Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Qu'arrive-t-il à Yoann Gourcuff ? Auteur d'une première saison étincelante avec Bordeaux, qui lui avait permis d'être sacré champion et de s'ouvrir en grand les portes de l'équipe de France, le Breton multiplie les prestations décevantes depuis plus d'un an et demi. Dimanche soir, lors de la défaite des Gones à Paris (0-1), le milieu lyonnais a même été sorti à la mi-temps. De quoi s'interroger sur son avenir en bleu ?

Qu'arrive-t-il à Yoann Gourcuff ? Auteur d'une première saison étincelante avec Bordeaux, qui lui avait permis d'être sacré champion et de s'ouvrir en grand les portes de l'équipe de France, le Breton multiplie les prestations décevantes depuis plus d'un an et demi. Dimanche soir, lors de la défaite des Gones à Paris (0-1), le milieu lyonnais a même été sorti à la mi-temps. De quoi s'interroger sur son avenir en bleu ? LE BLEU DU WEEK-END : (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Yoann Gourcuff est-il le meneur de jeu exceptionnel qui avait entraîné Bordeaux vers les sommets en 2009 ou le joueur qui peine à s'exprimer sur les pelouses de Ligue 1 depuis près d'un an et demi ? La question mérite d'être posée, tant le joueur déçoit cette saison sous les couleurs de l'Olympique lyonnais. Transféré cet été en échange de 22 millions d'euros (+ 4,5 millions d'euros de bonus), l'ancien girondin devait permettre aux Gones de retrouver le titre de champion de France. Mais depuis le début de la saison, le milieu de terrain se montre irrégulier, voire tout simplement médiocre, à l'image des performances de son club. Dimanche au Parc des princes, le joueur formé à Rennes a même été sorti à la mi-temps par Claude Puel, après avoir été transparent en première période. Ce qui n'a pas empêché l'OL de s'incliner (0-1) et de perdre peut-être sa dernière occasion de revenir sur le leader lillois et son dauphin marseillais. Yoann Gourcuff parviendra-t-il à se relever d'une telle saison ? Si Laurent Blanc, qui le connaît bien pour l'avoir eu sous ses ordres à Bordeaux, lui a jusqu'à présent toujours maintenu sa confiance, parfois avec succès comme au Luxembourg (victoire 2-0) en mars dernier lorsqu'il a inscrit le deuxième but des siens, le sélectionneur tricolore pourra-t-il continuer à faire appel à lui si ce dernier ne hausse pas son niveau de jeu ? A 24 ans, Yoann Gourcuff semble à un tournant de sa carrière et devra rapidement trouver la solution, s'il veut prouver qu'il est un joueur capable d'évoluer au meilleur niveau international. DE BUT EN BLEU : (Tous les buteurs bleus du week-end) Dimitri Payet a été l'un des Bleus les plus en vue ce week-end en inscrivant un doublé face à Nancy (2-1). Auteur d'un début de saison tonitruant avec Saint-Etienne, qui lui avait permis d'être appelé en équipe de France, le Réunionnais avait ensuite connu un long passage à vide, son vrai-faux transfert de l'hiver n'ayant rien arrangé. Mais depuis, l'ancien Nantais a trouvé les ressources pour réagir et aider son club à bien finir la saison. Après une première saison compliquée à l'OM, André-Pierre Gignac retrouve lui aussi peu à peu la forme. Buteur à Toulouse la semaine dernière (2-2), l'attaquant phocéen a de nouveau frappé ce week-end et permis d'obtenir un précieux succès face à Montpellier. S'il n'a pas encore porté le maillot tricolore sous l'ère Laurent Blanc, Gignac n'est peut-être pas si loin d'un retour en bleu. Mais l'ancien buteur toulousain pourrait souffrir de la concurrence de Kévin Gameiro, encore buteur pour Lorient lors de la victoire des Merlus à Rennes (2-1), et qui porte son total cette saison à 17 réalisations. A l'étranger, Franck Ribéry a contribué au large succès du Bayern face à Leverkusen (5-1) en inscrivant le dernier but bavarois à la 75e minute de jeu. En Angleterre, Charles N'Zogbia a été auteur d'un joli raid solitaire pour marquer l'un des trois buts de Wigan face à Blackpool (3-1). Enfin, Djibril Cissé a terminé pour la deuxième année consécutive meilleur buteur du championnat grec en frappant pour la 20e fois, lors de la dernière journée de la Super League. Ce qui n'a pas empêché le Pana de s'incliner contre l'Olympiakos Volos (2-3). DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : (Le point sur les blessés) De retour après une blessure à la cuisse gauche, Karim Benzema a joué les 57 premières minutes du choc Real-Barça (1-1). Lassana Diarra, qui souffre de la hanche gauche, était en revanche bien absent de ce clasico, tout comme Eric Abidal (du côté du Barça), qui se remet de son opération du foie. Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche et sur le flanc pour plusieurs mois, Philippe Mexès a manqué la défaite des siens face à Palerme (2-3), alors qu'outre-Manche, Bacary Sagna (Arsenal), blessé depuis deux semaines au genou droit, Louis Saha (Everton), contraint de se faire opérer de la cheville, et Hatem Ben Arfa (Newcastle), en convalescence après sa fracture tibia-péroné, sont toujours aux soins. LA PAROLE BLEUE : "Je n'ai jamais eu Laurent Blanc au téléphone", de Jérémy Mathieu (FC Valence), dans les colonnes de France Soir(La petite phrase de la semaine) Exilé depuis 2009 en Espagne, Jérémy Mathieu est en passe de réussir son pari. L'ancien Sochalien et Toulousain est en effet titulaire au sein de l'une des meilleures formations de Liga, le FC Valence, troisième du classement derrière les deux géants, le Barça et le Real. Efficace aussi bien défensivement qu'offensivement dans son couloir gauche, le joueur de 27 ans rêve de revêtir le maillot bleu, même si Laurent Blanc semble lui donner peu d'espoir comme il l'a confié dans un entretien accordé à France Soir: "Je regarde à chaque fois les listes quand elles tombent. Je n'y suis jamais mais je fais avec. J'espère qu'un jour, on me donnera enfin ma chance et que je saurai la saisir. Aujourd'hui, ça me paraît compliqué avec un groupe défini qui a des résultats. J'ai essayé de me manifester à un moment où je pensais qu'il y avait une place à prendre. J'ai reçu une pré-convocation pour les matches du mois de mars au Luxembourg et face à la Croatie. Mais je n'ai jamais eu Laurent Blanc au téléphone ou rencontré un membre du staff technique." DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC : (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) Si Kévin Gameiro a gagné ses galons d'international en 2010 en multipliant les buts et les bonnes prestations avec Lorient, l'ancien Strasbourgeois n'est pas le seul à avoir explosé cette saison avec les Merlus. Dans un rôle de deuxième attaquant et de meneur de jeu, Morgan Amalfitano fait lui aussi merveille. Le Niçois d'origine a encore été au four et au moulin samedi face à Rennes. Auteur de la passe décisive sur le but de Gameiro, l'ancien Sedanais, qui a multiplié les caviars tout au long de la rencontre, a été à l'origine du second but de Francis Coquelin en armant une frappe à ras de terre depuis l'entrée de la surface relâchée par Douchez. Son profil et sa complémentarité avec Gameiro pourraient, pourquoi pas, donner des idées à Laurent Blanc.