Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Chaque semaine, notre rédaction vous propose de retrouver les tendances des joueurs de l'équipe de France. Quels sont les internationaux tricolores qui ont brillé, quels sont ceux qui ont déçu, consultez tout ce qu'il faut savoir sur les éléments sélectionnables à travers leurs performances respectives.

Chaque semaine, notre rédaction vous propose de retrouver les tendances des joueurs de l'équipe de France. Quels sont les internationaux tricolores qui ont brillé, quels sont ceux qui ont déçu, consultez tout ce qu'il faut savoir sur les éléments sélectionnables à travers leurs performances respectives. LE BLEU DU WEEK-END : (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) On l'avait un peu perdu de vue depuis sa titularisation avec l'équipe de France en Roumanie (0-0) le 6 septembre dernier, il a refait parler de lui, samedi soir, à Auguste-Bonal, lors de la large victoire de Sochaux sur Toulouse (3-0), dans le cadre de la neuvième journée de Ligue 1. Marvin Martin n'a pas marqué son deuxième but de la saison, après celui inscrit à Marseille (2-2) en ouverture, cependant il est revenu aux fondamentaux. Le meilleur passeur du championnat de France 2010-11 (17) a distribué deux caviars: l'un pour Modibo Maïga, auteur d'un doublé, l'autre pour Cédric Bakambu. "Faire marquer mon pote, c'est vraiment quelque chose que j'apprécie", a-t-il indiqué, le lendemain, sur le plateau du Canal Football Club. Il n'a plus qu'à faire pareil avec les Bleus, contre l'Albanie vendredi prochain puis face à la Bosnie quatre jours plus tard à Saint-Denis. DE BUT EN BLEU : (Tous les buteurs bleus du week-end) Un seul des vingt-quatre Bleus convoqués pour ces deux matches des éliminatoires de l'Euro 2012 a trouvé le chemin des filets ce week-end. Il ne s'agit même pas d'un attaquant, mais d'un milieu: Samir Nasri. Sur la pelouse des Blackburn Rovers (0-4), à l'occasion de la septième levée de Premier League, le Marseillais a inscrit son tout premier but sous les couleurs de Manchester City, et ce malgré son statut de remplaçant au coup d'envoi. Entré en jeu à la 27e minute, à la place de l'Argentin Sergio Agüero, qui s'est blessé à l'aine, Nasri a également offert deux passes décisives: la première à l'Italien Mario Balotelli, la seconde au Monténégrin Stefan Savic. Laurent Blanc, le sélectionneur de l'équipe de France, qui attend davantage de la part du n°19 des Citizens, a-t-il enfin été entendu ? Élément de réponse vendredi, face à l'Albanie. DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : (Le point sur les blessés) C'est l'hécatombe ! Un par un, ou presque, les Bleus tombent comme des mouches. Laurent Blanc a d'ores et déjà perdu Bacary Sagna, victime d'une fracture du péroné droit avec Arsenal, dimanche. Le Gunner sera indisponible trois mois et a été remplacé par Mathieu Debuchy. Le sélectionneur de l'équipe de France devra aussi se passer des services de Karim Benzema, puisque l'attaquant du Real Madrid est blessé aux adducteurs. Franck Ribéry, lui, a été touché au mollet lors de la rencontre Hoffenheim-Bayern Munich (0-0), alors qu'Éric Abidal souffre d'une contracture aux ischio-jambiers depuis la victoire de Barcelone à Gijon (0-1). Comme Ribéry et Abidal, Blaise Matuidi (adducteurs) apparaît incertain. De son côté, Laurent Koscielny (entorse de la cheville) espère reprendre l'entraînement mardi, à Clairefontaine. LA PAROLE BLEUE : (La petite phrase de la semaine)"Le coach décidera où il a envie de me faire jouer", de Franck Ribéry, dans l'émission Stade 2. Franck Ribéry ne "comprend pas" la polémique sur ce fameux flanc gauche de l'équipe de France. "Le coach, c'est lui le chef, c'est lui le patron, c'est lui qui décide qui va jouer à gauche, qui va jouer à droite, qui va jouer n°10, qui va jouer attaquant, a-t-il déclaré sur France 2. Après voilà, le coach décidera où il a envie de me faire jouer et je jouerai comme il a envie. Mais il faut que ça s'arrête, parce que ça nous embête." Il continue: "Il n'y a pas de problème avec Flo (Florent Malouda, ndlr), au contraire... Le groupe vit bien, il y a une bonne ambiance, en plus le groupe est jeune. Il n'y a aucun souci avec Flo, avec personne." Vendredi, il pourrait ne pas y avoir de débat si le milieu du Bayern Munich devait vraiment déclarer forfait.