Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Comme chaque début de semaine, la rédaction revient sur l'actualité des internationaux français, en Ligue 1 comme à l'étranger. A l'honneur ce week-end Franck Ribéry, auteur d'un doublé et d'une passe décisive avec le Bayern, mais aussi Karim Benzema, de plus en plus à l'aise manifestement au Real Madrid. Bonnes nouvelles également du côté de l'infirmerie tricolore...

Comme chaque début de semaine, la rédaction revient sur l'actualité des internationaux français, en Ligue 1 comme à l'étranger. A l'honneur ce week-end Franck Ribéry, auteur d'un doublé et d'une passe décisive avec le Bayern, mais aussi Karim Benzema, de plus en plus à l'aise manifestement au Real Madrid. Bonnes nouvelles également du côté de l'infirmerie tricolore... LE BLEU DU WEEK-END : (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) L'Allianz Arena a retrouvé "Kaiser Franck" ce week-end. 106 ballons joués en 72 minutes sur le terrain, deux jolis buts et une passe décisive à destination de Mario Gomez, Franck Ribéry a allègrement contribué au large succès du Bayern sur Fribourg, samedi, lors de la 5e levée de Bundesliga (7-0). "Pour la première fois depuis longtemps, j'ai revu le grand Ribéry, dixit Philipp Lahm, son capitaine cité dans L'Equipe. Si son corps le laisse tranquille, je pense qu'il va faire une grande saison. Il s'éclate et ça se voit !" L'intéressé confirme: "J'ai l'esprit libre, je suis serein et je prends beaucoup plus de plaisir sur le terrain." Depuis son arrivée en Bavière en juillet 2007, c'est la troisième fois que le Boulonnais inscrit un doublé - une rareté qui témoigne de son renouveau. A noter qu'Arjen Robben, lui, n'était pas sur le pont ce week-end, forfait en raison d'une pubalgie. Franck Ribéry en a profité pour se rappeler aux meilleurs souvenirs des supporters munichois. DE BUT EN BLEU : (Tous les buteurs bleus du week-end) Outre Franck Ribéry, Karim Benzema s'est illustré ce week-end devant les buts adverses. Opposé à Getafe samedi avec le Real Madrid, l'ancien Lyonnais a inscrit deux des quatre buts merengues, dont l'ouverture du score, pour une victoire 4-2 qui permet déjà au Real de compter deux longueurs d'avance sur son grand rival barcelonais. Parmi les internationaux potentiels, Djibril Cissé et Bafétimbi Gomis ont également trouvé la faille. Le premier a frappé avec la Lazio contre l'AC Milan (2-2), tandis que le second a offert à Lyon une précieuse victoire sur la pelouse de Dijon (1-2). On notera aussi la réalisation d'un Bleu en puissance, Antoine Griezmann, buteur avec la Real Sociedad contre le Barça (2-2). DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : (Le point sur les blessés) L'infirmerie tricolore tend à se vider. D'ici quinze jours et l'approche du double rendez-vous ultime contre l'Albanie et la Bosnie, Laurent Blanc pourrait rappeler à sa guise les William Gallas (mollet), Abou Diaby (cheville) et Hatem Ben Arfa (cheville), tous sur le point de rechausser les crampons. Samir Nasri, lui, a pansé ses petits bobos et a même participé à la victoire de Manchester City sur Wigan ce week-end (3-0), en offrant une passe décisive à Sergio Agüero. En revanche, Mathieu Valbuena, touché au péroné face à Rennes et contraint de céder prématurément sa place (0-1), est incertain pour les deux rendez-vous de l'OM cette semaine, contre l'Olympiakos en Ligue des champions et contre Lyon en championnat. Opéré lundi dernier de l'épaule droite, le Parisien Guillaume Hoarau en a lui pour deux mois de convalescence. LA PAROLE BLEUE : (La petite phrase de la semaine)"Mesut et Cristiano sont mes amis dans la vie", de Karim Benzema. Si José Mourinho a fait sortir Karim Benzema samedi soir contre Getafe, ce n'est pas pour lui signifier son mécontentement ou par choix stratégique mais pour offrir à l'intéressé, à la 89e minute, l'ovation que Bernabeu lui devait. Auteur de deux buts et d'un match globalement plein ce week-end, l'avant-centre des Bleus semble enfin s'être fait une place au sein de la maison blanche. "Il est transformé, son attitude est fantastique, avoue son entraîneur. Le mérite lui revient avant tout mais c'est aussi un peu grâce à moi, à ses coéquipiers, à Zidane et à Laurent Blanc." Pas du genre à s'épancher sur ses performances, le joueur pour sa part souffle tout de même: "Mesut (Özil, ndlr) et Cristiano (Ronaldo, ndlr) sont mes amis dans la vie et ça se ressent sur le terrain. C'est facile avec eux, nous prenons du plaisir à jouer ensemble et à combiner dans les petits espaces." Voilà sans conteste l'une des clefs de la réussite de Karim Benzema à Madrid.