Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Un quadruplé contre Blackpool ! Louis Saha est incontestablement le Bleu le plus en vue du week-end. Malheureusement pour lui, l'attaquant d'Everton n'a pas été retenu par Laurent Blanc pour France-Brésil, ce mercredi en amical au Stade de France. C'est le cas, en revanche, de Kévin Gameiro, de nouveau buteur ce week-end avec Lorient.

Un quadruplé contre Blackpool ! Louis Saha est incontestablement le Bleu le plus en vue du week-end. Malheureusement pour lui, l'attaquant d'Everton n'a pas été retenu par Laurent Blanc pour France-Brésil, ce mercredi en amical au Stade de France. C'est le cas, en revanche, de Kévin Gameiro, de nouveau buteur ce week-end avec Lorient. LE BLEU DU WEEK-END: Louis Saha (Everton) (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Une semaine trop tard ? Dans le week-end le plus fou depuis le début de la saison de Premier League, un Français s'est distingué positivement. Il s'agit de Louis Saha, l'attaquant d'Everton, irrésistible depuis le début de l'année. Auteur de trois buts au mois de janvier, l'ancien Mancunien s'est offert rien de moins qu'un quadruplé contre Blackpool, offrant la victoire aux Toffees samedi après-midi (5-3). Un exploit évidemment rare, Saha n'étant que le deuxième tricolore à réussir pareille performance outre-Manche, après Thierry Henry. "Louis est tout simplement un joueur exceptionnel, s'est enthousiasmé le manager David Moyes après la rencontre. Tous ceux qui ont joué contre lui, avec lui ou qui l'ont entraîné vous vanteront son talent. Je comprends pourquoi il a été international français, et pourquoi il a disputé la Coupe du monde (en 2006)". Malheureusement pour l'ancien Messin, Saha, appelé en Bleu au début de la saison, et titulaire contre la Biélorussie (0-1), n'a pas été retenu par Laurent Blanc pour la rencontre amicale France-Brésil, le sélectionneur préférant jouer la continuité avec notamment Hoarau, Gameiro et Benzema. C'était avant le quadruplé de «P'tit Louis». DE BUT EN BLEU: (Tous les buteurs bleus du week-end) Week-end prolifique pour les Bleus ! A un petit détail près. De tous les buteurs tricolores du week-end, un seul a été retenu pour France-Brésil. Il s'agit du Lorientais Kévin Gameiro, auteur à Sochaux (0-2) de son cinquième but en trois matches. L'attaquant des Merlus se pose en concurrent sérieux de Karim Benzema, scotché au banc du Real Madrid contre la Real Sociedad (4-1) pendant 90 minutes. Par ailleurs, outre le quadruplé de Louis Saha avec Everton, le Toulousain Moussa Sissoko s'est offert un doublé contre Monaco (2-0), tandis qu'André-Pierre Gignac a marqué pour la troisième fois en quatre matches contre Arles-Avignon (1-0). En revanche, Hoarau, Rémy ou encore Malouda, remplaçant au coup d'envoi de Chelsea-Liverpool, sont resté muets. DU COTE DE L'INFIRMERIE: (Le point sur les blessés) Pour le moment, tout va bien. Aucun des 23 joueurs appelés pour France-Brésil ne s'est blessé ce week-end. L'infirmerie reste donc remplie uniquement par Samir Nasri (Arsenal) et Mathieu Valbuena (Marseille). Touché à la cheville et au genou gauches mi-janvier, Franck Ribéry a retrouvé les terrains ce week-end, en entrant en jeu à la 64e minute lors de la défaite du Bayern Munich à Cologne (3-2). LA DECLA BLEUE: "Les joueurs ont la clé", de Laurent Blanc L'équipe de France n'a toujours pas tourné la page de la Coupe du monde et de Knysna, et les affaires (les primes, retours de Ribéry et Evra...) ressurgissent. Et forcément, cela agace Laurent Blanc. "C'est malheureusement mon quotidien depuis que je suis à la tête de cette équipe. Tout le monde se croit capable de donner son avis, a déclaré le sélectionneur sur Fifa.com. Je n'ai pas la prétention de dire que je suis totalement imperméable à tout cela. Cela ne facilite pas les choses, c'est certain, mais cela ne change rien à mes critères de choix. Je me tiens à une certaine ligne de conduite et cette liste n'a donc pas été plus difficile à donner qu'une autre. Au final, c'est à nous de faire les choix et de prendre nos responsabilités. Nous sommes engagés dans une phase de construction et c'est encore dur de trouver une unanimité sur un groupe, ou du moins, un noyau de groupe. J'espère que ce sera vite le cas." Reste maintenant à savoir combien de temps cette reconstruction va prendre. "Les joueurs ont la clé, les réponses aux questions que tout le monde se pose. J'espère qu'ils nous livreront bien vite leurs réponses. Ils nous en ont déjà donné quelques-unes, c'est encourageant." DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC: (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) Dans une 22e journée de Ligue 1 plutôt avare en spectacle, le superbe but de Yacine Brahimi n'est pas passé inaperçu. Révélation rennaise de ce début de saison, l'international espoir, fin dribbleur, s'est joué de Makelele avant de tromper Edel d'une puissante frappe, pour donner la victoire à son club contre le PSG (1-0). Appelé depuis le début de la saison par Erick Mombaerts en équipe de France espoirs, Brahimi, qui réalise une première saison réussie en Ligue 1, après un prêt à Clermont (Ligue 2) l'an passé, est malheureusement forfait pour France-Slovaquie, à cause d'une blessure à la cuisse. Passé par toutes les catégories de jeunes en équipe de France, le jeune Franco-Algérien (21 ans mardi) avait indiqué il y a quelques mois qu'il donnait la priorité aux Bleus. Avec lesquels il pourrait rapidement poursuivre sa progression et marcher sur les traces de son coéquipier rennais, Yann M'Vila, devenu en l'espace de quelques mois un pilier de l'équipe de France.