Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Chaque semaine, notre rédaction vous propose de retrouver les tendances des joueurs de l'équipe de France. Quels sont les internationaux tricolores qui ont brillé, quels sont ceux qui ont déçu, consultez tout ce qu'il faut savoir sur les éléments sélectionnables à travers leurs performances respectives.

Chaque semaine, notre rédaction vous propose de retrouver les tendances des joueurs de l'équipe de France. Quels sont les internationaux tricolores qui ont brillé, quels sont ceux qui ont déçu, consultez tout ce qu'il faut savoir sur les éléments sélectionnables à travers leurs performances respectives. LE BLEU DU WEEK-END : Hatem Ben Arfa (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non ce week-end) Nigel de Jong-Hatem Ben Arfa, acte II ! Plus d'un an après sa double fracture tibia-péroné de la jambe gauche (le 3 octobre 2010), le milieu français a recroisé son agresseur, samedi, le temps du match entre Manchester City et Newcastle (3-1) comptant pour la 12e journée de Premier League. Et, pour la première fois depuis que l'international néerlandais aux 52 sélections lui a brisé la jambe, l'ex-joueur de Lyon et de Marseille a été titularisé en Championnat par son entraîneur, Alan Pardew. À l'Etihad Stadium, Ben Arfa a disputé 76 bonnes minutes (Yohan Cabaye 85), durant lesquelles il a, notamment, touché le poteau droit de Joe Hart d'un tir croisé (60e). Malheureusement pour les "Magpies", invaincus jusqu'ici, le tricolore a donc manqué de réussite et les "Citizens" de De Jong se sont - encore - imposés. DE BUT EN BLEU : (Tous les buteurs bleus du week-end) À l'étranger, Karim Benzema apparaît comme le seul Bleu à avoir trouvé le chemin des filets ce week-end. Cinquième meilleur buteur du championnat espagnol (7 buts), l'attaquant numéro un de l'équipe de France a ouvert le score d'une belle frappe du gauche pour le Real Madrid, qui l'a difficilement emporté sur le terrain du FC Valence (2-3), samedi soir, dans le cadre de la 13e levée de Liga. À noter également la réalisation de Jonathan Biabiany, ancien international espoirs, avec Parme contre l'Udinese (2-0), le lendemain, en Serie A. En France, Florent Sinama-Pongolle, qui compte seulement une sélection chez les A, a participé à la victoire de Saint-Étienne du côté de Nice (0-2), en débloquant la situation pour les "Verts" à la 24e minute. DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : (Le point sur les blessés) Blessé aux adducteurs depuis le 2 octobre dernier et le match PSG-Lyon (2-0), Blaise Matuidi a fait son grand retour sur les pelouses françaises, dimanche soir, mais il n'a pas été capable d'empêcher Paris de concéder une deuxième défaite en Ligue 1 cette saison, devant Nancy (0-1). Sorti sur civière contre la Belgique, car touché aux cervicales, Yann M'vila a pu tenir sa place à Lyon, vendredi soir (victoire de Rennes 0-1). Pas Maxime Gonalons, qui ressent toujours une douleur au mollet contractée en sélection. Yohan Cabaye (adducteurs) et Florent Malouda (béquille), eux, ont réussi à prendre part au match de leur équipe, respectivement Newcastle et Chelsea. LA PAROLE BLEUE : Rio Mavuba "Toujours appelé, jamais élu..."(La petite phrase de la semaine) Top ! Je joue à Lille depuis 2008 et j'hérite du brassard de capitaine lors de la saison 2008-2009, j'ai été sélectionné à six reprises en équipe de France, mais je me définis comme "le champion des pré-convocations", je suis, je suis... Rio Mavuba ! Jamais convoqué par Laurent Blanc (pareil pour Jérémy Toulalan), l'ancien milieu de Bordeaux et de Villarreal espère toujours retrouver les Bleus. Cependant, après la convocation de Maxime Gonalons pour les matches amicaux contre les États-Unis (1-0) puis face à la Belgique (0-0), l'intéressé ne se fait guère d'illusions et préfère manier l'ironie. "Dans ma tête, je n'ai pas abdiqué, mais je sais que cela va être très compliqué, à 27 ans, a-t-il confié à nos confrères du quotidien La Dépêche, jeudi dernier. Je suis le champion des pré-convocations. Toujours appelé, jamais élu: c'est ma vie."