Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Comme chaque début de semaine, la rédaction revient sur l'actualité des internationaux français, en Ligue 1 comme à l'étranger. A l'honneur ce week-end un Alou Diarra loin de briller avec l'OM, comme des buteurs tricolores aux abonnés absents à l'exception du Lyonnais Bafétimbi Gomis. Louis Saha lui aussi traverse une mauvaise passe dans les rangs d'Everton.

Comme chaque début de semaine, la rédaction revient sur l'actualité des internationaux français, en Ligue 1 comme à l'étranger. A l'honneur ce week-end un Alou Diarra loin de briller avec l'OM, comme des buteurs tricolores aux abonnés absents à l'exception du Lyonnais Bafétimbi Gomis. Louis Saha lui aussi traverse une mauvaise passe dans les rangs d'Everton. LE BLEU DU WEEK-END : (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) En petite forme ce week-end, à quelques rares exceptions, les internationaux tricolores se sont parfois distingués bien malgré eux. C'est le cas notamment d'Alou Diarra, transparent dimanche avec l'OM sur la pelouse de Lyon et globalement bien en-deçà de son meilleur niveau depuis qu'il a revêtu la tunique phocéenne. Déjà en nette perte de vitesse avec Bordeaux lors de l'exercice précédent, le milieu de terrain international, capitaine à ses heures de l'équipe de France, peine à se relancer. Face aux Gones, son manque de rythme, d'initiative et d'allant a clairement fait défaut à un Marseille qui n'a toujours pas gagné cette saison et porte désormais la lanterne rouge de l'élite. Constatant les dégâts, Didier Deschamps, pourtant son premier avocat, s'est décidé à le sortir du jeu dès la mi-temps, au profit d'un Morgan Amalfitano bien plus offensif. "Ce n'était pas une sanction. C'était pour faire en sorte d'avoir une équipe plus portée vers l'avant", justifie l'entraîneur olympien. "C'est ensemble qu'on pourra s'en sortir, ce n'est pas un joueur qui peut sortir l'équipe tout seul", estime pour sa part le principal intéressé... DE BUT EN BLEU : (Tous les buteurs bleus du week-end) Les buteurs français ne se sont pas bousculés au portillon ce week-end. Karim Benzema, Djibril Cissé, Kévin Gameiro ou Loïc Rémy n'ont globalement pas démérité, mais les canonniers qu'ils sont n'ont pas trouvé la faille pour autant, et leurs équipes respectives en ont pâti. Parmi les internationaux potentiels, seul le Lyonnais Bafétimbi Gomis a fait trembler les filets, marseillais, pour mettre les siens sur les bons rails malgré une position de hors-jeu manifeste. Le Gunner Laurent Koscielny lui aussi a frappé, mais Arsenal, défait samedi à Blackburn (4-3), se serait bien passé de ce own goal lourd de conséquence. Chacun dans leur registre, Franck Ribéry et Eric Abidal ont du reste brillé à l'offensive, mâchant le travail à Nils Petersen ou à David Villa pour des buts marqués dans le cadre des victoires du Bayern sur Schalke 04 (0-2) et du Barça sur Osasuna (8-0). DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : (Le point sur les blessés) Toujours convalescents la semaine passée, William Gallas (mollet), Abou Diaby (cheville) et Hatem Ben Arfa (cheville) ont repris ou sont en passe de reprendre l'entraînement. Ménagé contre l'Olympiakos mais titulaire face à Lyon, Mathieu Valbuena a lui retrouvé tous ses moyens, même s'il n'a guère convaincu à Gerland. Guillaume Hoarau, opéré de l'épaule droite récemment, et Philippe Mexès, victime d'une rupture de ligaments au genou gauche en avril dernier, restent les deux grands blessés du groupe France. LA PAROLE BLEUE : (La petite phrase de la semaine)"Je suis dégoûté", de Louis Saha. Attaquant talentueux à la carrière cahoteuse en club comme en sélection - la faute à de nombreux pépins physiques - Louis Saha n'a pas été épargné par son corps cette saison encore. Fraîchement revenu de blessure sous les couleurs d'Everton, l'ancien Mancunien a constaté ce week-end avec amertume qu'il n'était pas retenu pour affronter Wigan (victoire des Toffees 3-1). "Je suis dégoûté, a-t-il vertement réagi sur l'un des réseaux sociaux en vogue. Je ne suis pas bon. Complètement abattu." A David Moyes, le manager du club de Liverpool, de lui rendre confiance...