Le LOU prend du galon

  • A
  • A
Le LOU prend du galon
Partagez sur :

Attendue depuis de longues semaines, la promotion de Lyon en Top 14 est intervenue samedi, le LOU compostant son billet pour l'élite en allant s'imposer à Saint-Etienne (23-14), relégué de son côté en Fédérale 1 en compagnie de Colomiers. Grenoble, Bordeaux-Bègles, Albi et Mont-de-Marsan se disputeront le dernier ticket pour les plus hautes sphères de l'ovalie tricolore.

Attendue depuis de longues semaines, la promotion de Lyon en Top 14 est intervenue samedi, le LOU compostant son billet pour l'élite en allant s'imposer à Saint-Etienne (23-14), relégué de son côté en Fédérale 1 en compagnie de Colomiers. Grenoble, Bordeaux-Bègles, Albi et Mont-de-Marsan se disputeront le dernier ticket pour les plus hautes sphères de l'ovalie tricolore. Dix-sept longues années de disette effacées, voilà ce que les supporters du Lyon Olympique Universitaire retiendront d'un exercice 2010-11 synonyme de retour dans un Top 14 quitté en 1994. Pour ce faire, Lyon a dû attendre la 30e et dernière journée et un derby sur le terrain de Saint-Etienne pour acter ses retrouvailles avec l'élite du rugby français. L'issue était attendue alors que le club du Forez, bon dernier, était assuré de longue date d'être relégué. Ce match des extrêmes n'a donc réservé aucune surprise malgré la belle opposition offerte par les locaux, le club rhodanien l'emportant (23-14) notamment grâce à un essai de pénalité (25e) et un autre inscrit par Nicoud (28e). Battu la saison dernière par La Rochelle en finale d'accession, le LOU a cette fois fait mieux, Raphäel Saint-André gagnant le droit d'affronter son frère Philippe, manager de Toulon, dans quelques mois. L'histoire retiendra que c'est à Geoffroy-Guichard, antre de Verts honnis dans la capitale des Gaules, que Lyon a décroché le Graal. Si les Lyonnais peuvent d'ores et déjà fêter leur remontée, le plus dur ne fait que commencer pour les quatre barragistes, déjà connus avant cette dernière levée, qui se disputeront la deuxième place disponible dans l'ascenseur. Dauphin du LOU au terme de la saison régulière, Grenoble affrontera Bordeaux-Bègles le week-end prochain, tandis qu'Albi accueillera Mont-de-Marsan. Si ces formations peuvent toujours espérer évoluer au milieu de Toulouse, Clermont et autre Racing la saison prochaine, d'autres équipes ont connu une fortune diverse et garderont un mauvais souvenir de ce 8 mai, à l'instar de Colomiers. Vice-champion de France en 2000, l'USC espérait un faux pas de Dax contre Narbonne pour sauver sa peau. Peine perdue puisque les Landais ont terrassé les Audois (60-17). Et le malheur des uns de continuer à faire le bonheur des autres...