Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Si la situation de Karim Benzema au Real Madrid fait toujours débat, Jérémy Ménez a fait parler de lui ce week-end en inscrivant un but splendide et en délivrant une passe décisive lors de Roma-Udinese (2-0). Le Giallorosso espère retrouver une place chez les Bleus pour affronter le Brésil le 9 février prochain, tout comme de nombreux anciens cadres de l'ère Domenech.

Si la situation de Karim Benzema au Real Madrid fait toujours débat, Jérémy Ménez a fait parler de lui ce week-end en inscrivant un but splendide et en délivrant une passe décisive lors de Roma-Udinese (2-0). Le Giallorosso espère retrouver une place chez les Bleus pour affronter le Brésil le 9 février prochain, tout comme de nombreux anciens cadres de l'ère Domenech. LA DECLA BLEUE: "Il vaut mieux qu'il change de club", Aimé Jacquet (La petite phrase de la semaine) Pour Aimé Jacquet, cela ne fait pas de doute. Karim Benzema doit quitter le Real Madrid pour trouver un temps de jeu plus conséquent. "Il a jusqu'au mercato, si malheureusement, il n'arrive pas à avoir son cheminement à Madrid, il vaut mieux qu'il change de club (...) Honnêtement, un joueur de cette dimension, à l'âge qu'il a, s'il ne joue pas, et si à chaque fois il est obligé de faire des efforts énormes pour jouer dix minutes, il vaut mieux qu'il s'en aille. Il ne faut pas avoir peur dans la vie, on est toujours récompensé lorsque l'on prend les bonnes décisions.", a confié l'ancien sélectionneur à Infosport. Remplaçant samedi lors de la victoire du Real Madrid face à l'Athletic Bilbao (5-1), il est entré dans le dernier quart d'heure, l'attaquant tricolore devrait en revanche être titularisé par José Mourinho mardi sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam en Ligue des champions. LE BLEU DU WEEK-END: (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) S'il a fêté ses deux premières sélections en équipe de France à l'occasion des deux premiers matches de Laurent Blanc à la tête des Bleus, défaites face à la Norvège (1- 2) et la Biélorussie (0-1), Jérémy Ménez n'est depuis plus apparu sous le maillot tricolore. Resté sur le banc face à la Bosnie (0-2), le joueur de la Roma n'a ensuite plus été appelé par le sélectionneur face à la Roumanie (2-0), le Luxembourg (2-0), puis l'Angleterre (2-1) mercredi dernier. A-t-il pour autant raté le bon wagon ? Peut-être, mais son excellent match de samedi face à l'Udinese (2-0), lors de la 13e journée de Serie A, aura au moins eu le mérite de le rappeler au bon souvenir du sélectionneur. Titularisé au poste de meneur de jeu, en soutien de Totti et Borriello, l'ancien sochalien et monégasque a en effet réalisé une prestation de haute volée. Il fut d'abord auteur de l'ouverture du score à la suite d'un exploit personnel. Auteur d'une chevauchée de près de 40 mètres, il réalise un double crochet pour éliminer deux défenseurs adverses et trompe le gardien de but d'une frappe enroulée du pied droit (1-0, 24e). Il sera également décisif sur le deuxième but de Marco Borriello en adressant une belle passe en profondeur à l'international transalpin (56e), avant de sortir peu après, remplacé par Julio Baptista. "Menez est un diamant. Il peut encore progresser, mais il est sur la bonne voie", concédait son entraîneur Claudio Ranieri en conférence de presse. De son côté, le principal intéressé savourait le fait d'avoir été décisif, tout en gardant dans un coin de la tête le maillot bleu: "Je suis heureux, je me sens libre, Rome c'est chez moi. L'équipe de France ? Je dois d'abord m'améliorer et marquer plus de buts pour la Roma pour y revenir". DE BUT EN BLEU (Tous les buteurs bleus du week-end) Outre Jérémy Ménez, les Tricolores sont quelques-uns à avoir trouvé le chemin des filets ce week-end. Lors du spectaculaire derby entre Arsenal et Tottenham (2-3), auquel sept Français ont participé, Samir Nasri a ouvert le score pour les Gunners, après avoir profité d'une passe en profondeur pour éliminer le gardien adverse et marquer dans un angle impossible, mais c'est Younes Kaboul, appelé pour la première fois chez les Bleus pour le match amical face à l'Angleterre de la semaine dernière, qui a donné la victoire aux Spurs de la tête en fin de match. Patrice Evra s'est lui aussi distingué en inscrivant d'une tête plongeante le premier but de Manchester United face à Wigan (2-0). En Ligue 1, Guillaume Hoarau s'est distingué en ouvrant le score de la tête pour le PSG face à Caen (2-1). Enfin, Djibril Cissé continue d'empiler les buts avec le Pana. Il a frappé deux fois face à Iraklis samedi (4-2). DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) Après avoir convoqué de nouveau Eric Abidal en Bleu, Laurent Blanc va-t-il rappeler d'autres piliers de l'ère Domenech ? Hormis Nicolas Anelka, suspendu pour 18 matches sous le maillot tricolore suite aux événements de Knysna, de nombreux joueurs peuvent en effet prétendre réintégrer les Bleus. C'est notamment le cas de Patrice Evra, qui a purgé ses cinq matches de suspension et a marqué ce week-end avec Manchester United. Suspendu trois matches en Bleu, Franck Ribéry est sur le retour, et, sauf nouvelle blessure, devrait être en bonne condition physique, le 9 février prochain, date du prochain match de l'équipe de France, face au Brésil en amical au Stade de France. De même Jérémy Toulalan enchaîne les matches avec l'OL, tout comme William Gallas avec Tottenham. Enfin, Lassana Diarra était titulaire samedi avec le Real face à Bilbao. S'il a toujours laissé entendre que la porte n'était fermée pour aucun joueur, Laurent Blanc doit-il pour autant faire appel à ces anciens cadres ? Le risque est grand pour le sélectionneur de déstabiliser les joueurs qu'il a lui-même promu au sein du groupe France (Rami, Méxès, Mvila, Nasri...) et une formation tricolore qui semble peu à peu avoir retrouvé un équilibre. DU COTE DE L'INFIRMERIE (Le point sur les blessés) Seuls Hatem Ben Arfa (Newcastle), absent au moins jusqu'en mars, Eric Abidal (Barcelone), légère déchirure à la cuisse, et Abou Diaby (Arsenal), qui a repris l'entraînement mais pas la compétition après sa blessure à la cheville, étaient à l'infirmerie ce week-end. De son côté, Franck Ribéry, qui tente de retrouver sa condition physique, était encore remplaçant avec le Bayern face à Levekusen. Il est entré dans la dernière demi-heure sans réussir à éviter le match nul (1-1).