'en est pas sorti, ni à Montréal en 2009, ni à Wimbledon et Shanghai en 2010. Mais le Manceau ne se ment pas. Il a conscience que l'Ecossais lui est supérieur, ce qui lui permettra de jouer libéré lundi. "Je vais être vraiment relax parce que je vais affronter Andy Murray, avait-il ajouté samedi. Pour le moment, il est meilleur que moi donc je n'ai rien à perdre. C'est un joueur fantastique sur herbe, je verrai bien. Mais je pense que je jouerai mieux (que contre James Ward)." Le changement de programme le coupera-t-il dans son élan ou lui redonnera-t-il un peu de fraîcheur ? Jo-Wilfried Tsonga, qui peut devenir le premier Français à s'imposer au Queen's, attend un rayon de soleil. Avant Wimbledon, il serait bienvenu.