Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Auteur d'une grosse boulette lors de la finale de Carling Cup entre Arsenal et Birmingham City, qui a coûté le titre aux Gunners (1-2), Laurent Koscielny est "à l'honneur" dans ce Journal des Bleus. En Grèce, Sidney Govou a inscrit son premier but en championnat avec le Panathinaïkos. Et Laurent Blanc estime que Franck Ribéry est indispensable aux Bleus "lorsqu'il est à son meilleur niveau".

Auteur d'une grosse boulette lors de la finale de Carling Cup entre Arsenal et Birmingham City, qui a coûté le titre aux Gunners (1-2), Laurent Koscielny est "à l'honneur" dans ce Journal des Bleus. En Grèce, Sidney Govou a inscrit son premier but en championnat avec le Panathinaïkos. Et Laurent Blanc estime que Franck Ribéry est indispensable aux Bleus "lorsqu'il est à son meilleur niveau". LE BLEU DU WEEK-END : Laurent Koscielny (Arsenal) Arsenal est maudit. Opposés dimanche à Birmingham City en finale de la Carling Cup, les Gunners ont loupé l'occasion de remporter leur premier trophée depuis six ans (1-2). Et Laurent Koscielny n'est pas exempt de tout reproche. Le défenseur central, qui avait été convoqué pour la première fois en équipe de France pour le match amical face au Brésil début février, s'est troué en toute fin de match en manquant un dégagement dans ses six mètres après une erreur de communication avec son gardien, Wojciech Szczesny. Une grosse bourde qui a permis à Obafémi Martins d'inscrire le but de la victoire. "Koscielny et Szczesny sont abattus, a réagi le manager londonien Arsène Wenger sur le site du club. Ce n'est pas le moment d'en rajouter. Nous devons les aider. C'était un manqué de communication, ça fait partie du jeu." DE BUT EN BLEU : Govou, première ! Une fois n'est pas coutume, Djibril Cissé ne s'est pas mis en valeur ce week-end. Une semaine après son gros coup de gueule à l'issue du choc contre l'Olympiakos, le buteur du Panathinaïkos est resté muet face à l'Atromitos (1-1), contrairement à Sidney Govou qui a égalisé pour les Athéniens. Son tout premier but dans le championnat grec (il avait déjà marqué en Ligue des champions et en Coupe nationale, ndlr). Les autres internationaux français se sont faits très discrets en Europe puisqu'à l'image de Karim Benzema, maladroit lors du nul entre La Corogne et le Real Madrid en Liga (0-0), aucun n'a marqué. Seul Alou Diarra, capitaine des Bleus face au Brésil, a trouvé le chemin des filets en Ligue 1 en inscrivant le premier but de Bordeaux contre Auxerre (3-0). LA PAROLE BLEUE : "Ribéry est indispensable... s'il est à son meilleur niveau", Laurent Blanc Invité du Canal Football Club, dimanche soir sur Canal+, Laurent Blanc a évoqué le cas de plusieurs joueurs français, dont celui de Franck Ribéry, de retour avec le Bayern Munich et auteur d'une passe décisive sur corner pour Luiz Gustavo lors de la défaite subie par les Bavarois contre le Borussia Dortmund en Bundesliga (1-3). Au sujet de l'éventuel retour de l'ancien Marseillais en équipe de France, le sélectionneur n'a pas fermé la porte. Mais il l'a juste entrouverte. "La question est de savoir si Franck, lorsqu'il est à son meilleur niveau, est indispensable à l'équipe de France sur le plan sportif. Je pense que oui. Mais a-t-il vraiment retrouvé son meilleur niveau ? Je n'en suis pas sûr", a-t-il déclaré. Rien ne dit, donc, qu'il sera dans la liste pour le prochain match des Bleus face au Luxembourg, le 25 mars. DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC : Et pourquoi pas Féret ? Buteur contre l'Olympique de Marseille, Julien Féret n'a pas pu empêcher la défaite de Nancy à Marcel-Picot (1-2), dimanche lors de la 25e journée de Ligue 1. Mais le milieu de terrain de l'ASNL a confirmé qu'il était dans une forme éblouissante. Sur le plateau du Canal Football Club, Laurent Blanc a indiqué que ses performances ne passaient pas inaperçues et qu'il le suivait. De là à le sélectionner chez les Bleus ? "C'est un joueur intéressant mais il y a beaucoup de concurrence dans ce secteur de jeu. Et il joue dans un club un peu moins exposé. Ce qui comptera, c'est sa fin de saison", a répondu le "Président". "L'équipe de France n'est pas un objectif", avait confié le joueur nancéien au site Chronofoot.com il y a dix jours. Mais ça pourrait le devenir. DU CÔTE DE L'INFIRMERIE : Ben Arfa de retour en avril ? La fin du calvaire est proche pour Hatem Ben Arfa. Le milieu de terrain français, victime d'une fracture tibia-péroné en octobre dernier sur un tacle appuyé de Nigel de Jong, lors d'un match entre Newcastle et Manchester City, devrait revenir sur les terrains de Premier League début avril. "On espère qu'il aura de bonnes chances de jouer contre les Wolves (le 2 avril). Le match contre Stoke (le 19 mars) viendra probablement un peu tôt pour lui. Il court, mais il en a encore pour un bon mois", a expliqué la semaine passée le manager des Magpies Alan Pardew au journal The Chronicle. L'ancien Marseillais aura donc l'occasion, en terminant la saison, de rendre aux Toons la confiance qu'ils lui ont accordé en transformant son prêt en un contrat jusqu'en 2015.