Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Après une rentrée plutôt intéressante face au Chili le 10 août dernier (1-1), l'équipe de France s'apprête à se déplacer en Albanie, puis en Roumanie les 2 et 6 septembre prochains dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Deux matches importants pour les Bleus de Laurent Blanc, qui doit composer avec les débuts tardifs de certains championnats mais aussi les blessures de nombreux joueurs, notamment en défense.

Après une rentrée plutôt intéressante face au Chili le 10 août dernier (1-1), l'équipe de France s'apprête à se déplacer en Albanie, puis en Roumanie les 2 et 6 septembre prochains dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Deux matches importants pour les Bleus de Laurent Blanc, qui doit composer avec les débuts tardifs de certains championnats mais aussi les blessures de nombreux joueurs, notamment en défense. DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : (Le point sur les blessés) La préparation estivale des clubs et sa grosse charge de travail physique a laissé des traces, notamment dans les rangs de l'équipe de France où les candidats au maillot tricolore sont nombreux à être sur le flanc. Tous deux touchés et opérés de la cheville cet été, Yoann Gourcuff et Abou Diaby retrouveront à peine les terrains lorsque les Bleus affronteront l'Albanie, puis la Roumanie (les 2 et 6 septembre), dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012, tout comme Philippe Mexès, opéré du genou droit après une rupture des ligaments du genou droit, et qui ne devrait retrouver les Bleus qu'en octobre (les 7 et 11 pour la réception de l'Albanie et de la Bosnie). Ce n'est pas la seule absence en défense puisque Laurent Blanc sera également privé d'Adil Rami, suspendu, Mamadou Sakho, touché à la cuisse droite la semaine dernière et forfait pour trois semaines minimum, ainsi que Laurent Koscielny, sorti ce samedi après 16 minutes de jeu lors d'Arsenal-Liverpool pour des douleurs au dos. Du coup, le sélectionneur pourra compter sur les seuls Younes Kaboul et Eric Abidal en défense central. Peut-être l'occasion pour des joueurs comme Squillaci, s'il est rétabli d'une blessure à la cheville, Escudé ou Ciani de retrouver les Bleus. LE BLEU DU WEEK-END : (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Après une saison plus que réussie la saison dernière avec Lorient (22 buts en 36 matches de Ligue 1) qui lui a ouvert les portes de l'équipe de France, Kévin Gameiro a fait le grand saut cet été en signant au PSG. Et l'ancien merlu n'a pas mis longtemps à prendre ses marques au sein du club de la capitale puisqu'il a déjà inscrit trois buts en quatre matches, dont deux cette semaine. En match de barrage de la Ligue Europa face à Differdange (4-0), puis en L1 face à Valenciennes dimanche (2-1). Cette saison pourrait être celle de la confirmation pour le natif de Senlis, qui a doublé Guillaume Hoarau dans la hiérarchie des attaquants parisiens, mais aussi de l'équipe de France, où il semble être devenu le deuxième choix de Laurent Blanc, juste derrière Karim Benzema. DE BUT EN BLEU : (Tous les buteurs bleus du week-end) Outre Gameiro, Florent Malouda et Franck Ribéry ont eux aussi trouvé le chemin des filets ce week-end. Le milieu de Chelsea a inscrit le but de la victoire des siens samedi face à West Brom (2-1), après qu'un certain Nicolas Anelka a égalisé. De son côté, le joueur du Bayern a apporté sa pierre à l'écrasante victoire du Bayern face à Hambourg (5-0). De bon augure pour la suite de sa saison. LA PAROLE BLEUE : (La petite phrase de la semaine)"La durée de vie d'un sélectionneur n'est jamais très longue, comme celle d'un entraîneur d'ailleurs. Certes, il y a des sélectionneurs avec davantage d'expérience que moi. Mais ce n'est pas de connaître le job sur le bout des ongles qui m'intéresse. Ce qui m'importe, c'est uniquement de me qualifier pour l'Euro", Laurent Blanc, dans une interview accordée à la Fifa. Marqué par l'épisode des quotas qui a grandement entamé sa côte de popularité, Laurent Blanc doit aujourd'hui être soulagé de pouvoir se concentrer de nouveau sur le jeu. Et le sélectionneur tricolore ne veut pas se projeter à très long terme. Pour lui, le premier objectif est de se qualifier pour l'Euro 2011. Leaders de leur poule après six journées, les Bleus sont plutôt bien partis, mais ils ne devront pas trembler en Albanie et en Roumanie pour éviter de se mettre en difficulté. DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) Après avoir tourné la page Claude Puel, l'Olympique Lyonnais a bien démarré sa saison sous les ordres de Rémi Garde avec trois matches sans défaite en championnat (une victoire, deux nuls) et une victoire face au Rubin Kazan (3-1) lors du match aller des barrages de la Ligue des champions. En grande forme, Bafétimbi Gomis n'est pas étranger à cette réussite, lui qui a déjà inscrit trois buts en quatre matches, dont un ce week-end à Brest (1-1). De quoi peut-être donner des idées au sélectionneur national. Sélectionné pour l'Euro 2008, l'attaquant rhodanien n'est plus apparu dans le groupe France depuis octobre 2009.