Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

A un mois du match amical programmé contre le Brésil, les joueurs français ont connu des fortunes diverses ce week-end sur les pelouses d'Europe. Sorti à la pause par José Mourinho, Lassana Diarra a pris des risques pour son avenir avec Madrid en quittant le stade prématurément. A l'inverse, Guillaume Hoarau et Yann M'Vila ont connu les joies du buteur lors des succès respectifs de leurs équipes. De quoi rassurer Laurent Blanc qui songe déjà à ses retrouvailles avec Slaven Bilic.

A un mois du match amical programmé contre le Brésil, les joueurs français ont connu des fortunes diverses ce week-end sur les pelouses d'Europe. Sorti à la pause par José Mourinho, Lassana Diarra a pris des risques pour son avenir avec Madrid en quittant le stade prématurément. A l'inverse, Guillaume Hoarau et Yann M'Vila ont connu les joies du buteur lors des succès respectifs de leurs équipes. De quoi rassurer Laurent Blanc qui songe déjà à ses retrouvailles avec Slaven Bilic. LE BLEU DU WEEK-END: Lassana Diarra (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) S'il est un Bleu qui s'est illustré ce week-end sur le sol ibérique, c'est à n'en pas douter Lassana Diarra. Remplacé par José Mourinho à la mi-temps du match face à Villarreal (4-2), ce dimanche, à l'occasion de la 19e journée de Liga, le milieu de terrain tricolore a déserté le banc madrilène avant la fin du match, en signe de mécontentement, quittant même le stade Santiago Bernabeu prématurément tout en fuyant l'oeil des caméras. Pour rappel, Mou avait déjà décidé de suppléer le Français à la pause du match face à Levante (2-0) quelques jours plus tôt, en Coupe du Roi. Interrogé en conférence de presse sur le comportement pour le moins désinvolte de son protégé, l'entraîneur des Merengue a tenu à relativiser. "Je lui ai donné ma confiance en le faisant jouer titulaire. A la mi-temps, à l'image de l'équipe, il n'était pas très bien. J'ai dû faire un changement qui s'est avéré payant. Lassana n'aime pas être remplacé mais je suis sûr qu'en ce moment, après la victoire de son équipe, il doit être très content". Rien n'est moins sûr. DE BUT EN BLEU: (Tous les buteurs bleus du week-end) En attendant une éventuelle réalisation de David Trezeguet, lundi soir avec Alicante, seuls trois joueurs français ont connu l'adrénaline du buteur. Une sensation qu'a ressenti pour la première fois de sa jeune carrière le Rennais Yann M'Vila, auteur d'un des sept buts de son équipe lors de la large victoire bretonne face à Cannes (7-0), en 32e de finale de la Coupe de France. Le milieu défensif rennais a encore du travail sur la planche s'il veut être aussi inspiré dans le dernier geste que Guillaume Hoarau, lequel a participé à la démonstration parisienne face à Lens (5-1) avec un doublé. Le voilà désormais aux portes du Top 10 des meilleurs buteurs du PSG. Le Réunionnais s'impose ainsi comme le successeur potentiel de Nicolas Anelka à la pointe de l'attaque Tricolore. Le vilain petit canard bleu a inscrit dimanche le quatrième des sept buts de Chelsea face à Ipswich (7-0), au troisième tour de la Cup. DU COTE DE L'INFIRMERIE: (Le point sur les blessés) Deux Frenchies d'Arsenal ont manqué la rencontre de Cup face à Leeds (1-1). Samir Nasri, touché à une cheville, a été mis au repos par l'entraîneur Arsène Wenger et ne figurait pas sur la feuille de match. Même constat pour Abou Diaby, qui ressent toujours une douleur à un mollet. D'autres Tricolores n'ont pas foulé les pelouses européennes ce week-end, mis au repos ou suspendus. C'est le cas de Florent Malouda (Chelsea), Bacary Sagna (Arsenal) et Younes Kaboul (Tottenham). En France, le Lorientais Kevin Gameiro a manqué le 32e de finale de Coupe de France contre Vannes (4-1) en raison d'un état grippal, tandis que Yoann Gourcuff n'était pas dans le groupe lyonnais à Caen (0-1), insuffisamment remis de problèmes intestinaux. LA DECLA BLEUE: "Il faut maintenant que je m'impose", de Karim Benzema (Real Madrid) De nouveau titularisé face à Villarreal (4-2), ce dimanche, à l'occasion de la 19e journée de Liga, Karim Benzema, n'est pas parvenu à alimenter son compteur personnel qui reste bloqué à une seule réalisation cette saison, en championnat. Pas de quoi affoler l'ancien artificier lyonnais qui, s'il sait qu'il doit davantage s'illustrer sur le front de l'attaque madrilène, reste confiant pour la suite des hostilités. "Je me sens super bien. Je me crée des occasions, après il me faut de la réussite pour marquer des buts. Mais l'essentiel c'est de se procurer ces situations. Je sais que ça va venir. Il faut maintenant que je m'impose", confessait-il dans les colonnes de L'Equipe, à l'issue de la rencontre face au Sous-marin jaune. Rappelons que la direction madrilène a décidé de ne pas pallier le forfait longue durée de Gonzalo Higuain durant l'intersaison et de faire confiance à Karim Benzema pour mener l'armada offensive de la Maison Blanche avec Cristiano Ronaldo. DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC: (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) A la recherche d'un match amical le 29 mars prochain, la Fédération française de football attend désormais la réponse de son homologue croate, selon des informations tirées du Parisien. Laurent Blanc pourrait ainsi retrouver une vieille connaissance en la personne de Slaven Bilic, actuellement à la tête de l'équipe des Balkans. Un triste souvenir pour le sélectionneur des Bleus qui avait été expulsé en demi-finales de la Coupe du monde 1998, et donc privé de finale, à la suite d'une vulgaire simulation du défenseur croate. En attendant le verdict des négociations, "Lolo" serait sans doute bien inspiré de prendre des cours de self-control pendant les deux prochains mois...